Six Lettres Adressées à la Fondation SCP (et une en retour)
notation: +6+x
blank.png

Trouvée dans la cellule de SCP-2118.

Chère Carly,

Je t’ai vue dans le journal. Quand ils étaient en train de faire sortir tous les SCP skips toutes les anomalies non-dangereuses, la presse était là et ils ont pris des photos. Il y en a une magnifique de toi : tu es au milieu de cette grande foule de policiers, de militaires et de scientifiques, et tu regardes droit vers l’appareil… tu es flamboyante. Tu as l’air si courageuse, si forte. Tu m’as rendue fier.

Je savais que tu ne pouvais pas être morte, je le savais. Tout le monde pensait que j’étais folle, mais je savais que n’étais pas morte.

Maintenant, je suis en train d’essayer de te ramener à la maison, mais je dois passer par énormément de paperasse. Beaucoup de gens sont dans le même cas. Certains ne peuvent pas rentrer chez eux, ils les gardent là-bas indéfiniment… Je n’arrête pas d’entendre des histoires de personnes qui ont récupéré leurs enfants et qui ne se souviennent pas d’eux. Soit les enfants, soit les parents. J’espère plus que tout au monde que tu te souviens de moi. Tu as dû traverser tellement de choses. Je suis vraiment désolée de ne pas avoir pu te protéger. Qu’est-ce que tu dois penser de moi.

Nous avons célébré ton anniversaire chaque année, ton père et moi. Nous avons gardé ta chambre comme elle était. Tu as 15 ans maintenant, n’est-ce pas ? Pratiquement une femme. Il y a plein de bonnes écoles dans les environs, je pense que tu en trouveras une que tu aimes. Ou bien nous pouvons te scolariser à domicile. Ou s’ils doivent continuer à t’étudier (Dieu sait pourquoi), nous déménagerons près d’une de ces horribles installations. Du moment que je peux être à nouveau avec toi, je m’en moque. Je veux juste que tu reviennes à la maison.

Je repense souvent à la manière dont nous nous disputions quand tu étais plus jeune. Je suis vraiment désolée. Je sais désormais que tu ne pouvais pas le contrôler, que tu ne pouvais pas t’empêcher de parler comme lui. Je ne peux pas te perdre toi aussi. On trouvera une solution. On trouvera un moyen.

S’il te plaît réponds-moi vite. Je viendrai te voir dès qu’ils me le permettront.

Je t’aime.

- Maman


Trouvée dans le bureau du chercheur responsable de SCP-682.

chèr lèzar

bonjour. commen va tu ? je vais bien. ma maman ne ses pas que je t’écris. je crois qu’elle serais pas contente si je lui avais dis mais je peux le faire.

je t’ai vu á la tv. tu étais très grand. je suis sur tu pourrais mangé une ville. as-tu déjà manger une ville ? je suis sur tu pourrais. je veux voir sa.

je t’écris en classe. madame drucy a dis d’écrire une lettre à notre héro, donc je t’en écris une. je pense que tu es mon héro parceque je suis sur que tu peux craché du feu.

tu as quelle âge ? j’ai sept ans. les autres enfants disent que tu fais peur mais pas moi.

bisou

benny


Trouvée dans la pile "Ne pas remettre" du service courrier de la Fondation.

Cher M. Lennox,

Permettez-moi de commencer par vous dire à quel point je suis désolé de ne pas avoir pris contact avec vous plus tôt. Il me paraissait imprudent, dans nos situations et localisations respectives, de vous parler par quelques moyens que ce soit. Cependant, maintenant que l’incident de Corée s’est… produit, je pense que le temps est venu pour nous de parler à nouveau.

Et quel choc ce fut de jeter un œil à mon journal du matin et de vous voir me regarder en retour ! Quelque intrépide journaliste est en train de publier les photos de tous les… SCP (?) qui existent. C’est comme ça qu’ils les appellent ? Cela semble un peu théâtral, mais je suppose qu’on ne peut changer ce qui est fait. Dans tous les cas, il publie des photos de tous les SCP existants sur lesquels il peut pointer son objectif, et vous voilà ce matin, ce gros morceau d’ours me fixant juste à côté des mot-croisés !

Est-ce qu’Abbie est avec vous ? Je me rappelle quand ils vous ont emportés, ils m’ont retrouvé via ses notes et ont cherché après moi aussi, mais mes amis savent comment me cacher de leurs yeux inquisiteurs. J’ai été préoccupé et n’étais pas en mesure de communiquer aussi bien que vous l’auriez souhaité, mais les archives officielles prétendent apparemment qu’elle serait morte. Bien sûr, vous et moi savons très bien qu’il ne faut pas croire les archives officielles. De plus, comment pourrait-il enterrer un cercueil vide et appeler ça des funérailles ? Quelqu’un finira toujours par savoir.

Quoiqu’il en soit, je voulais vous faire savoir que j’ai l’intention de tenir la promesse que je vous ai faite à vous et à Abbie. Je suis en train de récupérer les documents administratifs pour vous faire libérer en ce moment-même, et dès que vous êtes de retour sous mes soins, j’ai un endroit pour vous vivre, en dehors du regard du public. C’est un endroit tranquille. Je pense que vous l’apprécierez.

Avez-vous lu ceci, Fondation ? Bien sûr, je sais que vous inspectez toutes ces lettres. Je peux le mettre à l’abri. Je peux le garder en sécurité. Je peux les protéger tous les deux. Laissez-moi le faire, s’il vous plaît.

Bien à vous,

Jonathon.


Trouvée dans une corbeille du Site-06-3.

محترمہ نسیم,
ہم ایک بار پھر آپ کو مل گیا ہے خوش ہیں.
نیک نیتی کی علامت کے طور پر اس خط کو لے جاؤ. ہم آپ کو زندہ ہیں حیران رہ جاتے ہیں. ہم آپ کو اپنے والدین کے ساتھ رہنا جنت میں چلا گیا تھا سوچا. تم زندہ دیکھنے کے لئے ناقابل اعتماد ہے.
تاہم، آپ کو واپس آنا بہت خطرناک ہیں. ہم آپ کے ارد گرد کس طرح محسوس، ہم پسند نہیں کرتے. آپ کہاں ہیں آپ برا سلوک نہیں کر رہے ہیں.
ہم نے تمہیں زندہ رہ سکتے ہیں جانتے ہیں. اللہ پر طاقت میں تلاش کریں اور آپ کو اس کے ذریعے کر دے گا.
تمہاری،
محمد1


Trouvée dans le bureau du chercheur responsable de SCP-682.

chèr lézar

ma maman a apris que je t’avait écris et elle sais fachée. Madame drucy lui a dis. Elle dis que mon héro devrait pas être une amonal anamoln toi. elle dis que mon héro devrait être un humain mais ces nul. elle a meme pas envoyer la lettre que je t’es écrit avant. Alors je les volé.

ma maman dis que ces pas bien de voler mais ces pas bien de mentir aussi et madame drucy a dis qu’elle envoirrait la lettre et elle l’a pas faite. je pense que je pouvais la voler. j’ai prit des timbres dans le bureau de maman et dis a frank qui devait l’envoyer tout de suite aujourd’hui.

elle es grande commen ta bouche ? elle avait l’air super grande à la tv. je peux mettre 4 machmallo dans ma bouche. combien tu peu en mettre toi ?

frank sais le facteur. je lui ai dis que c’été une lettre pour mon héro le lézar et il a pas aimé. Il a dit que lui filais la chaine de poule. ces pas grave lézar, je t’aime meme si frank t’aime pas.

est-ce que tu croit que je pourrais te voir ? je pense qu’on serais les meillleurs amis.

bisou

benny


Trouvée dans la pile de courrier du Site-77.

CHÈRE FONDATION,

Je sais désormais que c’est vous qui avez volé Écharpe.

Je l’ai toujours pensé. J’ai toujours eu le sentiment que c’était l’un des groupes dans votre genre qui l’avait prise. Mes collègues me disaient que c’était probablement vous, ils me disaient de ne pas m’en faire, que je pouvais en refaire d’autres. Tout le monde là-bas est au courant pour vous. Ils pensent tous que vous êtes mignons, comme des écureuils inoffensifs qui amasseraient compulsivement des anomalies. Pas moi.

Je ne pourrais pas en faire d’autres, je ne pourrais pas faire une autre Écharpe. Comment le pourrais-je ? J’aimais beaucoup trop Écharpe. J’aime beaucoup trop Écharpe.

Est-ce que vous comprenez seulement le concept d’amour ?

Je veux juste récupérer Écharpe. Est-ce trop demander ? Qu’avez-vous besoin de plus de sa part ? Elle doit être tellement terrifiée, être si maltraitée dans vos cliniques.

Je suppose que vous pensez que je devrais être reconnaissant, hmm ? Être reconnaissant que ce soit vous et pas les artistes, ou le gouvernement ? Mais je ne le suis pas. Je ne comprends pas pourquoi vous la gardez. Vous voulez savoir comment elle fonctionne ? Je peux vous dire tout ce que je sais si vous me rendez Écharpe.

Je viens pour la récupérer, et vous ne pouvez pas m’arrêter. Si vous avez touché ne serait-ce qu’une seule fibre de la frange d’Écharpe, je jure que je vais… comment osez-vous. Comment osez-vous.

Vous voulez de l’argent ? Je n’en ai pas beaucoup. Mais je peux vous donner mes économies. J’ai besoin de la récupérer. J’ai besoin qu’elle sache à quel point elle est aimée. Je parie que vous ne la câlinez jamais, n’est-ce pas ? Depuis combien de temps Écharpe n’a-t-elle pas sentie une main aimante ?

Dites-lui que j’arrive. Dites à tout le monde que j’arrive.

La signature est illisible.


De nombreuses copies sont trouvées dans les véhicules des postes sur une période de trois semaines.

[INSÉRER L’EN-TÊTE DE LA FONDATION ICI]

LA FONDATION SCP
Sécuriser, Contenir, Protéger
[DATE]

À qui de droit,

Après avoir reçu et consulté votre demande, nous avons décidé de ne pas remettre la personne ou l’objet d’intérêt dans la vie publique/sous votre garde pour le moment. Ce ne fut pas une décision facile, mais après avoir analysé les propriétés de l’anomalie, nous l’avons jugée trop dérangeante ou trop dangereuse pour être relâchée.

Ci-joint se trouvent les documents adéquats à remplir pour pouvoir rendre visite à votre anomalie. Les heures de visite ont lieu de 12h00 à 15h00 le 26 du mois et ont lieu à l’emplacement actuel où est contenu votre anomalie. Quand vous arrivez, récupérez le laissez-passer des visiteurs et informez l’accueil de la dénomination de votre anomalie. Sans la dénomination adéquate ou le document joint, vous ne serez pas autorisé à entrer.

Votre anomalie est [INSÉRER LE NUMÉRO D’IDENTIFICATION ICI]. Elle est confinée au [INSÉRER LE SITE OU LE CODE INTERNE AU SITE] à [INSÉRER LE LIEU].

Nous vous remercions de votre compréhension pour le moment.

Cordialement,

Dr Everett Mann
Chercheur à la Fondation SCP

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License