Le Concierge du Site-30
notation: +5+x
blank.png

Dans un placard très, très, très sombre, dans les entrailles du Site-30, un interphone grésilla.

"Concierge Worth, vous êtes demandé aux unités de confinement humanoïde. Un Classe-D vient d’être éliminé lors d’une expérience…"

Le concierge, somnolant, pressa sur le bouton pour répondre. "Doc, je viens de me réveiller. Encore cinq minutes, d’accord ?"

"Oh bien sûr, vous pouvez avoir cinq minutes de plus, si vous voulez vous faire virer."

"Doc, ça vous est déjà arrivé de dormir dans un placard ? Sans lit ? C’est pas marrant."

"Concierge, dirigez-vous vers la chambre de test 142 ou vous serez expulsé du Site-30."

"D’accord, d’accord. Laissez-moi quelques secondes pour préparer mon merdier."

"Merci, Concierge Worth." L’interphone s’éteignit, et le placard plongea de nouveau dans un silence de mort.

Un homme se leva dans le placard, contre le mur, entouré par au moins 5 serpillières et 7 seaux. Il était à moitié endormi, et n’était pas encore prêt pour le travail. Il s’appelait Concierge Worth. Son nom légal. Le Concierge Worth prit quelques secondes pour repenser à sa vie, avant de prendre un serpillière et un seau.

Un nouveau jour, une nouvelle flaque de sang à nettoyer.

Il marcha le long du couloir, s’arrêtant à la chambre de test avec deux gardes à l’extérieur et un homme en blouse de laboratoire. Avec un sourire méprisant, l’homme en blouse regarda le seau.

"Je vous ai déjà expliqué. Il y a un Classe-D mort. Vous devez nous en débarrasser."

"Ça ira. Croyez-moi."

La blouse se tourna vers les gardes. Il hocha de la tête, tout comme les gardes. Ils ouvrirent la porte. L’odeur familière du sang sur le sol se fit sentir dans la salle. La blouse était silencieuse. Le Concierge Worth rentra, posa le seau par terre et regarda les alentours. "Vous êtes sûr que ce corps n’est pas magique ?"

"Le corps de D-3356 ne présente pas d’anomalie. Les relevés des Humes le prouvent."

Le concierge haussa des épaules. Il ramassa le corps qu’il mit dans le petit seau en métal. Les jambes pendouillaient d’un côté, tandis que son torse faisait de même de l’autre côté. Il prit sa serpillière, et commença à nettoyer le sang.

"Alors, vous avez vu le match d’hier soir ?"

"Quel match ?"

"Je sais pas. J’ai pas de télé dans mon placard."

"Nous ne sommes pas obligés de vous donner une télévision."

"Je sais que vous avez des ordinateurs dans votre bureau. Alors pourquoi je n’aurais pas le droit d’avoir un truc du genre ?"

"Vous n’avez pas besoin d’envoyer d’e-mails toutes les heures à des milliers de collègues."

"On sait tous les deux que vous l’utilisez pour du porno. Sans doute pour ça qu’ils ont été inventés. Par contre, est-ce que les morts sont censés bouger autant que ça ?"

Aucun doute, le seau était vide. Un regard rapide autour de la salle permit de noter que l’homme était dans le coin de la salle. Totalement terrifié, ce qui est typique de ceux qui reviennent de la mort. Le concierge le savait. Troisième fois de la semaine qu’un corps ressuscitait devant lui. La première fois pour la blouse.

"Gardes ! Feu !"

"Laissez, j'm'en occupe." Le concierge leva sa serpillière.

"Qu'est-ce que vous racontez ?!"

Le concierge secoua un petit peu sa serpillière, avant de la lancer. Une fraction de seconde plus tard, le Classe-D cria. Un long manche en bois avait transpercé son torse, avec un morceau d’habit blanc d’un côté, maintenant rouge. Le Classe-D regarda la serpillière, avant de tomber au sol. Le Concierge Worth se tourna vers la blouse.

"On dirait bien que vous me devez des excuses."

"Qu'… qu'avez-vous fait ?"

"Je l'ai transpercé. Avec ma serpillière. Je croyais que c'était assez clair. Bref, je dois toujours me débarrasser de cette chose ou vous pouvez vous en occuper ?"

"Euh… M. Worth, pouvez-vous enlever la serpillière et terminer de nettoyer le sang avant de partir ?"

"Ouais." Il marcha vers la serpillière, qu’il retira du mur. Le Classe-D tomba, laissant apparaître un trou dans le mur en béton. Il termina son boulot et prit son seau et sa serpillière avec lui.

Un nouveau jour, une nouvelle flaque de sang à nettoyer.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License