Vitalis SRL

Les ouvriers subalternes de l'après-vie peinent à faire leur travail sous le joug d'une Direction insensible.

Personne ne sait pourquoi ce lieu existe, ni depuis quand. Si un Dieu veille sur cet endroit, personne ne l'a jamais rencontré. Tout ce qu'ils ne connaissent, c'est le travail — le labeur, les ordres, la Direction, qui, chaque jour, place les âmes des morts là où elles doivent être. Ne cherchez pas de sens ou d'épanouissement. Votre travail est simple. Faites-le sans poser de questions. Tuez-vous à la tâche sans espoir d'être récompensé. Que se passera-t-il si vous vous arrêtez ? Personne ne le sait, et personne n'a vraiment envie de le découvrir.


LES OUVRIERS :

Les véritables personnages principaux de cette histoire, mis de côté de par leur nature. Beaucoup sont des êtres construits, des robots, des automates, des golems, des plantes conscientes. D'autres sont des esprits auquels l'inconscient humain a donné naissance, plutôt sous les ordres de la culture et des idées. Unis par un travail constant, leurs devoirs sont nombreux, et malgré leur nombre colossal, il n'y a jamais assez de travailleurs pour gérer l'après-vie sans heurt. Si les ouvriers sont vus par des Âmes, ils apparaissent souvent seulement comme des silhouettes avec lesquelles leur culture les a familiarisées.

LES ÂMES :

Autrefois humaines, désormais moins que cela. Il est encore trop tôt pour dire si toute l'Après-Vie est un bon ou un mauvais endroit, ou si certaines parties sont bonnes ou mauvaises, mais ce qui est certain, c'est qu'elle est constamment embouteillée. Il peut falloir des décennies, voire des siècles pour passer par toutes les procédures. Une partie de ce temps est passé à attendre dans les queues, une autre à attendre la prochaine correspondance. Les âmes peuvent rencontrer les ouvriers de deux façons : soit parce qu'elles causent des problèmes, en s'échappant, en trouvant des failles, etc, soit (moins fréquemment) parce qu'elles ont été intégrées à la main-d'œuvre. C'est incroyablement peu commun, mais cela peut arriver.

LES SOUVERAINS :

Trop anciens pour être décrits par des mots et possédant une puissance incommensurable, ce sont les piliers du monde. Il est dit que s'ils venaient à mourir, le monde des Enfers tel qu'on le connaît commencerait à s'effondrer, mais heureusement, il ne semble y avoir aucun risque que cela se produise dans les temps à venir. Comme le monde lui-même, ils ne sont jamais stables — dans ce lieu, aucune identité n'est fixe. Comme le vent qui souffle à travers les Mines Oubliées, leur forme et leur fonction change selon les caprices du destin. Quelques exemples :

  • ALTHKYR : l'ombre incorporelle erre dans ce monde et ne parle jamais. Elle est peut-être toujours en train de surveiller, mais elle ne parle jamais de ce qu'elle voit. Lorsqu'elle le désire, elle est capable de prendre forme et de remodeler le monde. Ces périodes annoncent toujours quelque chose de terrible. Le cause-t-elle, ou nous en protège-t-elle ?
  • ORTIZ : Le diseur de cauchemars. Le modeleur de volontés. N'écoutez pas les mots qu'il murmure, même s'ils semblent sages. Il ne quitte jamais sa résidence, sous la Cascade des Damnés, mais nombreux sont les imbéciles qui viennent en quête de sa connaissance. C'est un privilège, ou une malédiction, qu'ils puissent parfois lui poser une unique question avant de connaître leur ultime destin.
  • FLAIN : le destructeur des âmes trop corrompues pour être jugées. Si vous le rencontrez, vous connaîtrez la peur pour la première fois de votre vie. Comment fait-il ses choix ? Quelles horribles exactions devez-vous commettre pour arriver face à lui ? Peut-être que le tranchant de sa lame étoilée comporte quelque chose de plus beau que ce que nous en savons, car il n'est pas rare que ses victimes sourient lorsqu'elle les tranche. Peu d'entre elles ont survécu. Les survivants sont devenus quelque chose de trop terrible pour être compris.
  • DREZ : le plus amical des superviseurs et le seul semblant avoir un visage humain, mais ne vous y trompez pas. Ses yeux contiennent les âmes de ceux qu'il juge indignes, ces ouvriers qu'il trouve nuisibles, et ils voient toujours la vérité. Il est possible qu'il existe de nombreuses versions de lui, car il semble toujours être là où on a besoin de lui, mais ce qu'il cherche n'est peut-être pas ce que vous voulez.
  • OHJ : Gardien de l'infini Labyrinthe des Archives. Fait de papier, de poussière et de connaissances perdues.

DIRECTION :

Les Souverains affirment que lorsque les premiers d'entre eux se formèrent, la Direction était déjà là pour leur donner des instructions. Depuis, des millénaires se sont écoulés, et si les Souverains sont parfois contactés par la Direction, ils n'en pipent mot. Pour les ouvriers, c'est encore pire. Une réponse, une approbation, une autorisation, tout cela est extraordinairement rare. Le mystère reste entier quant à où ils se situent, qui ils sont, et même à quoi ils ressemblent. Il est extrêmement difficile de comprendre leurs règles.


OK, mais c'est quoi ce truc en fait ?

Cette page est le second centre issu de notre évènement de construction collaborative de canon, le Système de Sélection Serpentin. La description complète du fonctionnement de ce processus est disponible sur la page de ce centre, mais voici l'idée générale :

  1. Vous soumettez des idées d'écriture.
  2. Nous regroupons les idées dans un sondage. Vous appliquez la Démocratie et les réduisez à un unique survivant.
  3. Cette idée unique devient la graine d'un nouveau canon. Nous la cultivons. Vous pouvez en discuter sur le serveur Discord.
  4. Nous regroupons vos idées en un centre, que vous êtes probablement en train de lire, avec un peu de chance. Vous écrivez pour ce centre et modelez à volonté le nouveau canon. Nous mettons à jour cette page au fur et à mesure que les idées naissent et sont affinées.
  5. Le canon se solidifie. Le staff et les utilisateurs se laissent aller et se prélassent dans l'écriture de nouvelles choses. Tout le monde y gagne.

La période initiale de publication est désormais ouverte ! N'hésitez pas à embarquer dans ce canon tout chaud, tout neuf !


Cette idée a été fournie par MaliceAforethought et a gagné parmi 48 submissions. Les Conservateurs du canon sont actuellement rumetzenrumetzen et Snapdragon133Snapdragon133. Contactez-les si vous avez des questions ou des soucis.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License