SMITH.EXE Partie 1
notation: +6+x
blank.png

« Smith.exe Partie 1 | Partie 2 »

12/12/2014

Un pas de course effréné.
Des feuilles mortes craquantes.
La neige éparse et le vent sifflant.

Le calme de la forêt était soudain interrompu. Le souffle haletant, un homme courait, regardant à peine devant lui, luttant contre son propre corps, rompu de fatigue. Il percuta un arbre et s’étala de tout son long sur un faîte rocailleux.

« Merde ! » S’écria-t-il en se relevant péniblement.

Pourquoi est-ce que son corps lui semblait si faible ? Pourquoi est-ce que sa tête se faisait marteler ? Il s’appuya sur le même arbre responsable de sa chute afin de ne pas tomber à nouveau à la renverse. Sa tête tournait et le faisait chanceler. D’autres interrogations se bousculaient dans sa tête. Mais certaines d’entre elles venaient d’une autre voix.

Pourquoi mon corps ne m’obéit plus ?
Mais qu’ai-je fait ? Je ne veux pas mourir !
Qui es-tu ? Qui suis-je ?

Qui suis-je ? Mon nom… Ce poids horrible, seul héritage de mes géniteurs… Je l’avais abandonné il y a longtemps. Est-il même encore dans ma mémoire après tout ce temps ?

Mais alors un autre nom lui vint en tête. Un nom que jamais rien ne pourrait effacer de sa mémoire. Le nom de celui qui avait pris tout ce qu’il s’était démené à amasser. Celui-là même qui avait fait échouer le Pandémonium. L’être qu’il s’était juré de tuer.

Un craquement sinistre retentit tandis que l’arbre sur lequel il était appuyé s’effondrait en grinçant. Une vive douleur le ramena à la réalité et il contempla quelques instants sa main ensanglantée. À vue d’œil, il lui faudrait une bonne semaine d’attelle avant de retrouver l’usage de son auriculaire.

Des lumières percèrent le voile des ombres tombantes de la forêt.

« J’ai entendu du bruit !
- Par ici ! »

Ces éclats de voix vociférant des ordres semblèrent donner une nouvelle force à l’autre voix. Non ils ne pouvaient pas partir, ils devaient se rendre. Mais la voix se tut bien vite, écrasée prestement par une volonté inébranlable. Oui, il s’en irait, il avait besoin d’être libre de ses mouvements. Il se remit à courir, à contre-courant de tous les signaux de son propre corps. Ignorant le grincement de ses jambes, la douleur de ses poings serrés et de sa cheville déchiquetée, le martèlement dans son crâne, gardant néanmoins une once de concentration sur sa respiration et son rythme cardiaque.

Et malgré tous ces efforts, il gardait la tête froide. Impossible de s’en sortir. Ses poursuivants allaient le rattraper d’un moment à l’autre et il n’était plus en état de leur faire face.

Soudain, un bruit sourd lui fit tendre l’oreille. Il ne connaissait rien à la topographie de son nouvel environnement mais il y a certaines choses qui sont universelles. L’homme bifurqua abruptement dans la direction du son. Une idée venait de germer dans son esprit aussi vite qu’il l’avait entendu.

Quelques instants plus tard, il trouvait ce qu’il cherchait : un cours d’eau. Ce qu’il avait entendu était bel et bien l’écoulement de l’eau. Mais la rivière qu’il avait sous les yeux ne correspondait pas encore. Il pouvait entendre au loin des trombes d’eau beaucoup plus importantes. Cette rivière débouchait sur une cascade et c’était exactement ce dont il avait besoin.

De nouveaux bruits venant de derrière le ramenèrent à l’urgence, des chiens étaient à ses trousses. Il se remit à courir à toute allure, une nouvelle endurance le portant soudain. La liberté était proche désormais. Son endurance allait être mise à rude épreuve durant les prochaines heures qui seraient déterminantes, mais sa volonté était plus puissante encore que tous les obstacles.


Incident 59049

Rapport d'incident

Date du début de l'incident : 12/12/2014.

Objets SCP impliqués : SCP-483 ; SCP-███-FR.

Résumé de l'incident :
Le 12/12/2014, 1402 heure locale, Site Beth. Un membre du personnel de Classe D non identifié portant le numéro 59049 est localisé parmi les instances de SCP-███-FR-B. Celui-ci n'apparaissant dans aucun registre, le chercheur en charge du projet dépêcha le Lieutenant Daniel Angevin afin de l'appréhender.

1414, Site Beth. Un sédatif est administré à D-59049. Il est placé avec les autres instances de SCP-███-FR-B, quarantaine oblige.

1439, Site Beth. D-59049 trompe la vigilance des gardes, le sédatif n'ayant eu aucun effet. Il brise la quarantaine, s'empare de l'arme d'un membre de la FIM Phi-16 ("Les Pots Cassés") et parvient à s'échapper du Site Beth.
Note : La plupart des instances de SCP-███-FR-B étant impotentes, nous n'étions pas préparé à un tel accès de violence. - Lt Angevin.

1442, Nord du Site Beth. Le sujet est pris en chasse conjointement par la FIM Phi-16 et le personnel de Sécurité du Site Beth. La poursuite dure plusieurs heures en terrain accidenté.
Note : La FIM Phi-16 s'est porté volontaire car elle était la plus proche équipe opérationnelle et ce type de mission fait partie de sa juridiction. - Lt Angevin.

2201, Nord du Site Beth. Perte de la trace du sujet aux abords d'une rivière. Les recherches se poursuivent.

Le 13/12/2014, 0447 heure locale, nord du Site Beth. Un membre du personnel de sécurité remarque un bout de tissu orangé en aval de la rivière.

0513, nord du Site Beth. Les restes déchiquetés de la combinaison de Classe-D du sujet sont repêchés au pied d'une cascade.

Le corps n'ayant pas été retrouvé, la zone a été bouclée durant 3 jours. Aucun signe du Classe-D n'a été détecté pendant ce délai, le dossier est classé. - Théodore Harris, Directeur du Site Beth.

Suite à une enquête, il fut découvert que D-59049 avait effectivement fait partie du personnel de Classe D et avait participé à des tests sur SCP-222. Les raisons pour lesquelles D-59049 avait disparu de la base de données de la Fondation sont à l'heure actuelle inconnues.
- Théodore Harris

« Smith.exe Partie 1 | Partie 2 »

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License