Rapport des tests effectués avec SCP-032-FR
notation: +11+x

En raison de la nature sensible de SCP-032-FR et de ses effets, le rapport des tests effectués avec l'objet ne peut être consulté que par les membres du personnels de niveau 4 ou supérieur. Si un membre du personnel de niveau inférieur consulte ce rapport, il doit prendre volontairement ou de force un amnésique de classe B, et doit ensuite être rétrogradé au rang de classe D.

Format du Rapport

Nom :
Nombre affiché sur le bras :
Effet du/des tir(s) :
Incidents (s'il y en a eu) :


Nom : D-2031
Nombre affiché sur le bras : V (cinq)
Effet du/des tir(s) : Le membre du personnel de classe D, nommé D-2031, empoigne l'arme et tire avec celle-ci. Un tremblement de terre de magnitude 4,5 sur l’échelle de Richter se produit, son épicentre étant la position de D-2031.
Incidents : Aucun incident majeur déclaré au Site-65, hormis de la vaisselle cassée. Aucune brèche de confinement.
Note : D-2031 trouvant l'arme "trop cool" se porte volontaire pour d'autres tests. Demande acceptée par le chercheur en chef, le Dr. ████████.


Nom : D-2031
Nombre affiché sur le bras : toujours V (cinq)
Effet du/des tir(s) : Le membre du personnel de classe D, nommé D-2031, tire une fois de plus avec l'arme. Un tremblement de terre de magnitude 4,3 sur l’échelle de Richter se produit, son épicentre étant la position de D-2031.
Incidents : Aucun incident majeur déclaré au Site-65, hormis de la vaisselle cassée. Le chef de cuisine se plaint de ne pas pouvoir travailler correctement. Aucune brèche de confinement.
Note : Après trois essais supplémentaires, soldés par les mêmes effets, D-2031 ne peut plus tirer avec le pistolet. Le nombre gravé sur l'avant-bras de D-2031 disparait. Il est conclu que le nombre indiqué sur le bras correspond au nombre de "projectiles" disponibles pour la personne. Les projectiles ont tous les mêmes effets.

Il faudrait trouver une personne possédant un chiffre différent de celui de D-2031 pour voir si d'autres effets existent. - Dr. ████████


Nom : D-3155
Nombre affiché sur le bras : XXXII (trente-deux)
Effet du/des tir(s) : D-3155 empoigne SCP-032-FR et l'élève en direction de la cible, en demandant aux chercheurs si "c'est normal [qu'il] ai[t] un truc écrit sur le bras". Ayant reçu confirmation, D-3155 tire avec SCP-032-FR, et se plie instantanément en deux comme sous l'effet d'une vive douleur en se tenant la mâchoire. Après investigation, il s'avère que le projectile tiré par SCP-032-FR était une des dents de sagesse de D-3155, extraite de sa mâchoire inférieure par un moyen inconnu. La dent en question fut retrouvée plantée profondément dans la cible, l'impact correspondant à peu près à celui qu'aurait produit une balle de calibre neuf (9) millimètres, quoique plus irrégulier.
Incidents : Aucun.
Note : On peut supposer que le numéro correspondait au nombre total de dents dans la mâchoire du sujet.


Nom : D-3986
Nombre affiché sur le bras : VI (six)
Effet du/des tir(s) : Le sujet, après avoir pris le pistolet et avoir reçu confirmation que le numéro sur son bras était un phénomène normal, tira sur une cible située à 20 mètres de lui. Immédiatement des seringues, aiguilles, couteaux et autres objets coupants furent projetés à environ ███ km/h sur la cible ; celle-ci fut entièrement déchiquetée sans stopper aucun des projectiles, qui finalement furent arrêtés par le mur de la salle de test. Il s'avéra ensuite que les projectiles étaient quatre (4) fois plus coupants que des objets similaires.
Incidents : Aucun
Note : Malgré que le diamètre de l'embout du canon de SCP-032 soit de 12 millimètres, il y eut parmi les projectiles la présence d'objets ayant un diamètre beaucoup plus grand, comme par exemple un sécateur de 40 cm de diamètre de large.


Nom : D-4194
Nombre affiché sur le bras : L (cinquante)
Effet du/des tir(s) : Le sujet empoigna l’arme et tira sur une cible ; un rayon violet fut émis par SCP-032. Ce rayon rebondit plusieurs fois sur les murs de la salle de test avant de toucher D-4194 ; immédiatement, tous ses vêtements s’enlevèrent et il tomba sans pouvoir se relever malgré plusieurs tentatives. Il s’avéra après test ultérieur que la friction du sujet fut annulée ; par exemple, une balle tirée à bout portant sur le sujet glissa sur lui avant de continuer sa route sans avoir perdu de vitesse.
Incidents : Aucun
Note : Le coefficient de friction de D-4194 redevint normal quatre (4) jours après le test.


Nom : D-3006
Nombre affiché sur le bras : XC (quatre-vingt-dix)
Effet du/des tir(s) : D-3006 empoigne SCP-032-FR et l'élève en direction de la cible, avant de tirer. Un son strident se fait entendre, bien que la salle de test balistique soit partiellement insonorisée. Simultanément, la cible se plie en deux sous l'effet d'un choc et heurte le mur de la salle de test, bien qu'aucun projectile ne soit visible, et D-3006 se met à hurler avant de s'effondrer au sol en se couvrant les oreilles de ses mains. Après examen, il s'avère que les deux tympans de D-3006 ont été crevés, apparemment par le son entendu lors de l'utilisation de SCP-032-FR. Aucun projectile n'a été retrouvé sur la cible.
Incidents : Plusieurs membres de l'équipe supervisant le test se plaignent d'entendre des acouphènes et sont admis à l'infirmerie.
Note : On ignore si le projectile était trop petit pour être vu, s'il a disparu au contact de la cible, s'il était imperceptible à notre niveau dimensionnel ou s'il s'agissait tout simplement du son en lui-même.

Heureusement, bien que D-3006 ait brutalement lâché SCP-032-FR au cours de l'expérience, celui-ci est intact. Il faudra penser à placer une sorte de tapis sur le sol de la salle pour les prochains tests, au cas où un des sujets le lâche à nouveau. - Dr. Johannes


Nom : D-5941
Nombre affiché sur le bras : XI (onze)
Effet du/des tir(s) : D-5941 empoigne SCP-032-FR. Elle déclare ne jamais avoir manipulé d'arme à feu de sa vie et douter de sa capacité à viser la cible. Ayant été rassurée quant au fait que son habileté n'aurait aucune incidence sur le test, D-5941 élève SCP-032-FR en direction de la cible avant de tirer. Une sorte de petit projectile doté de filaments éclate faiblement contre la cible. Ce projectile s'avère être une graine, qui germe instantanément dans la cible et y enracine une multitude de racines en dix (10) secondes. Au bout de quatre (4) secondes supplémentaires, une sorte de fleur à plusieurs lobes, évoquant une petite Rafflesia kerrii de couleur violette, légèrement lumineuse, apparaît. D-5941 demande ce qu'elle doit faire. Ordre lui est donné de ne pas toucher à la fleur et de reculer contre le mur opposé. Celle-ci s'exécute. Après trente (30) secondes supplémentaires, la fleur a atteint une taille évaluée à un mètre soixante (1,60) de diamètre et commence à relâcher une grande quantité de spores de couleur bleue, fluorescents, dans la salle de test. Test interrompu ; des spores ont été conservés en vue d'analyses ultérieures, la plante et le reste des spores ont été incinérés.
Incidents : D-5941 a été placée en quarantaine, sous observation, afin de vérifier si les spores ont un quelconque effet sur la biologie humaine.
Note : Après analyse, les spores s'avèrent être proches de ceux de Cyathea Intermedia, une fougère arborescente, bien que la plante observée ne ressemble en aucun point à une fougère et que celles-ci ne produisent pas de fleurs.


Nom : D-1988
Nombre affiché sur le bras : LIV (cinquante-quatre)
Effet du/des tir(s) : D-1988 empoigne SCP-032-FR, l'élève en direction de la cible et tire. Un jet d'eau rosée sort à grande vitesse du canon de SCP-032-FR, décrit un léger arc de cercle vers le sol, se cristallise dans les airs et éclate au sol avant de toucher la cible. On demande à D-1988 de décrire à quoi ressemble ce qui est tombé au sol ; il décrit la substance comme "de la grenadine gelée, comme des petits glaçons au fond d'un congélateur." Un échantillon est prélevé.
Incidents : Aucun.
Note : Après analyse, le "projectile" était constitué d'un mélange composé à soixante-quatre pour cent (64%) d'eau pure et de trente-six (36%) de sang de Martes zibellina, ou zibeline, génétiquement similaire à celles vivant près du Lac Baïkal. La raison pour laquelle ce mélange a gelé au contact de l'air est inconnue.

J'aimerais surtout savoir comment de l'eau pleine de sang peut être considérée comme un type de munition. - Dr. Johannes


Nom : D-2108
Nombre affiché sur le bras : III (trois)
Effet du/des tir(s) : D-2108 brandit SCP-032-Fr et tire. Un flash lumineux aveugle tous les observateurs ainsi que les appareils de surveillance, quelques secondes après un grondement sourd retentit. La cible est retrouvée carbonisée et D-2108 inconscient. Malgré de nombreuses interférences électromagnétiques, les appareils de mesure indiquent que la pièce a été parcourue par une tension de 100 millions de volts.
Incidents : D-2108 a été plongé dans un coma durant 2 semaines, à son réveil les docteurs à sa charge ont déclaré qu'il "a eu de la chance".
Note : Des analyses post-expériences ont permis de découvrir que la pièce était fortement chargée d'ozone après le tir.

Dommage que son utilisation soit aussi dangereuse pour le tireur car je trouve que c'est vraiment une arme du tonnerre….Laissez tombez… - Dr. Benji


Nom : D-2749
Nombre affiché sur le bras : I (un)
Effet du/des tir(s) : D-2749 aggripe SCP-032-FR et fait feu. Le sujet se retrouve projeté au mur et un projectile blanc arrondi sort a grande vitesse de SCP-032-FR. Le projectile transperce plusieurs murs avant d'arrêter sa course en entrant en contact avec un groupe de chercheurs discutant a plusieurs mètres de là.
Incidents : D-2749 eut plusieurs côtes brisées et une hémorragie interne majeure, le chercheur touché a malheureusement eut, quand à lui, tous les os du bras droit broyés et la majorité des côtes réduites en miettes.
Note : Étonnamment les murs ou tout autres obstacles rencontrés par le projectile avant le contact avec le chercheur ne semble pas l'avoir freiné, il est aussi a noter qu'après avoir été stoppé, le projectile a perdu toute ses propriété et est devenu une balle en plastique standard sans autres particularités.

Dites, vous allez arrêter de détruire toutes les salles de test ? - Spé. Arcaël


Nom : D -0887
Nombre affiché sur le bras : MMMM (quatre-mille)
Effet du/des tir(s) : D-0887 fait feu sur la cible, s'ensuit un court son strident. Le projectile s'est planté dans la cible à ██ km/h. D-0887 se plain d'une piqûre au crâne. Un examen de la cible indique que c'est un cheveu appartenant à D-887 qui a été propulsé a une vitesse stupéfiante vers la cible.
Note : Ça ne doit fonctionner qu'avec certains cheveux ayant une taille égale - Dr. Hylius


Nom : D-7746
Nombre affiché sur le bras : XX (vingt)
Effet du/des tir(s) : D-7746 presse la gâchette. Un projectile d'environ 0,3 cm est tiré à une vitesse extrême. Le sujet regarde sa main et crie. C''est l'ongle de son annulaire gauche qui a été tiré. Après analyses, il semblerait que l'ongle n'aie pas été remodelé, et s'est planté mollement dans la cible. Sur un être humain, il n'aurait eu pour effet qu'une griffure, au vu de la taille des ongles du sujet.
Incidents : Aucun.
Note : Au vu du test mené précédemment, il semblerait que la kératine constitue un élément de prédilection pour SCP-032-FR. Mais il est un peu tôt pour en juger. -Dr. Mwak


Nom : D-5346
Nombre affiché sur le bras : X (dix)
Effet du/des tir(s) : D-5346, empoigne l'arme et après un instant hésitation tire avec celle-ci en direction de la vitre blindée masquant les chercheurs. Le projectile, une balle de bowling lancée à plus de ██ km/h explose la vitre avant de tuer l'assistant chercheur █████. D-5346 est éliminé par les agents présents après avoir tiré tous ses coups restants.
Incidents : Mort de l'assistant chercheur █████ et blessure sévère de l'agent ███ qui a été frôlé par le deuxième tir. La sécurité des chercheurs lors des tests a été renforcée.
Note : Cet accident est regrettable mais rendez vous compte que ça aurait pu être pire. Nous avons déjà assisté à l'utilisation de munitions autrement plus dangereuses. Je suggère qu'on utilise dorénavant uniquement des membres du personnel de classe D non violents pour les tests concernant SCP-032-FR . - Dr. Benji


Nom : D-7538
Nombre affiché sur le bras : XXIV (vingt-quatre)
Effet du/des tir(s) : Après le tir, D-7538 s'effondra sans un cri, ne pouvant apparemment plus supporter le poids de son propre corps. Le projectile, non perceptible durant le tir, s'est retrouvé fortement alteré après sa rencontre avec la cible, mais semble néanmoins être un os de petite taille. Après autopsie du sujet, il a été découvert que la vertèbre cervicale C1 de celui-ci était manquante.
Incidents : Décès du sujet de test.
Note : Ow. C'est censé être une arme défensive ? - Dr. Ezcyo


Nom : D-3588
Nombre affiché sur le bras : DCLXVI (666)
Effet du/des tir(s) : D-3588 appuie sur la détente ce qui a pour effet de projeter un projectile ardent de près de cinquante centimètres (50 cm) de diamètre. La cible s'enflamme à l'instant où elle est atteinte et est intégralement consumée en seulement sept secondes (7 sec).
Incidents : Aucun.
Note : Non Dr. Frog, inutile d'insister, on ne vous cédera pas cette arme. De toute façon rien ne garantit que l'effet soit le même si vous utiliserez.


Nom : Dr. Frog
Nombre affiché sur le bras : DCLXVI (666)
Effet du/des tir(s) : Mêmes effets que précédemment.
Incidents : Aucun.
Note : Putain, il l'a fait le con.


Nom : D-4532
Nombre affiché sur le bras : XVII (17)
Effet du/des tir(s) : D-4532 empoigna le pistolet, visa la cible et tira ; une balle de calibre 9mm toucha la cible.
Incidents : D-4532 visa ensuite les chercheurs situés derrière une vitre blindée. Il fut abattu par les agents de sécurité.
Note : Décevant, vraiment décevant. - Agent Weld


Nom : D-2135
Nombre affiché sur le bras : LXII (62)
Effet du/des tir(s) : D-2135 brandit SCP-032-FR et tire. Le sujet disparut alors avec l'arme. La brèche de confinement fut confirmée et la recherche de SCP-032-FR passa en priorité Charlie pendant 4 heures.
Incidents : D-2135 fut retrouvé mort sur le toit du bâtiment où avait eu lieu le test. Son corps disloqué indiquant qu'il avait été sujet d'une chute de plusieurs centaine de mètres. SCP-032-FR fut récupéré et reconfiné sans incident.


Nom : D-8903
Nombre affiché sur le bras : CLXX (170)
Effet du/des tir(s) : D-8903 empoigne SCP-032-FR et l'élève en direction de la cible. Un léger bruit sifflant se fait entendre dans la salle de test, et la cible se retrouve instantanément clouée au mur par son coin supérieur droit. Après examen, il s'avère que le type de munition ayant cloué la cible au mur est une longue aiguille de quartz de près de quarante (40) centimètres de long, mais ne mesurant que quatre (4) millimètres de diamètre.
Incidents : Aucun.
Note : Précisons que du quartz ordinaire n'aurait pas pu percer de trou dans le mur de la salle de test. - Dr Johannes


Nom : D-7357
Nombre affiché sur le bras : II (2)
Effet du/des tir(s) : Le sujet saisit l'arme, vise la cible et tire. Un sifflement très court se fait entendre alors qu'un projectile vient se ficher profondément dans la cible, à la vitesse de ███ km/h. Le projectile en question s'avère être la grande aiguille de la montre du Dr ██████, présent lors du test. Le sujet tire ensuite une seconde fois, et le second projectile (la seconde aiguille de la montre) s'enfonce également dans la cible à l'exact emplacement du premier.
Incidents : Aucun, si ce ne sont les intenses protestations du Dr █████ avant le second tir.
Notes : D'autres test seraient nécessaires, mais compte tenu du fait que tous les chercheurs présents avaient une montre, il semble probable que les projectiles de SCP-032-FR soient toujours issus de la même source pour un sujet donné. De plus, le sujet D-7357 n'ayant aucune capacité particulière connue pour le tir, la superposition de la position des aiguilles semble elle aussi automatique.
A noter également que les aiguilles ont été renforcées lors du tir et qu'elles n'ont subi aucun dommage malgré la propulsion et l'impact.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License