Dossier de Localisation de l'U2I -- "Trois Portlands"
notation: +8+x

Aperçu

three_ports_flag

Drapeau officiel de la ville de Trois Portlands.

Trois Portlands est une cité-état autonome située dans une région d'espace extra-dimensionnel. L’accès à la ville peut être obtenu par des entrées situées dans les alentours ou au sein des villes de Portland, dans le Maine ; de Portland, dans l’Oregon ; et de l’île de Portland au Royaume-Uni. Comme stipulé dans le Mandat Hoover, le gouvernement des États-Unis garantit l’autonomie de Trois Portlands, tout en conservant le droit d’imposer les lois fédérales américaines à la ville.1 En tant que cité-état autonome et extra-dimensionnelle, Trois Portlands est exemptée de la clause Veil du Mandat Hoover.

Les événements suivants au sein de Trois Portlands ont été documentés par l’U2I :

Opérations

En tant que division des opérations paranormales du FBI, l’Unité des Incidents Inhabituels a juridiction sur tous les crimes fédéraux commis à Trois Portlands. Toutefois, étant donné les limitations de ressources et d’effectifs, les agents de l’U2I opérant à Trois Portlands sont encouragés à être discrets lors de leurs enquêtes ; les crimes graves, en particulier les crimes violents, doivent être prioritaires sur les autres délits et infractions. Dans l’éventualité d’un chevauchement de juridiction avec les autorités municipale, les agents doivent permettre aux forces de l’ordre locales d’effectuer la majeure partie de l’enquête.

Les principales enquêtes de l’U2I au sein de Trois Portlands incluent :

Histoire

Trois Portlands a attiré l’attention des forces de l’ordre américaines pour la première fois en 1929, lorsque des agents du Bureau de la Prohibition suivirent les opérations d’un groupe de trafiquants d’alcool de contrebande connu sous le nom de l’Esprit de Chicago, qu’ils retracèrent jusqu’à la ville. En accord avec la politique du gouvernement de l’époque, l’existence de la ville fut dissimulée, et tous les dossiers qui lui étaient liés furent transférés au Bureau d’Investigation. Le directeur du BdI, J. Edgar Hoover, débuta immédiatement une guerre clandestine contre l’Esprit de Chicago à Trois Portlands. Bien que les premiers raids et les premières opérations d’infiltration furent couronnées de succès, le BdI rencontra rapidement l’opposition des citoyens et du gouvernement de la ville, qui culmina en une fusillade entre les agents du BdI et les membre du conseil de ville.

En réponse, le Directeur Hoover fit placer toutes les entrées vers Trois Portlands présentes aux États-Unis en état de siège, paralysant tous ceux qui tentèrent de rentrer ou de sortir de la ville. Ce blocus dura pendant presque deux mois, avant d’être achevé par l’intervention du Président Herbert Hoover et la formulation du Mandat Hoover.

Les relations entre Trois Portlands et le Bureau d’Investigation et, plus tard, le FBI restèrent tendues pendant de nombreuses années. Le déclin, puis la disparition de l’Esprit de Chicago aida à améliorer la situation, mais les opérations de l’U2I au sein de la ville continuèrent à être gênées par la méfiance des habitants et le manque de coopération des autorités locales. Les relations ne commencèrent vraiment à s’améliorer qu’après la mort du Directeur Hoover en 1972.

Le mouvement contre-culturel des années 60 et 70 toucha particulièrement Trois Portlands, donnant naissance à une scène vibrante consacrée à l’anart. Le développement de la communauté anartistique de la ville fut plus tard stimulé par la volonté de la Fondation d’expulser les anartistes des zones urbaines d’Amérique du Nord et d’Europe, les forçant à se réunir dans des dimensions de poche comme Trois Portlands ou SoHo Clandestin.

Aujourd’hui, Trois Portlands est une des plateformes majeures de l’activité anormale. En plus de sa communauté anartistique nombreuse et active, la ville accueille également un grand nombre d’entreprises en paratechnologie, des congrégations importantes de la plupart des grandes religions anormales, et un campus satellite pour le CIETU.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License