Le Vendeur de lits : un bref interlude
notation: +2+x
blank.png

Nous interrompons votre série de contes pour vous apporter un bref prologue…


"Tu me dis que ta seule expérience… Est en tant que vendeur de lits ?" Le Concierge s'affala dans son fauteuil en grognant. "C'est nouveau ça."

Liam regarda timidement le sol, son visage rougissant alors qu'il marmonnait. "Écoutez, je ne suis même pas obligé de vous rejoindre et pourquoi je devrais si vous n'allez que vous moquer de moi ?"

"Parce que." Le Concierge sourit. "Si tu deviens l'un d'entre nous, tu serviras un but. Comme nous tous ici au Syndicat. Bien sûr, cela veut aussi dire que tu auras ton propre étage, en plus de toutes sortes de bénéfices. Après tout, les syndicats traitent leur effectif avec attention."

"Je servirai un but ?" Il se montra du doigt en demandant : "Comment je peux servir un but en tant que vendeur de lits ?"

Ricanant, Le Concierge sortit une petite loupe de sa poche, la lançant à Liam, qui la rattrapa maladroitement avant de la saisir correctement. "Regarde-moi."

Liam suivit les instructions avec hésitation, seulement pour avoir le souffle coupé en regardant à travers la loupe. Le Concierge était entouré d'une étrange aura argentée. Elle pulsait tel un cœur et, alors que Liam l'étudiait un peu plus, il remarqua qu'une petite ligne le connectait à sa serpillère posée à côté de son bureau.

"Sympa, hein ?" lança-t-il humblement, récupérant la loupe des mains tremblantes de Liam. "Ces petites auras autour de nous représentent notre pouvoir. Je suis l'un des plus puissants ici, donc mon aura est la plus grande. Habituellement, alors que les gens changent, leur aura se modifie et change de forme, mais toi… tu es intéressant."

Liam fixait le vide droit devant lui pendant quelques secondes avant de secouer la tête, se sortant de son étrange cafard. "Qu'est-ce que vous voulez dire ?" demanda-t-il.

"Au lieu d'être autour de toi, ton aura est concentrée dans ton cerveau. Et si mon hypothèse est correcte, cela devrait te donner des pouvoirs fascinants. Comme on aime le dire, tu es Charmé." Le Concierge se pencha en avant dans son fauteuil grinçant alors qu'il fixait Liam dans les yeux avec insistance. "Mais tu le sais déjà, ça. N'est-ce pas ?"

"Qu— qu'est-ce que vous voulez dire ?" répéta Liam, bégayant. "Je n'ai pas—"

"Allez, il y a quelque chose de plus dans vos yeux. Vous devez avoir trouvé ça, depuis le temps."

S'arrêtant, ils s'assirent en silence un moment avant que Liam demande : "Vous avez un lit quelque part ici ?"


Liam se réveilla de sa petite sieste sur le canapé seulement pour voir Le Concierge assis à côté de lui le regardant attentivement. "Alors, que s'est-il passé ?"

Pour la troisième fois de la journée, Liam répéta la fameuse question une nouvelle fois : "Qu'est-ce que vous voulez dire ?"

"Tes pouvoirs sont basés sur tes rêves, bien sûr. Tu vois le passé ? Le futur ? Le présent mais d'un point de vue étrange ?" demanda Le Concierge. "Dis-moi."

"Je…"

Liam s'arrêta quelques secondes pour réfléchir.

"J'ai fait un rêve dans lequel je rentrais dans cette épicerie, l'Étoile quelque chose… Et j'ai demandé s'ils voulaient acheter un lit, on m'a juste hurlé dessus en me demandant de sortir."

"Le futur, donc. Alors, maintenant que nous savons ça…" Le Concierge fouilla dans sa poche et en sortit une grande clé argentée. "Ça te dit de devenir Le Vendeur de lits ?"

Liam ouvrit la bouche pour dire non mais s'arrêta, réfléchissant un instant. Si je prends cette opportunité j'aurai mon propre étage dans cette grande tour et je n'aurai même pas besoin de travailler tant que ça… Pourquoi j'ai seulement douté de ce plan en premier lieu ?! Un grand sourire s'afficha sur son visage alors qu'il prit la clé du Concierge en s'exclamant : "Alors, marché conclu !"


"Monsieur ?"

"Monsieur."

"Monsieur !!!"

Loin de Sloth's Pit, les yeux de Liam s'ouvrirent alors qu'il se réveillait, réalisant qu'il était à son travail au Paradis des Doux Conforts en tant que vendeur de lits et s'étant endormi sur l'un des produits en rayon, juste devant une vieille femme en colère.

La cliente en face de lui commença à le sermonner. "Je n'y crois pas ! Un employé qui dort au travail ! Je veux voir votre responsable, il a intérêt à me faire une réduction pour m'avoir donné ce traitement, j'ai des enfants à la maison qui ont besoin de moi et c'est comme ça que vous me faites perdre mon temps ?! Mon Dieu, je ne donnerai qu'une étoile à cet endroit, où est votre responsable, mon garçon !?!?!

Encore quelques années à tenir, pensa Liam en mettant la dame en attente alors qu'il appelait son responsable à la radio. Puis, je serai libre…

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License