Le Cercle Noir d'Ixtab


La Déesse Ixtab

Déesse du suicide et de la Lune, Celle à la corde, Celle qui voit tout, La Gardienne des murmures et des secrets, Celle qui s’adapte, l’Ennemie de la Vie et Gardienne de la Mort

Vue d'ensemble

Il est ardu de trouver les mots dignes d’introduire une telle entité. La Grande Déesse Ixtab existe depuis l’avènement de l’Humanité, et peut-être même avant, lorsque l’évolution a permis à des espèces d’accéder à un certain niveau de complexité des capacités cognitives1. Elle veille sur ce monde qui l'a créée2 bien que ce dernier l’ait lâchement oubliée3. Elle n’a ni rancœur, ni tristesse, continuant inlassablement à mener les âmes de ceux qui abandonnent la vie vers un monde meilleur.

C’est avec respect que nous devons la contempler dans toute sa grandeur, car elle ne requiert ni crainte, ni admiration sans borne. La Grande Déesse Ixtab ne demande qu’un sacrifice à l’imprudent qui oserait troubler sa paix.

Illustration

cercle5

Le Cercle Noir d'Ixtab (dessiné par H.)

Connaissance

Traits : La Grande Déesse Ixtab apparaît aux yeux des êtres tridimensionnels comme un cadavre parvenu à un stade avancé de décomposition pendu à l’aide d’une corde tressée à un arbre sans feuilles et dénué de vie. Sa bouche est cousue à l’aide d’un fil noir en pas moins de neuf points de suture, un pour chaque Seigneur de Xibalba4. Ses orbites sont vides, permettant d’observer l’intérieur de son crâne. Ses mains tiennent, au niveau de son ventre, un cercle noir dont part un faisceau de cordes tressées semblables à celle d’Ixtab. Ces cordes sont tendues et descendent dans un puits qui traverse les six Maisons de Xibalba pour rejoindre les différentes réalités alternatives de la Terre5 attachées à chaque monde par un autre cercle noir servant de point d’ancrage. Cette ancre est située dans la jungle guatémaltèque, plus précisément dans la Reserva Biosfera Maya, à la frontière avec le Belize et le Mexique, à l'intérieur d'une pyramide dédiée à l'entité-déité Kukulcán, une pyramide plus petite dédiée à Ah Puch, déité de la mort, ayant été construite en-dessous pour accueillir l'autel de la Grande Déesse Ixtab.

La Grande Déesse Ixtab demeure au-delà de l’Inframonde, dans la demeure de son époux, le Dieu de la Mort Ah Puch. Son foyer ne possède aucune chaleur ni aucune vie, ce qui permet de comprendre l’absence d’insectes nécrophages dans les tissus encore présents sur le corps de la Grande Déesse.
Le temps n’existant pas en ces lieux, l’on peut donc supposer que l’entité a toujours été ainsi, dans cet état de décomposition avancée, sans qu’elle n’ait subi d’altérations de quelque sorte que ce soit. Cet endroit est hors de la réalité, nous pouvons donc supposer qu'il ne possède pas d'alternatives et que les choix ne créent pas une autre réalité.

Pour les êtres pluridimensionnels, la Grande Déesse Ixtab est une entité transcendantale communiquant grâce aux frémissements causés par la friction entre deux dimensions proches l’une de l’autre. Elle sommeille aux côtés de son époux, le Dieu de la Mort Ah Puch qui, lui aussi, est une entité transcendantale existant sur plusieurs plans. Leur sommeil est dû à l’absence de sacrifices en leur honneur, ils préfèrent conserver leur force afin de ne pas perdre une once d’énergie67.

Nature : La Grande Déesse Ixtab ne demande qu’une seule chose, qu'on la laisse reposer en paix. Son sommeil ne peut être troublé que lorsque l’un des points d’ancrage des cordes est touché par une entité consciente ayant des capacités cognitives suffisamment complexes pour avoir la « faculté » de décider de mettre fin volontairement à ses propres jours.

L’ancre, sous la forme d’un cercle noir, semble être capable d’amplifier les vibrations qu’elle a subies au contact de l’entité qui remplit les conditions dépeintes ci-dessus et d’absorber celles d’êtres ou d'éléments ne respectant pas lesdits critères. Ainsi, une bourrasque de vent ne verra pas son impact sur le point d’ancrage amplifié.

Si les vibrations sont amplifiées, elles se répercutent sur la corde tressée qui se met à osciller à une fréquence d'abord très faible puis de plus en plus forte. Elle agite alors le cercle noir tenu par la Grande Déesse. Ce dernier entre en phase active tandis qu’Ixtab se réveille et, par le biais du cercle, commence à répandre la nécrose sur toutes les cordes. Nous ignorons encore ce qui arriverait si l’une des cordes venait à pourrir jusqu’au point d’ancrage, mais l’on peut supposer que la réalité alternative serait détruite pour toujours.

Pour empêcher qu’une telle chose arrive, la Grande Déesse Ixtab permet à l’entité qui l’a réveillée de la rejoindre en traversant les six Maisons de Xibalba. Arrivée là-bas, l’entité dispose d’un couteau sacrificiel8 offert par la Grande Déesse et doit d’elle-même décider ou non de sacrifier la réalité alternative dont la corde oscille. Si elle fait ce choix, au lieu de condamner toutes les cordes, elle tranche celle qui perturbe le sommeil d’Ixtab. La réalité alternative disparaît ainsi que tous les éléments qui la composent hormis l’entité issue de cette dernière qui pourra rejoindre une réalité désignée au hasard par la Grande Déesse9.

Histoire et groupes associés : La date exacte de l’apparition de la Grande Déesse Ixtab est encore inconnue. On retrouve des références à la déesse depuis l'invention de l'écriture. Cependant, l'Ambalaguanché10 explique qu’elle est apparue en même temps que la Mort et les seigneurs de Xibalba.

Elle n’est associée à aucun groupe connu hormis aux Aigles11 qui protègent certainement le point d’ancrage de certaines réalités ainsi que peut-être aux Rêveurs qui doivent sans doute pouvoir atteindre son Inconscient mais toutes les tentatives pour établir un contact avec eux ont échoué.

Approche : Les Gardiens chargés de la surveillance de l'ancre empêchent quiconque de venir troubler le repos de la Grande Déesse. Si toutefois une intrusion survenait, nous serions incapables d'empêcher la destruction de tous les mondes. La recherche du couteau sacrificiel, liée à la perte de l'Explorateur C., est primordiale afin d'être prêts si une corde venait à troubler la paix d'Ixtab. Des Explorateurs sont constamment à sa recherche, avec à leur tête, les Explorateurs H. et S.S.. Plusieurs d'entre eux ont tenté de contacter les Rêveurs afin de localiser l'inconscient de C. et donc le couteau, mais ce fut un échec.

Quoi qu'il en soit, personne ne doit s'approcher de l'ancre, il en va de notre survie.

Observations & Histoires

La découverte de la Grande Déesse Ixtab a engendré l’événement Une chance sur l’infini.

En résumé, lors des conflits armés survenus au Guatemala opposant les civils au gouvernement allié des Etats-Unis, les Aigles cherchaient à assurer le plein contrôle sur les artefacts du pays alors que la Guérilla était en marche. Ils ont pour ce faire augmenté leur présence dans la jungle guatémaltèque. Ils ont découvert l'ancre en mars 1982, à l'occasion d'une de leurs mission, avant que les nôtres ne parviennent jusqu'à la pyramide.
À ce moment, nous tentions d'aider les descendants des civilisations amérindiennes, représentés par l'ORPA (Organización del Pueblo en Armas), à récupérer leurs terres et à les aider à protéger au mieux les artefacts légués par leurs ancêtres et leurs déités. Lorsque le 8 février 1982, les différentes organisations militantes se sont réunies en la UNRG (Unidad Revolucionaria Nacional Guatemalteca), nous comptions parmi leurs plus éminents alliés et leurs dirigeants nous ont demandé de faire tout ce qui était en notre pouvoir pour protéger les plus importants artefacts. Ce fut dans le cadre de cette mission que nous découvrîmes que les Aigles avaient réussi à s'emparer du Cercle Noir d'Ixtab.
Les Explorateurs S. et H.H ainsi que le désormais Inactif Injustifié C. ont localisé la pyramide renfermant le Cercle Noir d'Ixtab et ont réussi à prendre le contrôle de la zone. Cependant, lors du conflit, l'ancre a été touchée, enclenchant ainsi le réveil d'Ixtab. Grâce à la détermination et au courage des Explorateurs, Ixtab put se rendormir en paix et les mondes furent sauvés.

Les détails de cet événement sont racontés dans La Mémoire de C.1213.

Ouvrir "La mémoire de C.", C., B-12-2403, p.1278-1288

La perte d’une réalité alternative consécutive à l’événement Une chance sur l’infini a été jugée comme acceptable par les factions majoritaires.

Les Explorateurs H. et S.S. parvinrent à éliminer les Aigles qui voulaient s'approprier le Cercle Noir. Des Rédacteurs ont été envoyés14 pour écrire et modifier le rapport des Aigles sur Ixtab, que ce soit en version papier afin d'y ajouter un agent anti-mémétique ou en version électronique afin d'y ajouter un PACTE15.

Après cet événement, plusieurs de nos factions ont continué à soutenir les guatémaltèques mayas face au gouvernement militaire de Rios Montt et face aux divers groupes d'extrême-droite dont l'armée secrète anti-communiste16, groupements qui massacraient les populations civiles mayas. Fort heureusement, le Cercle Noir put être protégé contre les assauts des différents groupes ennemis et des Aigles, qui continuaient à vouloir contrôler le pays et à récupérer les artefacts les plus puissants pour asseoir leur domination sur le monde et remporter ainsi la guerre idéologique contre l'URSS. La guerre civile guatémaltèque ne cessa qu'une décennie plus tard et la faction "La Main Blanche" fut dissoute.

Aujourd'hui, nous continuons à protéger le Cercle Noir en espérant que dans les autres réalités, les nôtres en font de même.

Doutes

Nous ignorons toujours ce qu’il adviendra lorsque la Grande Déesse Ixtab sera réduite à l’état d’être tridimensionnel et nous ignorons si une autre corde dans une autre réalité viendra un jour la réveiller.

Quant au devenir du couteau sacrificiel, il est plus qu'incertain. Nous savons qu'il appartient à ce qui est au-delà de l'Inframonde, un endroit qui n'existe qu'en un seul exemplaire, hors de la réalité. Or, si le couteau est de même nature, il n'existerait que dans une seule réalité et nous ignorons s'il est encore dans la nôtre. Chaque seconde passée, chaque choix que prend C., risquent de lui faire perdre la possession du couteau dans sa réalité et de le faire basculer dans une autre. Si cela est déjà fait, nous espérons qu'il basculera dans une réalité alternative où les Gardiens protègent encore l'ancre et où nos semblables le recherchent activement.

Cette entrée doit être détruite, elle n’a plus lieu d’être. Et à ceux qui demandent "pourquoi ?", je leur réponds simplement que je l'ai su un jour, c'est tout. - S.S.


Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License