L'Étoile et le Forgeron
notation: +1+x

La Création fut faite de feu et de chanson, et des nuages lumineux du commencement vinrent les Étoiles. Elles étaient les premières nées de matière, les soutiens de toute la Création. Dans leurs forges brillantes et ardentes les éléments plus lourds furent formés, et la musique des sphères fut portée sur leurs formidables pensées. Elles mesuraient les limites du cosmos et énonçaient les ordres des géométries célestes par leur chanson, et les Amas de la Séquence Principale étaient en harmonie.

En ces jours, une jeune Étoile de l’amas Errant-G descendit sur le firmament en fusion de Yesod. Sauelsuesor était le nom de l’Étoile, et étant jeune pour son peuple, elle était curieuse quant à la nature des lieux inférieurs de la création, et se questionnait sur ces régions accrochées sous les cieux et qui se prélassaient dans la lumière des Étoiles.

Avec son âme couronnée d’hydrogène, Sauelsuesor passa au-dessus des plaines fondues et des mers de feu, cherchant à combler sa curiosité. Que penser de ce domaine ralenti de matière refroidie ? Il ne chantait pas l’Harmonie des Sphères, et bougeait seulement le long de ses arcs comme de la poussière perturbée par une respiration. Elle ne pouvait trouver aucun esprit qui l’habitait, et se demandait s’il était mieux de suivre l’exemple des plus vieilles Étoiles, et de chanter sans égard pour ce plan inférieur.

Juste quand elle pensait à rentrer dans son berceau brûlant, Sauelsuesor rencontra Anghammarad le géant, il sera appelé le “Roi des Enterrés”. Il se tenait dans un lac de feu, empilant des pierres comme des montagnes pour former sa forge et son enclume. Ses fils et filles étaient là aussi, fabriquant leurs propres forges plus adaptées à leur taille.

“Qu’est-ce qui t’amène ici, petite Étoile ?” Demanda Anghammarad, une couronne d’or et de bronze posée sur son front.

“Je suis venu pour explorer le firmament, et pour voir les esprits qui pourraient l’habiter. Vous seul, Ô Roi, ai-je trouvé.”

“Vous brûlez brillamment et avec impatience, petite Étoile,” dit le roi. “Le monde est jeune et sans forme sur mon enclume.” Le géant prit une grande masse de métal fondu du lac et la posa sur son bloc de frappe. Dans sa grande main sombre il prit son marteau et ses pinces.

“Si ce monde était fini, je pense vous seriez déçue de son butin,” dit Anghammarad. “Ils ne seront pas comme nous ou votre peuple. Vous pourriez partager la Musique des Sphères avec eux, mais les esprits de matière seront facilement obscurcis et oublieront souvent.”

“Pourquoi devraient-ils être coupés ainsi des Étoiles ? Ne devraient-ils pas partager notre musique ?”

Anghammarad leva son puissant marteau, et la foudre frappa sa tête creusée. Il tomba et retentit DOUM à travers le firmament, et les nuages de fumée furent séparés.

“Nous soutenons,” parla le roi des géants alors qu'il leva son marteau à nouveau. “Vous et votre peuple les cieux, moi et le mien le firmament.” DOUM. “Et nous soutiendrons. Ne vous inquiétez pas des choses éphémères qui passent dans nos ombres, quand la formation sera finie.” DOUM “Ils se débrouilleront bien par eux-mêmes.”

DOUM

“Pourquoi donc, Ô Roi, serons-nous si distant ?”

DOUM

“Comme les Anciens sont distants de nous, petite Étoile, nous aussi serons distants de ceux qui suivent sur le firmament. Quelle affinité pourrait être partagée entre nous ?” DOUM “Ils seront les étincelles sur mon enclume.” DOUM “Ce n'est pas de votre position de les aider.” DOUM “Ils auront leurs dieux. Ils lèveront les yeux et verront tout votre peuple de la Séquence Principale et marcheront parmi les ombres de mes enfants, et s'émerveilleront des prodiges juste hors de leur portée.” DOUM “Et c'est suffisant, pour des étincelles.”

Sauelsuesor réfléchit à cela, alors que le roi carbonisé frappa de son marteau. DOUM. DOUM. DOUM.

“Que fabriquez-vous ici, roi ?” demanda Sauelsuesor.

“Je construis la fondation de la création, Ô Étoile. Yesod aux Nombreuses Faces.” Anghammarad mis alors de côté marteau et pinces et donna forme au métal mou avec ses mains. Il le forma en une forme à vingt côtés, et sur chaque point était une goutte comme de l'eau. Dans la forme il y avait un vide qui changeait et tanguait.

Anghammarad fit tourbillonner la fumée autour de lui, et en fit sortir des Voies brillantes avec ses doigts. Il les tressa dans la forme métallique, à ses facettes et ses gouttes, les assemblant ensemble en une tapisserie. Les Voies formèrent un labyrinthe qui s'étala sur tout Yesod, s'enfonçant dans sa matière, et disparu de la vue.

“Il y aura des facettes, pour faire une forte fondation. La création ne peut pas tenir sur la singularité, comme avec les royautés de Malkuth.” Anghammarad essuya ses mains sur le chiffon sur sa ceinture. “Ici, il pourra y avoir des Voies entre les faces.”

“C'est en effet magnifique, Ô Roi,” parla Sauelsuesor. “Mais je souhaite vraiment offrir de l'aide, afin de n'avoir pas voyagé en vain.”

“Vous n'avez pas besoin de faire plus que chanter la chanson éternelle, petite Étoile. Soutenez les cieux, et je soutiendrais ce qui se tient en dessous. Ceci est tout ce qui est nécessaire.”

À ceci, la jeune Étoile ne put offrir aucune répartie.

Sauelsuesor laissa alors Anghammarad. Son esprit retourna à son corps ardent et elle reprit sa chanson, bien qu'elle tourna occasionnellement son regard vers le firmament, désirant quelque chose qu'elle ne pouvait pas nommer.

Anghammarad travailla encore plus à sa forge, fabriquant les facettes de Yesod et plantant les Racines. Quand ce fut fini, et que le Labyrinthe fut créé solide et fort sur les faces de Yesod, Anghammarad et ses enfants s'installèrent dans le firmament refroidissant. Enterrés profondément, ils tombèrent dans un profond sommeil, et leurs rêves se mélangèrent avec la Musique des Sphères jusqu'à ce que tout Yesod soit couronné de Temps-Rêve.

Le Temps-Réveil commença alors, et les soutiens des cieux et de la terre chantèrent et dormirent. C'était alors dans les âges ultérieurs que les enfants de Yesod erreront dans leurs ombres et se demanderont quels dieux magnifiques étaient passés avant eux.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License