Sujet 159, Partie 1
notation: +8+x

5 septembre 2005. Il fait froid. Je tremble presque en marchant dans la ville. Il fait froid. Mais je n'ai pas froid. Alors, pourquoi je tremble ? J'ai peur. Mon premier jour. Mon premier jour de travail depuis deux ans. Deux ans… Deux années interminables à enchaîner les petits boulots. Mais maintenant, c'est bon. J'ai un vrai travail. Un travail intéressant. Un vrai travail. Mais j'ai peur. SCP. Spatiologie, Cosmologie, Planétologie. Laboratoire de spatiologie, cosmologie et planétologie. J'ai fais une thèse sur les trous noirs moi, pas sur les fusées, le fond diffus cosmologique ou Mars. Pourquoi ai-je été pris ? Pourquoi pas un autre idiot qui rentre dans ces trois boîtes ? Je hais les boîtes. Depuis que je suis petit on veut me mettre dans une. "Surdoué", "haut potentiel" ou encore "zèbre". Zèbre. Des bandes noires et blanches. Une prison. Mon corps est une prison. Ce monde est une prison. Sortir, je do… Je suis arrivé. Une grande façade blanche, froide. Je vais bosser dans un hôpital ? Je me suis trompé d'adresse ? Non, SCP, c'est marqué sur une petite plaque de métal à côté de la porte d'entrée. Je rentre. J'arrive dans le hall. Personne. Je regarde ma montre. 7h57. Je suis un peu en avance. Je m’assois sur une chaise près d'un escalier. 7h58. Un homme descend. Je me lève. Il me serre la main. Je le suis à travers les couloirs. On s'arrête. Il ouvre une porte. Apparemment, c'est mon bureau. 22,4m², un bureau de 2 mètres 54 par 98 centimètres en face de la fenêtre, un ordinateur posé dessus et une étagère déjà remplie de dossiers. Je demande ce qu'ils font là. "C'est votre travail du jour". L'homme s'en va et ferme la porte. Mon travail du jour ? Une armoire entière de dossiers. Voyons. Je prends le premier classeur. Je l'ouvre. Des dossiers. Prévisible. Je m'assoie à mon bureau. C'est pas un peu léger pour des dossiers de chercheur ? Bon, au moins c'est un peu plus compliqué qu'à la fac. Quoi ?! Déjà 12h38 ? Je finirai ça cette après-midi. Je sors mon bento. Du riz et du saumon. Mais merde, il me faut un micro-ondes. Évidemment ces imbéciles ont pas pensé à ça… Bon, je mangerai froid, j'ai pas le temps d'en chercher un. J'ai des équations à résoudre. Quand même, c'est bizarre, personne ne m'a dérangé. Bah, c'est pas pour me déplaire. Et puis si ils ont tous la même tête de con que celui de ce matin, je préfère me barrer. Mais maintenant je dois finir mon boulot. Allez. Plus que deux classeurs. Plus que 29 dossiers. Plus que 14 dossiers. Plus que 8 dossiers. C'est le dernier. Fini. 19h54 ? Si j'avais pas mangé j'aurai pu faire mieux. Je replace les dossiers dans les classeurs, les classeurs sur l'étagère. J'ouvre la porte. Personne. Tant mieux. Je prend les mêmes couloirs que ce matin, le même escalier, la même porte. Finalement, ce travail me plaît bien. Personne ne me dérange. Je peux travailler tranquillement. Tiens, il faisait pas plus froid ce matin ?

Rapport du Dr. Gherty sur le sujet 159, alias ███████ ██████

  • Arrivé à l'heure, il s'est mis au travail immédiatement et n'y a exprimé aucune objection, malgré le nombre considérable de dossiers que nous lui avons confiés. Il n'est sorti de son bureau qu'à 20 heures. Il semble n'avoir touché qu'aux dossiers.
  • L'analyse de ceux ci est très satisfaisante. Le sujet 159 a atteint un degré de réussite encore jamais égalé. De plus, la vitesse à laquelle il les a traités est impressionnante.
  • Le sujet 159 est extrêmement prometteur. Nous attendons la suite des tests pour débuter la procédure de recrutement.
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License