Niveaux de Sécurité et Accréditations

Préface

Les Habilitations de sécurité de la Fondation accordées au personnel représentent le niveau ou le type d'informations auxquelles il a accès. Cependant, bénéficier d'un niveau d'accès ne donne pas automatiquement accès à toutes les informations du niveau cité : le personnel a accès à l'information sur le principe de la "nécessité de savoir" et reste à la discrétion des agents chargés de distribuer l'information dans leurs départements respectifs.

Niveau 0 (Pour les utilisations officielles uniquement)

Le Niveau 0 d'habilitation de sécurité est donné au personnel non-essentiel n'ayant pas besoin d'accéder aux informations concernant les objets anormaux ou entités confinés par la Fondation. L'accès de Niveau 0 est généralement attribué au personnel administratif non-sécurisé, à la logistique, ou à des postes d'entretien des installations qui n'ont pas accès aux données sensibles.

Niveau 1 (Confidentiel)

Le Niveau 1 d'habilitation de sécurité est donné au personnel travaillant à proximité, mais sans accès direct aux informations des objets anormaux ou entités confinées. Le Niveau 1 d'habilitation est généralement accordé au personnel travaillant dans des bureaux, à la logistique, ou des postes d'entretien des installations ayant une capacité de confinement ou qui doivent traiter des informations sensibles.

Niveau 2 (Restreint)

Le Niveau 2 d'habilitation de sécurité est donné au personnel de sécurité et de recherche qui a besoin d'un accès direct aux informations concernant des objets ou des entités anormales confinées. La plupart des équipes de recherche, des agents de terrain, et des spécialistes du confinement ont un Niveau 2 d'habilitation de sécurité.

Niveau 3 (Secret)

Le Niveau 3 d'habilitation de sécurité est donné au personnel supérieur de sécurité et de recherche qui a besoin d'informations en profondeur concernant la source, comme les circonstances de la récupération, ou la planification à long terme du confinement d'un objet ou d'une entité anormale. La plupart des superviseurs de l'équipe de recherche, des directeurs de projets, des officiers de sécurité, des membres des équipes d'intervention, et des Forces d'Intervention Mobile (FIM) agissent avec un Niveau 3 d'habilitation de sécurité.

Niveau 4 (Top Secret)

Le Niveau 4 d'habilitation de sécurité est donné au personnel supérieur de l'administration qui a besoin d'un accès à l'ensemble du site et/ou des renseignements territoriaux, tel que des données stratégiques à long terme concernant les opérations et les projets de recherche de la Fondation. Le Niveau 4 d'habilitation de sécurité est habituellement accordé uniquement aux Directeurs de Site, aux Directeurs de la Sécurité, et aux Commandants des FIM.

Niveau 5 (Thaumiel)

Le Niveau 5 d'habilitation de sécurité est donné aux plus hauts-gradés du personnel administratif de la Fondation et accorde un accès illimité à toutes les données stratégiques, et également aux données sensibles. Le Niveau 5 d'habilitation de sécurité est normalement donné seulement aux membres du Conseil des O5.

Classification du Personnel

Les classes sont assignées aux membres du personnel en se basant sur leur proximité avec les phénomènes, entités, ou objets potentiellement dangereux.

Classe A

Le personnel de Classe A est celui jugé vital aux opérations stratégiques de la Fondation, et qui ne doit sous aucune circonstance s'approcher des anomalies. Lorsque les circonstances font que le personnel de Classe A doit être à proximité directe d'anomalies (par exemple dans le cas d'installations contenant des unités de confinement), le personnel de Classe A ne doit pas accéder aux zones de cette installation contenant les anomalies, et doit être gardé dans les zones sécurisées en toutes circonstances. En cas d'urgence, le personnel de Classe A doit être immédiatement évacué dans un endroit prédéfini, sécurisé, et hors du site. Les membres du Conseil des O5 font toujours partie du personnel de Classe A.

Classe B

Le personnel de Classe B est celui jugé essentiel aux opérations locales de la Fondation, et ne doit de préférence accéder qu'à des objets/entités/phénomènes anormaux qui ont passé une période de quarantaine et ont été débarrassés de n'importe quel effet potentiel mémétique ou affectant les perceptions cognitives. Dans l'éventualité d'une brèche de confinement ou d'une action hostile envers des installations de la Fondation, le personnel de Classe B doit être évacué dans un endroit prédéfini, sécurisé, et hors du site au plus vite.

Classe C

Le personnel de Classe C est celui qui a un accès direct à la plupart des anomalies qui n'ont pas été strictement définies comme hostiles ou dangereuses. Le personnel de Classe C qui a pu être en contact avec des objets ayant potentiellement des propriétés mémétiques ou affectant les perceptions cognitives doit être sujet à une quarantaine obligatoire, ainsi qu'à une évaluation psychiatrique si celle-ci est estimée nécessaire par le personnel de sécurité. Dans le cas d'une brèche de confinement, ou d'une action hostile envers une installation de la Fondation, le personnel de Classe C autre que le personnel combattant doit être amené et placé en sécurité dans les zones de confinement et de protection du personnel, ou être évacué à la discrétion du personnel de sécurité du site dans le cas d'une brèche concernant un site entier, ou d'une catastrophe de même envergure.

Classe D

Le personnel de Classe D est le personnel renouvelable utilisé pour manipuler des anomalies extrêmement dangereuses, et n'est pas autorisé à rentrer en contact avec le personnel de Classe A ou de Classe B. Le personnel de Classe D est généralement recruté à travers le monde parmi les rangs de prisonniers condamnés pour des crimes violents, particulièrement ceux ayant entraîné la mort. Dans des circonstances contraignantes, le Protocole 12 peut être engagé, autorisant le recrutement depuis d'autres sources — comme les prisonniers politiques, les populations de réfugiés, ainsi que d'autres sources civiles — qui peuvent être transférés pour être détenus à la Fondation, dans des circonstances indéniables et plausibles. Le personnel de Classe D doit passer des examens psychiatriques obligatoires régulièrement, et se faire administrer des amnésiques de Classe B au minimum ou être supprimé à la fin du mois à la discrétion du personnel de sécurité ou du personnel médical. Dans le cas d'un événement catastrophique, le personnel de Classe D doit être supprimé immédiatement si le contraire n'a pas été jugé nécessaire par le personnel de sécurité.

Classe E

La Classe E est une classification provisoire appliquée aux agents de terrain et au personnel de confinement qui ont été exposés à des effets potentiellement dangereux au cours de la sécurisation et de l'instauration d'un confinement initial d'un objet, d'une entité ou d'un phénomène nouvellement désigné comme anormal. Le personnel de Classe E doit être placé en quarantaine dès que possible, être suivi et surveillé afin d'observer les potentiels changements qui peuvent survenir dans les habitudes, la personnalité, ou la physiologie, et ne peut retourner sur le terrain qu'après avoir été déclaré par les équipes médicales et psychiatriques comme pleinement sain.

Titres du Personnel

Il s'agit des titres professionnels utilisés généralement au sein de la Fondation.

Personnel du Site

Spécialiste du Confinement

Les Spécialistes du Confinement ont deux rôles principaux dans les installations de la Fondation. Premièrement, les équipes de confinement sont appelées à répondre aux cas d'activité anormale pour sécuriser et établir un confinement initial pour les objets, entités, ou phénomènes anormaux, afin de pouvoir ensuite les transporter au site de confinement de la Fondation le plus proche.

De plus, les ingénieurs et les techniciens sont appelés pour concevoir, améliorer et entretenir les unités de confinement ainsi que les projets de confinement des objets, entités, et phénomènes que renferment les installations de la Fondation.

Chercheur

Les chercheurs constituent la branche scientifique de la Fondation, venant des scientifiques les plus intelligents et entraînés de la planète. Avec des spécialistes dans tous les champs de compétences imaginables, de la chimie et la botanique à des sujets plus ésotériques comme la physique théorique ou la xénobiologie, le but des projets de recherche de la Fondation est de pouvoir mieux comprendre les anomalies inexpliquées et leur fonctionnement.

Officier de Sécurité

Les officiers de sécurité des sites — souvent nommés simplement gardes — de la Fondation ont pour mission de maintenir la sécurité physique, ainsi que la sécurité d'information des projets, des opérations, et du personnel de la Fondation. Principalement recrutés dans le milieu militaire, les milieux policiers et de détention, les officiers de sécurité sont entraînés dans le maniement de tous les types d'armes conventionnels, ainsi que dans une grande variété de plans de contingence couvrant la plupart des incidents pouvant mener à une brèche de confinement, comme par exemple une action hostile envers la Fondation. Ce personnel est également responsable de la sécurité de l'information, comme s'assurer que les documents sensibles ne soient pas égarés et que les ordinateurs des installations soient sécurisés face à des intrusions de l'extérieur. Ils sont, de plus, souvent en première ligne de défense contre les forces hostiles de l'extérieur envers les installations de la Fondation.

Agent d'Intervention Tactique

Les équipes d'intervention — ou équipes tactiques — sont des équipes de combat hautement entraînées et lourdement armées dont le but est d'escorter les équipes de confinement quand des entités anormales dangereuses ou des Groupes d'intérêts hostiles sont impliqués, et de défendre les installations de la Fondation contre des actions hostiles. Les équipes d'intervention sont pour la plupart des unités militaires en poste dans les plus importantes installations de la Fondation, prêtes à se déployer à tout moment.

Personnel de terrain

Agent de Terrain

Les agents de terrain sont les yeux et les oreilles de la Fondation: il s'agit de personnel entraîné pour chercher et enquêter sur des signes d'activité anormale, souvent sous couvert des forces de police locales ou régionales, ou intégrés dans les services locaux tels que les urgences médicales et les organisations de régulation. En tant qu'unités sous couverture, les agents de terrain ne sont généralement pas équipés pour s'occuper des cas confirmés d'activité anormale; lorsque qu'un incident a été confirmé et isolé, les agents de terrain vont immédiatement appeler des renforts de la plus proche équipe de confinement afin de sécuriser de manière sûre et de confiner ces anomalies.

Opérateur des Forces d'Intervention Mobiles

Les Forces d'Intervention Mobiles sont des unités de spécialistes comprenant du personnel de terrain vétéran de toute la Fondation. Les FIM sont mobilisées pour s'occuper des menaces de nature particulière qui peuvent tout inclure, depuis les chercheurs de terrain spécialisés dans un type particulier d'anomalie jusqu'aux unités de combat lourdement armées dont le but est de sécuriser certains types d'entités anormales hostiles. Veuillez vous reporter au document Forces d'Intervention Mobiles pour des informations plus détaillées.

Administration

Directeur de Site

Les Directeurs de Site des installations majeures de la Fondation sont les plus haut-gradés du personnel de leur installation et sont responsables des opérations du site ainsi que de l'intégralité de ses anomalies confinées et projets. Les principaux directeurs de département se rapportent directement au Directeur de Site, qui à son tour se rapporte directement au Conseil des O5.

Membre du Conseil des O5

Le Conseil des O5 fait référence au comité constitué des directeurs les plus haut-gradés de la Fondation. Avec un accès complet à toutes les informations sur les anomalies en confinement, le Conseil des O5 supervise toutes les opérations de la Fondation à travers le monde et dirige ses plans stratégiques à long terme. Etant donné l'importance et la sensibilité de leurs positions, les membres du Conseil des O5 ne doivent pas entrer en contact direct avec quelque anomalie que ce soit. Plus encore, l'identité de tous les membres du Conseil des O5 est classifiée; chaque membre du Conseil est identifié uniquement par sa désignation numérique (de O5-1 à O5-13).

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License