Nous sommes désolés
notation: +11+x

Directeur Samuels, vous m’avez souvent demandé quel est l’objectif final de la Fondation SCP. Maintenant que je me retire, j’ai le sentiment que vous avez le droit de savoir.

Notre objectif ultime est, et l’a toujours été, la neutralisation de l’humanité.

Remarque que je n’ai pas employé le terme de destruction de l’humanité. Cela n’a jamais été notre volonté de vous blesser.

Je ne suis pas humain. Je ne fais pas partie de la famille des Homo sapiens. Je ne suis même pas un Terrien. J’appartiens à une espèce très différente de la vôtre, d’un soleil différent. Mon origine n’est pas importante. Ma mission est importante.

Nous avons étudié votre espèce depuis que vous avez découvert le langage. Au fur et à mesure que nous vous avons observé vous développer, nous avons vu les anomalies surgir. Elles ont changé votre monde, et pas pour le meilleur. Et elles furent de plus en plus fréquentes.

Nous avons réalisé des expériences, en utilisant des échantillons de membres de votre espèce, très loin d’ici. Nous avons supprimé des variables, et ajouté de nouvelles. Les résultats sont irréfutables. C’est votre faute.

Vous, en tant qu’espèce, êtes, d’une manière ou d’une autre, en train de changer le rôle de la réalité. Plus vous êtes nombreux, plus les effets deviennent puissants. Il y a presque cinq milliards d'êtres humains au moment où j'écris ces lignes, et, chaque minute, ce nombre ne fait qu’augmenter.

Nous avons essayé, en premier, des méthodes pacifiques. Nous avons essayé de voir si nous pouvions contrer les effets. Puis nous avons essayé de retirer cette aptitude à votre espèce. Finalement, puisque nous n’avons pas trouvé de moyen pour vous arrêter, nous avons essayé de réduire votre population, pour ensuite vous détruire entièrement.

Notre dernière tentative a échoué. Nous avons essayé de faire exploser votre soleil. Un ver aussi gros que la lune Europe est apparu et a détruit notre bombe. Curieusement les anomalies vous protègent, de la même manière qu’un parasite protège son hôte.

Elles vous changent, et nous ne pouvons plus les arrêter. Nous avons renoncé à un traitement et à l'euthanasie, nous sommes réduits à devoir utiliser la quarantaine. Nous avons saboté votre programme spatial. Nous surveillons vos tentatives pour quitter votre système solaire à l’aide des moyens anormaux. Nous ne pouvons qu'espérer que vous serez détruits par les anomalies, ou que vous trouverez un moyen de les contrôler.

Pour finir… Je suis désolé. Je suis désolé d’avoir essayé de vous tuer. Nous avions peur de vous, et nous ne voulons pas mourir. Nous avons choisi par peur. J’aimerais pouvoir dire que je suis heureux que cela n’ait pas marché, mais la vérité est que j’ai toujours peur.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License