Le dernier mot
notation: +2+x

Durant l'automne, si vous vous promenez le long du Site-19 et que vous voyez une vieille clôture rouillée, il est possible que vous ayez envie de voir ce qu'il y a derrière. Au delà, les feuilles craqueront sous vos pieds lorsque vous y marcherez. Cela semblera être juste comme n'importe quelle autre partie du sol. Mais regardez-le. Ces pierres sont les tombes où de nombreux hommes et de nombreuses femmes gisent. Personnel de classe D, Chercheur, Agent, ils sont tous égaux ici-bas. Allez donc faire un tour sur le cimetière du Site-19. Lisez quelques-une des pierres tombales. Peut-être même que vous y trouverez de vieux amis.

Margaret ne put s'empêcher de sentir une pointe de satisfaction pendant que sa scie tranchait les derniers fibres de muscles, la débarrassant de la fausse jambe laide que quelqu'un avait échangé avec sa vraie jambe. La vraie jambe était posée sur la table devant elle, luisant d'une perfection d'ébène. La peau était sans défauts, et la cheville semblait jeune et pleine de calcium. La fausse jambe avait été rongée par un cancer, était pleine de grains de beauté hideux et avait la peau ridée. Mais alors qu'elle ré-apposait sa jambe à sa hanche, elle sut que cette douleur au pied qui était un cauchemar allait prendre fin.

Margaret Daniels – Elle disait sans arrêt que ses pieds la tuaient.

Le Dr. Vang attendait impatiemment devant les portes de l’ascenseur, une clé électronique à la main. Il avait d'importants examens à pratiquer, et il n'allait pas se laisser retarder par un quelconque équipement vieillot qui n'arrivait pas à ouvrir les portes à temps. Après ce qui lui sembla durer un siècle, les portes s'ouvrirent. Mais où était l’ascenseur ? Tout en ronchonnant à propos de ces choses qui ne marchaient jamais comme elles le faisaient autrefois, Vang passa sa tête dans la cage d'ascenseur pour regarder ce qui se passait.

Il regarda en haut de la cage d’ascenseur pour voir s'il était en train de descendre – C'était le cas.

L'Agent Boyd jeta un coup d’œil à sa montre. 15 minutes, et toujours pas de signe de conditions atmosphériques anormales. Le commandant voudrait les résultats des tests de ce soir – ce serait nécessaire pour les voler à la Fondation. Jongler entre une connexion avec l’Insurrection et travailler dans une zone de tests de haute sécurité n'avait pas été facile, mais s'il était capable de s'échapper avec les Insurgés après que l'alligator soit capturé, ça vaudrait totalement le coup.

La tête d'un traître, mangé par un alligator – Espérons trouver le corps plus tard.

Paul sentit une légère douleur en haut de sa jambe. Ces maudits "talons" faisaient atrocement mal. Ça aurait pu être supportable si au moins la peau et le muscle n'avaient pas été enlevés, mais Mr. Marshall avait décidé de faire une "expérience". Bon sang, ses os se pliaient. Il fallait qu'il s’asseye. Qu'il se pose. La douleur dans sa cheville commençait à le torturer, il pouvait la sentir craquer, et c'était douloureux, et ça faisait mal, et ça claquait. Il chuta en avant sur ses jambes brisées et inutilisables.

Ici repose Paul : Il était grand, il a fait une chute, et ce fût tout.

Dimitri sentit un froid amer au bord de ses narines. La montée avait été ardue, mais bientôt il serait le plus jeune à avoir escaladé l'Everest tout seul. Les pensées de fortune et de gloire devraient attendre : il devait d'abord atteindre le sommet. Alors qu'il plantait sa pioche dans la roche, il entendit un bruit. Qui était-ce? Comment était-il arrivé là-haut?

Son pied glissa, et il tomba.
À l'aide ! Il cria.
Et tout se termina.

Auteur original: RogetRoget
Titre du conte: The Last Word
Source Originale: The SCP Foundation.
Date: 22/10/2012
Lien: http://scp-wiki.wikidot.com/the-last-word

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License