Rapport Supplémentaire 239-B-192
rating: +4+x

Interviewé : Dr A. Clef, numéro SCP en attente.

Interviewer : Dr ████████ Kondraki.

Avant-propos : Cette interview survient 24 heures après l'incident du Site 17.

<Début de l'enregistrement, ██-██ -████, ████: ██: ██>

Kondraki : Clef.

Clef : Kondraki.

[long silence]

Clef : Comment va ta jambe ?

Kondraki : Ça va aller. Comment vont ton visage, tes yeux, tes oreilles et ton corps entier ?

Clef : Ils m'ont laissé le pendentif quelques minutes. Assez pour me guérir, pas assez pour me transformer en Blob.

Kondraki : C'est dommage. Cela aurait réellement embelli ta personnalité.

Clef : Tu m'as manqué aussi.

[long silence]

Clef : Comment va la fille ?

Kondraki : Comateuse. Gears l'a assommée, après qu'elle ait fait le truc avec le Dragon. Ils ont décidé que c'était mieux si elle restait comme ça. Ils l'ont enfermée dans une pièce renforcée au télékill.

Clef : Qui ont-ils assigné pour la surveiller ?

Kondraki : Valdason.

Clef : Pauvre fille.

Kondraki : Amusant, venant de celui qui a essayé de la tuer.

Clef : Je ne parlais pas du SCP.

[long silence]

Kondraki : Alors, pourquoi tu as fait cela ?

Clef : Tu as lu le rapport, n'est-ce pas ? C'était une erreur de ma part. J'ai pensé que je pourrais aider à la contenir…

Kondraki : Foutaises.

Clef : Excuse-moi ?

Kondraki : Fou-taises. Selon le rapport, tu es un énorme crétin qui a tellement foiré qu’il a causé un incident majeur à l’échelle du site. Mais je te connais, tu n'es pas un crétin. Tu es un bâtard sadique, diabolique et sournois, mais tu n'es pas stupide.

Clef : Je ne savais pas que tu avais remarqué.

Kondraki : Arrête tes conneries, Clef. Qu'est-ce que tu manigançais ?

Clef : Je ne sais pas de quoi tu parles, Konny chéri.

Kondraki : [élevant la voix] C'est trop facile. Un fichier vocal partiel de ton PDA qui s'arrête juste au moment où Lilith t'ordonne de dire la vérité ? Une urgence qui appelle deux autres chercheurs de la Fondation sur la scène ? Une brèche de sécurité majeure qui libère de sa cellule de confinement chaque SCP de cette base ? Des pertes importantes, dont au moins deux SCP, un en qui nous avions de grands espoirs, un dont TU t'es porté garant ?

Clef : Regardes-tu des dessins animés, Kondraki ? Tu devrais jeter un coup d’œil sur cette émission intitulée Gargoyles, je pense que tu l'aimerais…

Kondraki : [criant] Qu'est-ce que tu essayais de faire, putain ? As-tu essayé de tuer quelqu'un ? D'entrer en contact avec quelqu'un ? De les forcer à endormir la fillette ?

Clef : [rire maniaque] Putain, les Stones avaient raison, ce qui t'intrigue c'est de comprendre en quoi consiste mon jeu, n'est-ce pas !

Kondraki : … Quoi ?

Clef : Ravi de faire ta connaissance, j'espère que tu as deviné mon nom.

Kondraki : … Foutaises. Tu mens. Tu mens toujours.

Clef : Oui, je mens… Je mens toujours, n'est-ce pas ? On pourrait même m'appeler le Père des Mensonges, compte tenu de tous les mensonges que je dis. C'est drôle.

Kondraki : … Les femmes te haïssent.

Clef : Bien sûr qu'elles me haïssent. Avec le petit incident du pommier, je ne suis pas surpris qu’elles aient encore des ressentiments envers moi. C'était la meilleure chose à faire, cela dit…

Kondraki : [parlant plus vite] Lilith te connaissait. Elle a dit que tu l'aimais. Tu as dit que tu n'avais jamais cessé de l'aimer…

Clef : Elle était trop bien pour cet imbécile. Indomptable, forte et sauvage, une vraie femme, pas comme cette petite salope soumise d'Eve. Bien sûr, ce connard de chiffe molle préférait celle qui mentait allègrement et l'a choisi, pas celle qui lui montrait un…

Kondraki : [plus rapide et plus fort] La nymphe des bois… Tu l'as convaincue de fleurir…

Clef : Des fleurs de pommiers, si tu avais regardé suffisamment près.

Kondraki : Et Sigurrós?

Clef : Aussi connu comme l'Alpha et l'Omega, le Grand MOI JE… Je ne suis pas sûr qu'elle l'incarnera à nouveau. Je veux dire, basiquement, que le paradis est vide en ce moment, et mes gars vont prendre d'assaut les portes d'un instant à l'autre.

Kondraki : Mon dieu…

Clef : … est actuellement dans le coma sur un lit d'hôpital à proximité, oui. Impuissant. Seul… complètement vulnérable.

[long silence]

Clef : [rire maniaque] Oh merde, tu as cru à ces conneries, n'est-ce pas ?

Kondraki : … Quoi ?

Clef : Oh mon dieu, regarde ta tête, c'est génial ! C'est encore plus drôle que la fois où j'ai dit à Gears qu'Alice avait piraté mes optiques et m'avait convaincu de me débarrasser de la concurrence ! Il a bien failli passer un IRM à ce petit monstre pour vérifier si elle n'avait une infection dans son cerveau avant de comprendre que je me foutais de lui… Mais eh, ce bâtard rigide ne montre aucune émotion, ce n'est pas aussi hilarant que toi !

Kondraki :… TU MENS FILSDEPUTE !

Clef : [rire maniaque, étranglé] Nous voilà à la partie paradoxale, Kondraki… Et si je mentais ? Et si je venais de te dire la vérité, et ce que vous les singes primitifs, appelez Paradis, était actuellement grand ouvert, prêt à être pris d'assaut par mes disciples ? Et si tu mourrais, que ton âme traversait la frontière, et que tu trouvais ces maudites portes couvertes des ailes ensanglantées des Elohim clouées aux murs ? Et si j'étais là, prêt à te léguer à ta récompense éternelle ? Et si j'obtenais ███, et que je lui montrais toutes les choses que tu n'auras jamais [DONNÉES SUPPRIMÉES] ?

Kondraki : Espèce de BÂTARD ! Je vais te tuer !

Clef : Tu n'as jamais arrêté d'y penser, Konny ! Ça sera toujours dans un coin de ta tête, à te faire ressasser et ressasser, te déranger et tourner dans ton esprit comme dans une spirale sans fin…

Kondraki : [Cri de rage incompréhensible]

[Il est établi que c'est à ce moment que le Dr Clef est accidentellement tombé de sa chaise et s'est frappé la tête à neuf reprises contre le coin du bureau, se fracturant le crâne et se brisant la nuque entre la deuxième et la troisième vertèbre.]

<Fin de l'enregistrement>

Déclaration finale : Le Dr Clef reste en soins intensifs, paralysé des quatre membres. Le Dr Kondraki a été innocenté concernant l'incident.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License