Tortille-toi comme une putain d'anguille
notation: +2+x
blank.png

"Prends une profonde inspiration, Stella. Respire… tu peux commencer dès que tu es prête."

Zeke Don assista en silence à la performance éblouissante de son élève, ses doigts glissant fluidement et l'archet frottant les cordes avec intensité. Ses années d'entraînement avaient payé et il se dit qu'elle était enfin devenue la jeune musicienne sûre d'elle qu'il avait su capable de devenir. C'était stupéfiant : la façon dont sa posture était perfectionnée, dont elle jouait avec les cordes sans un instant de doute, l'adresse avec laquelle elle effectuait des transitions soudaines dans le tempo. C'était comme si elle avait joué toute sa vie. À la fin du morceau, sa plus chère élève leva les yeux vers lui.

"Comment c'était ?" Elle semblait hésitante, tremblant un peu en reprenant son souffle.

"Absolument magnifique. Tu t'en es sortie comme une championne." Zeke sourit et lui tapota le crâne alors que Stella reprenait confiance, rayonnante.

"Merci beaucoup ! Est-ce que vous pensez que je suis prête à jouer la semaine prochaine, M. Don ?" demanda Stella, ses grands yeux tournés vers lui. La porte s'ouvrit et une femme glissa la tête à l'intérieur, leur souriant et leur adressant un signe de la main. Ils le lui rendirent.

"Tu es plus que prête. Je te conseille de continuer à t'entraîner. On aura notre dernière leçon avant la compétition la semaine prochaine. Pense à passer me voir à l'école le lendemain pour que je puisse te souhaiter bonne chance, ok ?" Stella opina tout en rassemblant ses affaires pour partir. La femme les rejoignit, se plaçant à côté de sa fille pour attendre.

"La même chose que d'habitude ?" demanda-t-elle.

"Yep, mais juste pour toi ça fera la moitié à 45 $, Mary" lança Zeke, un sourire malicieux grandissant en travers du visage. Un silence de quelques secondes persista entre eux avant que Mary lui tende 90 $. Son sourire retomba un peu tandis qu'il prenait l'argent pour le fourrer dans sa poche. "Ça te va toujours pour le dîner ce soir ? Je n'ai pas souvent l'occasion d'avoir une nuit libre avec t—" Le regard qu'elle lui lança finit de faire tomber son sourire. Mary se rapprocha davantage de Zeke, sa voix réduite à un murmure.

"Pas ici, Zeke. On a déjà parlé de ça."

"Au moins un rendez-vous cette nuit ? Ce serait bien de se quitter en bons termes, pas vrai ?" Un autre silence avant que Mary recule légèrement en soupirant.

"Bien sûr. Chez Harry & Mason's ?"

"Oui m'dame."

"Mais c'est tout", s'exclama-t-elle avant de se diriger vers la porte par laquelle Stella était sortie. Elle adressa un signe de la main à Zeke en souriant.

"À la semaine prochaine, M. Don !" cria Stella alors que Zeke souriait en lui retournant son geste de la main.

"À la semaine prochaine", répondit Zeke en commençant immédiatement à couper tous ses liens émotionnels.


Les lumières s'allumèrent dans un flash quand D-7294 entra dans la zone de test et il se couvrit les yeux pour se protéger de la plupart de la luminosité. C'était une sensation des tests à laquelle il ne pourrait jamais se faire et de loin la pire partie de la journée. L'interphone s'activa, son horripilant bruit de bourdonnement s'ajoutant à son mécontentement.

"Test #14, sujet D-7294. Date : 23 septembre 2013. Observateurs : Chercheur Tyler Jensen et Docteur Tyrone Hardy. D-7294, veuillez vous asseoir sur la chaise juste en face du mannequin, SCP-847, et conversez avec lui. Vous pouvez aussi légèrement interagir avec lui. N'endommagez pas l'objet. Le test ne durera pas plus de 20 minutes. Le test débute maintenant." L'interphone s'éteignit et D-7294 inspecta l'objet dans la salle.

Le mannequin… il avait l'air décrépit, usé, horrible. Il avait des poils sur lui, des habits et toutes les parties de son corps, mais même en étant juste assis dans le fauteuil à l'autre bout de la pièce il pouvait voir à quel point il avait l'air pitoyable. Il ne s'était pas senti aussi dégoûté en regardant quelque chose qui ressemblait à une femme depuis longtemps. 20 minutes pour interagir avec un horrible mannequin comme ça allaient lui sembler une éternité. Alors il se laissa aller en arrière dans le fauteuil et commença à observer.

Il frémit.

7294 sembla pris de court, levant un sourcil de surprise. "Oh ?" Ce n'était pas la chose la plus choquante ou grotesque qu'il avait vue depuis qu'il était Classe-D, mais c'était assez repoussant en soi. Alors qu'il observait, le mannequin fit quelques petits ajustements soudains dans sa position avec des gémissements suggestifs. Il ressemblait à une marionnette dont on tirait les fils.

Il ne pouvait que regarder avec fascination alors que la chose continuait ainsi, comme si elle l'invitait, voulait jouer. Il l'inspecta soigneusement : la longueur de son corps, ses lèvres immobiles (de ce qu'il en voyait), les parties de son corps si manifestement conçues pour qu'il les observe. Dix minutes s'écoulèrent ainsi et l'interphone bourdonna.

"D-7294, si vous refusez de participer au test—"

"Je regarde", interrompit-il abruptement.

"Dans ce cas, poursuivez."

Ce fut là que le mannequin se leva, haletant et s'inclinant dans sa direction, et qu'il sentit son cœur lui retomber dans l'estomac.


Harry & Mason's débordait d'activité en cette nuit estivale, les serveurs et serveuses s'affairant pour servir les touristes venus manger et les barmen s'activant pour servir le flot de clients venus chercher une boisson. Mary regardait son assiette en mangeant alors que Zeke regardait son visage, tentant de l'étudier et de briser la glace entre eux. À part au moment de passer commande, ils n'avaient pas parlé une fois depuis qu'ils s'étaient assis.

"Alors, Mary…" Elle ne répondit pas. Bien que ses yeux se soient levés l'espace d'une seconde pour lui jeter un coup d’œil, elle ne fit aucun effort pour lui accorder davantage d'attention. "Écoute, je sais que tu ne veux pas continuer à me voir, mais est-ce que je ne mérite pas au moins un peu plus de temps pour apprendre à ta fille ? Stella est une super élève et avec plus d'entraînement elle pourrait faire bien plus que gagner des compétitions scolaires ennuyeuses."

"Quelle âge a-t-elle, Zeke ?"

"Hein ? Eh bien, euh…" Sa réponse resta suspendue dans l'air.

"Treize ans. Tu l'as comme élève depuis quatre ans et tu ne te rappelles même pas de son âge."

"Eh bien, l'âge n'est pas important quand tu t'entraînes pour devenir une musicienne de renommée mondiale." Mary avait l'air encore moins amusée.

"Mais putain, tu ne penses à elle que comme ça ! Je n'ai jamais rien été d'autre pour toi qu'une sorte de trophée non plus." Bien qu'elle ait gardé le ton de sa voix assez bas en s'énervant, ses gestes commençaient à attirer l'attention sur eux. Pour la première fois depuis des années, il se sentit légèrement découragé. Après une minute de silence, Mary reprit la parole. "On déménage après cette compétition et je vais m'assurer que tu ne te rapproches plus jamais de nous."

Un autre silence s'étira alors que Zeke piquait sa nourriture du bout de sa fourchette, levant les yeux de temps à autre pour voir si quelqu'un les observait encore. Chaque seconde écoulée lui semblait durer un mois. Un serveur vint et récupéra le plat de Mary quand elle eut terminé son repas.

"Je te vois la semaine prochaine alors ?" Mary ne répondit pas et récupéra son sac à main avant de sortir pour retourner à sa voiture. Zeke soupira et attaqua sa nourriture.


Le mannequin se dirigea vers l'endroit où 7294 était assis d'une démarche erratique, avec des mouvements peu cohérents par rapport à ce qu'il tentait de faire. Traînant ses jambes de plastique et s'emmêlant les pieds, il le rendit encore plus nerveux. La répulsion crût en lui mais, alors que la chose s'approchait de lui, il se demanda…

Il se leva, dressé devant le mannequin, essayant de voir s'il pourrait l'intimider. Il s'arrêta et se figea.

"Tu es adorable, pas vrai" marmonna-t-il, saisissant son bras pour le bouger. Il fit des bruits encore plus suggestifs pendant que 7294 jouait avec. "Tu sais ce que je veux. Tu sais ce que tu veux. Ce pour quoi tu as été fait." Il le lâcha et le contourna, attrapant différentes parties de son corps pour les déplacer et les relâcher.

"Est-ce que tu sais vraiment faire autre chose que gémir ? Est-ce que même ça c'est trop pour toi ?" Il passa la main sur ses yeux, frémissant en constatant à quel point ils semblaient réels. "Des vrais yeux… une peau en porcelaine… Tes mains ont l'air de moins bonne qualité que tout le reste. Tu n'arriverais même pas à attirer un homme comme ça, hein, stupide animal." Il continua à émettre des sons déformés, vaguement effrayés cette fois.

7294 le lâcha et revint se placer en face de lui, sentant ses mains et doigts. "Supplie-moi." I continua de faire les mêmes bruits. "Fais un vrai son un peu sensé cette fois." Rien n'avait changé. "Tu n'arrives même pas à remplir le seul but pour lequel tu existes, hein. Est-ce que tu sens quelque chose ?" Aucune réponse en dehors des bruits. "Qu'est-ce que ça changera, alors ?" Il lui brisa un doigt.

Rien.

"Inutile." Il put immédiatement entendre les bruits étouffés de gardes courant en direction de la salle de test alors qu'il le lâchait et reculait, le mannequin avançant par saccades vers son emplacement. L'interphone bourdonna.

"D-7294, vous aviez reçu l'instruction de ne pas endommager l'objet. Le test est terminé." Les gardes ouvrirent les portes et entreprirent de le traîner dehors de force. Il ne résista pas, continuant à fixer le mannequin jusqu'à ce que les portes se ferment. Il soupira, ressentant une légère déception mêlée d'une pointe d'excitation.

À cinquante mètres de la zone, en se dirigeant vers la salle d'interrogatoire, il put entendre des cris et le bruit de quelque chose qui se brisait. Il sourit, une sensation de chaleur naissant dans sa tête.


NOM DU SUSPECT DU DOUBLE MEURTRE DE TALLAHASSEE RÉVÉLÉ

par Jesse Sorin, 05/01/2013, 22:36

La police de Tallahassee a annoncé que Zeke Don était le suspect arrêté à 19 heures samedi passé pour le meurtre de Mary Mitchell, 34 ans, et Stella Mitchell, 13 ans.

La police a été appelée pour enquêter sur une altercation dans une résidence de Tallahassee où elle a trouvé Don, 37 ans, couvert de sang et creusant des trous à l'extérieur. Les officiers en charge ont trouvé les corps de Mary et Stella Mitchell dans le salon.

Les enquêteurs ont trouvé des morceaux de cinq à huit autres corps partiellement décomposés dans la cave, la cuisine et la chambre de la maison de Don. Les autres victimes n'ont pas encore été identifiées à l'heure actuelle.

Si l'enquête préliminaire suggérait que les Mitchells avaient été tués par des blessures d'arme à feu, une autopsie a établi que les deux étaient mortes par un coup d'objet contondant plusieurs heures avant de se faire tirer dessus puis mutiler durant une période étendue après la mort.

Don est placé en garde à vue sans caution, accusé d'au moins sept meurtres au premier degré. Le procureur a déclaré qu'il ne serait pas poursuivi avant que le nombre exact de victimes ait pu être déterminé.

Les forces de l'ordre ont ajouté que l'enquête se poursuivait et que plus de détails seraient rendus publics au cours de semaines à venir.

Articles en rapport :

  • Les locaux honorent les Mitchells : "Nous n'oublierons jamais leur bonté."
  • Des manifestations autour de la peine de mort[…]

7294 était allongé sur le dos dans son lit au milieu de la nuit, pensant à moitié absent à sa rencontre avec le mannequin plus tôt. C'était la première fois depuis des mois qu'il avait pris du plaisir à quelque chose, bien qu'à en juger par la façon dont les chercheurs lui avaient parlé il avait le sentiment assez net qu'il ne retournerait plus le voir. C'était drôle de jouer avec lui tant qu'il l'avait pu, au moins. Il grava les souvenirs de cet amusement dans son esprit pour y revenir les nuits futures.

Il se retourna, regardant le plafond et soupirant. Il joignit son pouce et son index pour imiter une pince à épiler et commença à pincer dans le vide, chantonnant pour le petit agneau de Mary, sa toison aussi blanche que la neige.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License