EDI-1919-Discopère
notation: +2+x
blank.png

Rapport de la PSYCHÉ

Le rapport qui suit a été transmis au Conseil des 108 le 25 juin 2012 par le Service Occulte Britannique1, détaillant la proéminence croissante d'un nouveau groupe paracriminel en Europe ainsi que dans plusieurs ports francs proches, dont Eurtec, Hy-Brasil et Trois Portlands.

britishoccult.png
SERVICE OCCULTE ROYAL
MI666
Renseignements concernant le Spectre de Chicago

L'Europe est terrorisée par un nouveau syndicat du crime occulte, dont l'ampleur dépasse tout ce que les membres du Conseil des 108 ont pu observer par le passé. Divers témoignages rapportent que ce groupe se nommerait lui-même le Spectre de Chicago, une réminiscence d'un syndicat du crime organisé américain depuis longtemps éteint, l'Esprit de Chicago.

Les connexions exactes entre ces deux groupes sont floues, étant donné que l'Esprit de Chicago n'est plus en activité depuis plus de soixante-quinze ans. Il est hautement improbable que les individus qui étaient impliqués dans l'Esprit de Chicago à l'époque exercent toujours une activité criminelle, étant donné que l'Esprit de Chicago ne disposait d'aucune méthode de prolongement vital (comme le prouvent de nombreux rapports faisant état de leur tentative de s'en procurer, sans succès). Par conséquent, il semble plus plausible que le Spectre se soit simplement approprié le nom et l'identité de l'Esprit.

L'ampleur du Spectre de Chicago est indéterminée. Il est possible qu'il soit composé de multiples branches de petite taille implantées dans diverses grandes villes européennes, ou bien qu'il s'agisse d'un groupe unique disposant d'un moyen rapide de voyager d'une ville à l'autre. Certains incidents se sont déroulés à quelques minutes près dans des villes situées à plusieurs centaines de kilomètres les unes des autres.

Le Spectre de Chicago doit toujours être considéré et traité comme armé et dangereux. Le groupe dispose à l'évidence de plusieurs arsenaux d'armes occultes, fournies entre autres par la Fabrique, le Marteau Écarlate et l'Insurrection du Chaos. Il a déjà été observé en train de faire usage de lasers à haute intensité, d'émulsifiants ectoplasmiques ainsi que d'armes à feu dépassant les capacités technologiques actuelles.

Bien que le Spectre soit actif partout à travers l'Europe, il n'a pas pour l'instant violé le Protocole Voile. La majorité de ses actions en dehors des francs ports occultes ne constituent aucune menace envers la Seconde Mission (Dissimulation), et ne font que transgresser les lois civiles. Ses actions au sein des francs ports occultes sont plus radicaux, en raison de la faible présence des forces de l'ordre dans ces juridictions.

Des témoignages désignent un certain "M. Nuit" en tant que chef ou membre de haut-rang du Spectre de Chicago. Ces témoignages sont essentiellement dus à diverses notes signées "M. Nuit" découvertes sur les lieux des crimes, et s'attribuant le mérite des crimes en question.

Le mot de code "Disco" a été assigné au Spectre de Chicago.

Se basant sur les informations fournies par ce rapport, le Conseil des 108 a pris la décision de classifier le "M. Nuit" auquel il est fait référence en tant que EDI-1919-Discopère, et d'entreprendre des actions contre lui ainsi que le reste du Spectre de Chicago.

Rapport de la PSYCHÉ

Le 14/07/2012, une banque d'Irlande du Nord a été braquée par le Spectre de Chicago. L’Équipe d'Assaut 0638 "Les Intouchables" a été déployée en réponse, et parvint à endommager un véhicule tentant de fuir les lieux. Un individu, une paramenace de Type Jaune BKOY2 (désigné EDP-0781-Disco-Jaune) nommé Conall O'Sullivan fut capturé.

EDP-0781-Disco-Jaune possédait la capacité de transmuter sa masse corporelle en une matière cristalline noire, améliorant considérablement sa force physique et sa résistance. Cette capacité lui permit de survivre aux munitions utilisées par la Coalition Mondiale Occulte à l'encontre du véhicule dans lequel il se trouvait, mais n'empêcha pas sa capture.

Journal d'Interrogatoire :

Date : 17/07/2012
Interrogateur : "Hawthorn" (87635109/0638)
Prisonnier : EDP-0781-Disco-Jaune

Préambule : EDP-0781-Disco-Jaune a été interrogé plusieurs fois par l'Agent Hawthorne de la Coalition Mondiale Occulte. Cet interrogatoire spécifique était destiné à vérifier certaines informations concernant EDI-1919-Discopère. Plus d'informations peuvent être demandées auprès de la Gestion Générale des Données.

Hawthorn : Bonjour, Conall. On aimerait que vous nous parliez de votre employeur aujourd'hui.

EDP-0781 : Le patron ? Personne peu, gars. C'est trop… des enjeux trop élevés.

Hawthorn : Vous savez, on a bossé sur de nouvelles lames. On se perfectionne toujours ici, à la Coalition. D'après ce que vous nous avez dit, le Spectre fait un peu pareil avec ses gadgets et compagnie.

EDP-0781 : Vous essayez d'insinuer quelque chose, là ?

Hawthorn : Voici l'une de ces lames3. Regardez, elle a même des runes gravées un peu partout. Des runes pour tuer et pour couper. Elle est sensée pouvoir liquider n'importe quoi. Les gars du labo m'ont assuré qu'elle pourrait même trancher quelque chose de quasiment indestructible. C'est bien ce que vous êtes, non ?

EDP-0781 : Écoutez, je veux bien bosser avec vous, mais le patron… y'a des règles pour le patron. Dans le même style que la loi fae, et j'en sais quelque chose.

Hawthorne : Quoi, il est innommable ? T'as qu'à éviter de dire son nom, si ce n'est que ça.

EDP-0781 : Rien de comparable avec le très estimé petit peuple dont le titre doit être évité.

Hawthorne : Tu veux vraiment pas avoir à affronter sa colère, hein ?

EDP-0781 : J'ai déjà un peu trop parlé des victimes d'un génocide pas-si-ancien pour pouvoir me sentir en sécurité.

Hawthorne : Eh bien, il y a une personne en particulier dont tu n'as pas assez parlé, si tu tiens à te sentir en sécurité.

EDP-0781 : Écoute, le patron c'est un peu le genre bloody mary. Si tu balances son nom… de sales choses arrivent.

Hawthorne : Je vois. Ben, si jamais il voulait t'atteindre, il devrait d'abord passer par nous. Et si je dis ça, ce n'est pas tant pour te rassurer que parce qu'on compte réellement le buter, et on a déjà descendu bien pire.

EDP-0781 : Ha ! C'est ça. Il pourrait pas m'atteindre ici.

Hawthorne : Alors raconte. Dis-nous ce que tu sais sur le patron.

EDP-0781 : Le patron est plutôt du genre bizarre, comparé au reste de la bande. Le Spectre est plutôt versé dans la haute-technologie, voyez ? Tous les lasers, assez flashy.

Hawthorne : Nous vous avons surnommé Disco.

EDP-0781 : Ouais, c'est un peu le style de la maison. Vous avez déjà vu l'intérieur d'un de nos vans?

Hawthorne : Moi pas, mais ça n'a pas d'importance. Retournons à M. Nuit.

EDP-0781 : Okay. Le patron ne gère pas les mêmes choses que nous. Son chien est une espèce d'énorme bête, et sa magie est différente de tout ce que j'ai pu voir.

Hawthorne : Intéressant. Il est plus vieux que vous, correct ?

EDP-0781 : Oh, c'est sûr. Ça fait un moment qu'il est dans le business. Depuis la Prohibition, je crois. Il y faisait pas mal allusion.

Hawthorne : A-t-il déjà parlé de "l'Esprit de Chicago" ?

EDP-0781 : Il l'a mentionné quelques fois. Sa vieille bande, je crois.

Hawthorne : Intéressant.

EDP-0781 : Il est bizarre. Évidemment, ça fait un moment qu'il est dans le business, mais tout ce que j'ai entendu dire porte à croire que l'Esprit de Chicago n'était pas non plus sa première orga. M'est avis qu'il trempe là-dedans depuis beaucoup, beaucoup plus longtemps que ça.

Hawthorne : Pas humain, hein ?

EDP-0781 : Définitivement pas. Aucune idée de ce qu'il est.

Hawthorne : Vous êtes sûr que vous ne pouvez pas nous en dire plus ?

EDP-0781 : Hm. Ben, si y'a une chose que je peux vous dire c'est qu'il a des amis haut-placés et à peu près partout. Il se ramenait toujours avec des cadeaux de la part de machin ou machin, des sources dingues. Marshall & Carter, la Fabrique, le Marteau Écarlate, même l'Insurrection une fois.

Hawthorne : Des cadeaux ?

EDP-0781 : Du moins c'est comme ça qu'on pourrait les appeler. Pas sûr d'à quel point c'est approprié. Oh, et un autre truc, c'est qu'il avait l'air d'avoir des amis dans d'autres endroits.

Hawthorne : Comme ?

EDP-0781 : D'autres endroits, d'autres mondes. Des endroits où Hy-Brasil s'est fait détruire par un kraken dans les années 80, des mondes où le Voile est levé, même un où il n'est même pas dans le Spectre. Où qu'il soit, il discute toujours avec ceux qui gèrent, bien sûr.

Hawthorne : Il a l'air d'avoir un sacré réseau.

EDP-0781 : T'as pas idée.

Deux semaines après la fin de cet interrogatoire, EDP-0781-Disco-Jaune s'est étouffé avec son repas quotidien. Durant sa suffocation, les capacités d'EDP-0781-Disco-Jaune se sont partiellement activées, empêchant toute manœuvre de Heimlich et menant à sa mort, ses poumons s'étant convertis en un cristal indestructible incapable de respiration.

Les gardes rapportent qu'avant sa mort, EDP-0781-Disco-Jaune avait été entendu parler à lui-même dans sa cellule pendant plus d'une heure. Étant donné le peu de temps que EDP-0781-Disco-Jaune avait passé comme prisonnier de la Coalition, ce comportement était hautement atypique.

Rapport de la PSYCHÉ

Suite à la tentative d'identification d'EDI-1919-Discopère, une inspection des Archives de la Coalition Mondiale Occulte fut conduite à la recherche de correspondances éventuelles. Une correspondance fut trouvée parmi la base de données USAFBIUII, rendue accessible à la Coalition par le Pentagramme4 américain.

L'Unité des Incidents Inhabituels avait des antécédents avec EDI-1919-Discopère, et fournit le rapport suivant à notre Département Diplomatique concernant l'individu. En outre, l'U2I a proposé d'assister la Coalition dans la traque d'EDI-1919-Discopère, étant donné qu'il demeure un criminel recherché sous sa juridiction. Cette offre fut refusée en dehors de Trois Portlands, qui reste sous la juridiction de l'U2I.

uiu.png

UNITÉ DES INCIDENTS INHABITUELS

Résumé du Dossier 1941-016

"Revenant de Chicago"

uiu.png

Ledit "M. Nuit" est arrivé à l'attention de l'Unité des Incidents Inhabituels pour la première fois en 1941, suite à une série de meurtres associés à l'ancienne organisation criminelle "l'Esprit de Chicago". Au cours de ces meurtres, M. Nuit envoyait des indices au FBI indiquant son implication dans l'affaire. Toutes les victimes étaient anciennement impliquées dans la direction de l'Esprit de Chicago.

M. Nuit semble avoir ciblé des individus spécifiques, au courant de certains détails concernant l'Esprit de Chicago qui étaient réservés à ses dirigeants. Dans un cas notable, M. Nuit s'est retenu de tuer d'anciens membres de l'Esprit de Chicago en dépit d'une bonne opportunité. L'U2I ne connait pas la nature exacte de l'information que M. Nuit essaye de faire taire.

En réponse, l'U2I tenta de localiser d'autres membres de l'Esprit de Chicago qui seraient en mesure de lui fournir des informations concernant l'identité de M. Nuit et la nature du secret qu'il voulait taire. Cela fut compliqué par la position qu'avait occupé M. Nuit au sein de l'Esprit de Chicago, où il était considéré comme une figure mythologique, dont l'existence tenait de la rumeur. L'U2I ne parvint pas à trouver d'individu ayant réellement interagit avec M. Nuit.

Suite aux premiers incidents de 1941, l'U2I accumula quelques traces parcellaires de l'activité continue, bien que discrète, de M. Nuit. Voici un bref résumé de ces incidents :

  • Des documents récupéré lors d'enchères menées par Marshall, Carter & Dark impliquent M. Nuit dans l'acquisition de plusieurs objets qui y furent vendus. Certains de ces objets avaient été vendus à MC&D par M. Nuit en 1933, tandis qu'un second lot fut fourni par M. Nuit sur demande de M. Dark en 1956.
  • Une entité a pénétré dans les bureaux du Pentagramme sous le nom de M. Nuit pendant une période de trois heures le 17 juin 1972. Bien que cette entité ait signé en tant que M. Nuit à l'accueil, aucune autre trace de cet événement n'existe.
  • Un indicateur de l'U2I au sein de la Bibliothèque du Vagabond rapporte que pendant une brève période de l'année 1984, la sécurité de la Bibliothèque avait été assurée par M. Nuit et une petite résurgence de l'Esprit de Chicago. Ce groupe n'a pas été actif en dehors de la Bibliothèque durant cette période.
  • En 1996, les versions papier des dossiers de l'U2I concernant l'Esprit de Chicago se sont spontanément volatilisés. Un mot lisant "Merci de les avoir conservés toutes ces années. — M. Nuit" fut découvert dans le casier des documents. Leur version digitalisée ne fut pas affectée.
  • En 2001, une brèche de sécurité dans un projet de développement militaire du Pentagramme fut révélée. Un prototype d'arme fut signalé manquant, sans qu'aucun autre objet ou document n'ait été déplacé. Les systèmes d'accès au bunker sécurisé avaient été piratés et ne pouvaient qu'afficher "M. Nuit" lors de l'entrée du code.
  • —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— M. Nuit —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— —— ——
  • En 2006, une tentative d'attentat menée par une cellule de l'Insurrection du Chaos fut empêchée par un civil, qui abattit l'Insurgé en possession d'une singularme. Ce civil coopéra avec les enquêteurs de l'U2I arrivés sur place et s'identifia comme "M. Nuit". L'enquêteur en charge de l'interrogatoire de M. Nuit n'était pas au courant de ses antécédents.

En raison des antécédents entre M. Nuit et l'Esprit de Chicago, il est supposé qu'il pourrait planifier des entreprises criminelles similaires à l'avenir. M. Nuit doit toujours être considéré comme dangereux et armé, et occupe une place dans la liste des Trente Fugitifs Les Plus Recherchés de l'U2I depuis son apparition en 1940.

Entrée de la Base de Données des Entités Dangereuses

ID de menace :

EDI-1919-Discopère "M. Nuit"

Niveau de Réponse Autorisé :

2 (Menace modérée)

Description :
EDI-1919-Discopère est une paramenace humanoïde, supposée être à l'origine de l'Esprit de Chicago et du Spectre de Chicago. EDI-1919-Discopère est actuellement aux contrôles de la majorité des opérations du Spectre de Chicago.

EDI-1919-Discopère est supposément doté d'une forme de capacité d'altération de la réalité, bien que cela n'ait pas été confirmé. Obtenir une analyse RadA d'EDI-1919-Discopère est actuellement une des priorités des agents de la Coalition.

L'origine et la nature exacte de cette paramenace, humaine ou anciennement humaine, sont inconnues. Les Professeurs Kelzahn, Bolas et Long du Centre International d'Etude de la Thaumatologie Unifiée ont cependant émis l'hypothèse qu'EDI-1919-Discopère pourrait être l'incarnation d'une émotion humaine indéterminée.

Certaines factions de la Coalition Mondiale Occulte, parmi lesquelles les Équipe d'Assaut de la Division PHYSIQUE assignées au Spectre de Chicago, estiment que le nom de la paramenace pourrait être un danger nomenclatural. Si ces inquiétudes se vérifiaient, cela signifierait que la paramenace prend connaissance de toute personne prononçant son nom, et que l'utiliser mènerait à une augmentation significative des pertes humaines. Bien qu'elle ne soit pas confirmée, cette théorie est considérée comme probable.

EDI-1919-Discopère fait l'objet de très nombreuses rumeurs, dont la plupart semblent avoir été propagées par l'Esprit de Chicago et EDI-1919-Discopère lui-même. La Coalition ne dispose donc que de peu d'informations vérifiées le concernant.

La paramenace a à ce jour échappé à toute tentative de capture et d'identification par la Coalition. Toutes les photographies prises par la Coalition sont immédiatement détruites par une corruption locale des données au niveau de son visage et de ses traits particuliers. Bien que placé en détention plusieurs fois, il a toujours réussi à s'évader.

Règles d'engagement :
Le nom de la paramenace étant supposé être un danger nomenclatural, les agents doivent uniquement se référer à la paramenace en tant que "EDI-1919-Discopère."

EDI-1919-Discopère et le reste du Spectre de Chicago doivent être sous surveillance constante des forces de la Coalition Mondiale Occulte. Si des preuves crédibles indiquant la localisation d'EDI-1919-Discopère venaient à être découvertes, une Équipe d'Assaut doit être envoyée pour neutraliser la menace. Actuellement, l'Équipe d'Assaut 0638 "Les Intouchables" est dédiée à EDI-1919-Discopère et au Spectre de Chicago.

La capture d'EDI-1919-Discopère est préférable à son élimination immédiate, essentiellement pour qu'il puisse être jugé pour ses crimes contre la Troisième Mission devant un tribunal, et permettre que d'autres éléments du Spectre de Chicago puissent être arrêtés à leur tour.

Rapport de la PSYCHÉ

EDI-1919-Discopère a été observé lors d'un petit nombre d'opérations du Spectre de Chicago qui furent déjouées par les forces de la Coalition Mondiale Occulte. Lors de tous ces incidents, EDI-1919-Discopère est parvenu à échapper à une détention de long-terme de la Coalition. Vous trouverez ci-après un bref résumé de chacun de ces incidents. Pour plus de détail sur l'un d'eux, veuillez consulter le dossier correspondant.

DOSSIER : A7U81/082

Le 22/08/2012, l'Esprit de Chicago a braqué la Sparda-Bank de Düsseldorf, en Allemagne. Lors de leur arrivée sur place, des agents de l’Équipe d'Assaut 0638 déguisés en policiers civils purent contrôler les niveaux de Hume et d'EEV afin de se préparer à toute forme de manipulation de la réalité, puis s'introduisirent pour arrêter le Spectre de Chicago. Les membres du Spectre présents à l'intérieur de la banque se montrèrent anormalement coopératifs envers les agents de la Coalition et furent placés dans des véhicules blindés. L'un de ces membres n'était autre qu'EDI-1919-Discopère, qui fut placé dans un fourgon à part.

Tandis que les fourgons quittaient les lieux, une entité entra en collision avec le véhicule transportant EDI-1919-Discopère à une vitesse approchant 250 km/h. Les enregistrements vidéos de cette entité sont flous, mais il semble s'agir d'une paire de jambes humaines détachées de toute autre forme de corps au-dessus de la ceinture. Cette entité entreprit de rentrer en collision avec tous les autres transports, permettant au Spectre de Chicago et à EDI-1919-Discopère de s'enfuir. Cette paramenace fut désignée EDI-7311-Disco-Beige.

Peu d'argent avait été volé à la Sparda-Bank, mais plusieurs coffres-forts spécifiques avaient été forcés et vidés. Deux de ces coffres étaient enregistrés au nom d'Allison Chao (EDP-0008-Régente-Noir) ; leur contenu est inconnu. Il semblerait qu'EDI-1919-Discopère ait ciblé certains coffres spécifiques durant ce cambriolage ; bien que la manière dont il ait pu avoir connaissance du contenu de ces coffres soit inconnue.

DOSSIER : T3P53/024

Le 31/10/2012, des équipes de reconnaissance de la Coalition Mondiale Occulte Global Occult Coalition découvrirent un trafic de drogue dirigé par le Spectre de Chicago à Séville, en Espagne. L’Équipe d'Assaut 0638 fut déployée pour arrêter le trafic et appréhender le Spectre de Chicago.

Un raid mené le 02/11/2012 s'avéra être une réussite, et plusieurs membres du Spectre de Chicago, y compris EDI-1919-Discopère, furent appréhendés par les agents de la Division PHYSIQUE. Cependant, une manifestation de l'EDP-1227-Khan ("La Horde d'Or") se produisit à Séville au même moment, près du bâtiment où le Spectre de Chicago opérait. Cela résulta en une panique généralisée à travers la ville.

L’Équipe d'Assaut étant la seule force de la Coalition présente dans la ville à ce moment et EDP-1227-Khan étant une paramenace de Niveau de Réponse 5 mettant en péril la Seconde Mission (Dissimulation), l'équipe fut réassignée à EDP-1227-Khan (étant donné que le Spectre de Chicago ne représentait qu'une menace envers la Troisième Mission (Protection) de Niveau de Réponse 2).

La situation impliquant EDP-1227-Khan fut vite résolue, mais toute trace du trafic mené par le Spectre de Chicago avait disparue lors du retour de l'équipe.

DOSSIER: H0Y38/0631

Le 11/11/2012, le Spectre de Chicago avait planifié un cambriolage au Palais Royal d'Hy-Brasil5, au cours d'un gala tenu par la Reine Mór-Ríoghain ΙΙ d'Hy-Brasil et des Quatre Cités.

Durant le raid, EDI-1919-Discopère s'introduisit de lui-même dans la salle du trône du Palais d'Hy-Brasil, tandis que d'autres membres du Spectre de Chicago tentaient de braquer le trésor royal. La garde royale d'Hy-Brasil fut mobilisée pour défendre la Reine Mór-Ríoghain, empêcher le braquage du trésor et tuer EDI-1919-Discopère.

Il n'y eut aucune tentative de porter atteinte à la Reine Mór-Ríoghain.

Le trésor d'Hy-Brasil ne fut pas braqué. Des barrières thaumaturgiques s'activèrent quelques secondes après le début du braquage, tuant tous les membres du Spectre de Chicago qui tentaient de s'y introduire et condamnant leurs âmes à défendre le trésor pour l'éternité. La garde royale restaura les runes et nettoya le coffre.

EDI-1919-Discopère fut confronté à la garde royale dans la salle du trône. Les gardes tentèrent de tuer EDI-1919-Discopère, mais s'avérèrent incapables de faire usage de leurs capacités de Type Vert ou de Type Bleu. EDI-1919-Discopère en profita pour incapaciter les gardes de façon non-létale et disparut du palais sans laisser de trace.

Aucun objet ne fut déclaré manquant au palais d'Hy-Brasil.

Rapport de la PHYSIQUE

Le 30/11/2012, un entrepôt de Trois Portlands supposé être une des bases du Spectre de Chicago fut découvert. En outre, il fut déterminé que EDI-1919-Discopère s'y trouverait pour une durée de trois jours, entre le 18/12/2012 et le 21/12/2012.

Un raid fut mené.

Journal de Transcription

Date : 20/12/2012
Équipe d'Assaut : ST-0638
Agent : Stormbreath (96231847/0638)

Préambule : L'Équipe d'Assaut 0638 "Les Intouchables" fut déployée pour liquider EDI-1919-Discopère et attaquer le Spectre de Chicago suite à la découverte de leur base d'opérations. La retranscription suivante est tirée des implants oculaires et auditifs de Stormbreath, seul membre de l’Équipe d'Assaut à avoir rencontré EDI-1919-Discopère.

[0:00] Implants oculaires et auditifs activés. Stormbreath est assit à l'arrière d'un des fourgons de la Coalition avec d'autres membres de l'Équipe d'Assaut 0638.

[0:01] L'Équipe d'Assaut sort du fourgon et prennent leurs positions tactiques autour du bâtiment.

[0:10] Deux membres de l'Équipe d'Assaut 0638 abattent la porte au bélier. Les membres de l'Équipe d'Assaut 0638 pénètrent dans le bâtiment, armes aux poings.

[0:14] Stormbreath pénètre dans le bâtiment. Deux membres de l'Esprit de Chicago sont présents dans l'antichambre. L'un brandit un revolver fortement rouillé, le second dispose d'un bras cybernétique équipé d'une arme à feu.

[0:15] Membre du Spectre de Chicago : Merde ! C'est les fils de-

[0:16] L'Équipe d'Assaut 0638 ouvre le feu sur les deux membres du Spectre, les tuant sur le coup.

[0:20] Stormbreath, accompagné de trois autres membres de l'Équipe d'Assaut 0638, quittent l'antichambre pour pénétrer dans un couloir secondaire, prêts à tirer.

[0:40] Les quatre membres de l'Équipe d'Assaut 0638 atteignent une porte close. L'un d'eux fait feu sur le cadenas et l'ouvre.

[0:45] Les membres de l'Équipe d'Assaut 0638 pénètrent dans la pièce et la fouillent. Aucun membre du Spectre de Chicago n'est trouvé, mais diverses armes, munitions et outils à usage paracriminel sont découverts.

[1:27] L'Équipe d'Assaut 0638 sort de la pièce et suit le reste du couloir.

[1:36] EDI-7311-Disco-Beige passe à travers une porte en bas du couloir et atterrit au milieu du passage. Il se tourne en direction de l'Équipe d'Assaut 0638.

[1:40] Hawthorne : Attendez, La Paire existe vraiment ? Je croyais que c'était une b-

[1:44] EDI-7311-Disco-Beige charge en direction des membres de l'Équipe d'Assaut 0638.

[1:45] Stormbreath propulsé au sol par EDI-7311-Disco-Beige, qui continue son trajet le long du couloir.

[1:49] Stormbreath roule sur le ventre et adopte une position tactique, son fusil calé contre son bras.

[1:50] EDI-7311-Disco-Beige est visible sur la vidéo le temps de trois images avant de disparaître à l'angle du couloir. Stormbreath fait feu dans sa direction mais ne le touche pas.

[1:54] Les quatre membres de l'Équipe d'Assaut reprennent l'exploration du couloir, continuant à fouiller d'autres pièces à la recherche de membres du Spectre de Chicago. Aucun membre n'est découvert.

[4:48] Après avoir pénétré dans une nouvelle pièce, un membre (désormais désigné EDL-4269-Disco-Rose) du Spectre de Chicago est découvert, en train de fourrer de l'argent dans un sac.

[4:52] Dal Segno : Mettez vos mains en l'air !

[4:54] EDL-4269-Disco-Rose : Sous Pression !

[4:55] Un grand humanoïde nu, à la peau dorée (EDL-4269-Disco-Rosenfant) se manifeste derrière EDL-7269-Disco-Rose, flottant légèrement au-dessus du sol. La gravité dans la pièce augmente significativement.

[4:53] Hawthorne au sol parvient à tirer sur EDL-4268-Disco-Rose, mais toutes les balles tombent au sol à mi-parcours, puis traversent le sol après qu'EDL-4269-Disco-Rosenfant ait porté son regard dessus.

[4:58] Stormbreath parvient à se redresser et à se jeter à travers la pièce, retirant ASH-3668-Caliburn de sa ceinture.

[5:03] EDL-4269-Disco-Rosenfant lève une main en direction de Stormbreath, augmentant davantage la gravité. Stormbreath s'écrase à travers le sol.

[5:37] Après être resté immobile sur le sol de l'étage inférieur pendant près de trente secondes, Stormbreath se redresse. Il saigne abondamment et se tient les côtes.

[5:40] Stormbreath se baisse et ramasse ASH-3668-Caliburn au sol.

[5:45] Une porte s'ouvre derrière Stormbreath. EDI-1919-Discopère entre dans la pièce, accompagné par EDI-1947-Disco-Fidji.

[5:47] EDI-1919-Discopère : Oh. Bonjour.

[5:50] Stormbreath attaque EDI-1919-Discopère avec ASH-3668-Caliburn, le poignardant à l'épaule. ASH-3668-Caliburn est enfoncé jusqu'à la garde. EDI-1919-Discopère tombe au sol.

[5:57] Stormbreath : Commandement, cible liquidée. Demande extrac-

[6:00] EDI-1919-Discopère : Vous êtes un peu présomptueux, j'en ai bien peur. Vous ne risquez pas d'aller bien loin avec ça.

[6:04] EDI-1919-Discopère retire ASH-3668-Caliburn de son épaule et se relève.

[6:06] EDI-1947-Disco-Fidji saute sur Stormbreath et l'immobilise en s'asseyant sur sa poitrine.

[6:08] EDI-1919-Discopère approche ASH-3668-Caliburn de l'implant oculaire de Stormbreath.

[6:10] L'implant oculaire, endommagé, se désactive. L'implant auditif se désactive à son tour.

Conclusion : L'Agent Stormbreath fut déclaré disparu au combat après cette opération. Tous les autres membres de l'Équipe d'Assaut 0638 survécurent. Six membres du Spectre de Chicago furent tués durant l'opération, et douze capturés. Dix autres, incluant EDI-1919-Discopère et EDI-7311-Disco-Beige, restent en liberté.

Un petit paquet cadeau fut découvert sur le seuil de l'Ambassade de la Coalition Mondiale Occulte cinq jours plus tard, portant la note suivante attachée à un côté.

Un spectre hante l'Europe le Spectre de Chicago.

Joyeux Noël.

M. Nuit

La boîte contenait des confettis en grande quantité, des documents classifiés issus de plusieurs organisations membres de la Coalition, et le corps démembré de l'Agent Stormbreath. Les documents furent détruits. Les enregistrements des implants oculaires et auditifs furent transférés et leurs supports détruits. L'Agent Stormbreath fut euthanasié humainement.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License