Niveaux de Sécurité et Accréditations

Préface

La Classe et l'accréditation de sécurité d'un membre du personnel de la Fondation déterminent à quelles informations il a accès. Cependant, bénéficier d'un niveau d'accréditation ne donne pas automatiquement accès à toutes les informations du niveau correspondant : le personnel a accès aux documents concernant une anomalie selon le principe de la "nécessité d'information", chacun prenant connaissance des données qui le concernent au vu de son poste et son département.

Niveau 0 (À titre officiel uniquement)

L'accréditation de Niveau 0 est donnée au personnel non-essentiel n'ayant pas besoin d'accéder aux informations concernant les objets anormaux confinés par la Fondation. L'accès de Niveau 0 est généralement attribué au personnel administratif, logistique et d'entretien travaillant dans des conditions qui ne nécessitent pas d'avoir accès à des informations sensibles.

Niveau 1 (Confidentiel)

L'accréditation de Niveau 1 est donnée au personnel travaillant à proximité des anomalies, mais sans nécessiter d'accès direct aux informations les concernant. Il est généralement accordé au personnel administratif, logistique et d'entretien travaillant dans des conditions qui impliquent un accès contrôlé à certaines données sensibles.

Niveau 2 (Restreint)

L'accréditation de Niveau 2 est donnée au personnel de sécurité et de recherche qui a besoin d'un accès direct aux informations sur certaines des anomalies confinées. La plupart des équipes de recherche, des agents de terrain et des spécialistes du confinement disposent d'une accréditation de Niveau 2.

Niveau 3 (Secret)

L'accréditation de Niveau 3 est donnée au personnel de sécurité et de recherche supérieur qui a besoin d'informations approfondies à propos d'éléments tels que les circonstances de la récupération d'une anomalie ou la planification à long terme du confinement d'un objet. La plupart des superviseurs d'équipes de recherches, des responsables de projet, des officiers de sécurité et des membres des équipes d'intervention ou Forces d'Intervention Mobiles (FIM) agissent avec une accréditation de Niveau 3.

Niveau 4 (Top Secret)

L'accréditation de Niveau 4 est donnée au personnel supérieur de l'administration qui a besoin d'un accès à la quasi-totalité des informations de la base de données, tels que des données stratégiques et sensibles au sujet des opérations et projets de recherche de la Fondation. L'accréditation de Niveau 4 n'est habituellement accordée qu'aux Directeurs de Site, Directeurs de Sécurité et Commandants des FIM.

Niveau 5 (Thaumiel)

L'accréditation de Niveau 5 est donnée aux plus haut gradés du personnel administratif de la Fondation et accorde un accès illimité à toutes les données stratégiques et sensibles, quelle que soit leur nature. L'accréditation de Niveau 5 n'est normalement accessible qu'aux membres du Conseil O5.

Classification du personnel

Les classes sont assignées aux membres du personnel selon leur proximité avec les phénomènes, entités, ou objets potentiellement dangereux.

Classe A

La Classe A est attribuée aux membres du personnel jugés vitaux aux opérations de la Fondation à échelle mondiale et qui ne doivent sous aucune circonstance s'approcher des anomalies. Lorsque les circonstances amènent le personnel de Classe A à se trouver à proximité directe de ces anomalies (s'il se situe dans une installation comportant également des unités de confinement par exemple), celui-ci n'est pas autorisé à accéder aux zones contenant des anomalies et doit rester dans les zones sécurisées en toutes circonstances. En cas d'urgence, les membres du personnel de Classe A doivent être immédiatement évacués dans un endroit sécurisé prévu à cet effet. Les membres du Conseil O5 sont automatiquement considérés comme personnel de Classe A.

Classe B

La Classe B est attribuée aux membres du personnel jugés essentiels aux opérations de la Fondation à échelle locale et qui ne sont pas autorisés à accéder à des objets anormaux qu'après une période de quarantaine et une neutralisation de tout effet potentiellement dangereux chez ceux-ci. En cas d'urgence, les membres du personnel de Classe B doivent être immédiatement évacués dans un endroit sécurisé prévu à cet effet.

Classe C

La Classe C est attribuée à la majorité du personnel standard, disposant d'un accès direct à la plupart des anomalies qui ne sont pas jugées excessivement sensibles ou dangereuses. Le personnel de Classe C qui a été mis en contact avec des objets dotés de potentielles propriétés mémétiques ou danger-info doit être placé en quarantaine et soumis à une évaluation psychologique si celle-ci est estimée nécessaire par le personnel de sécurité. En cas d'urgence, les membres du personnel de Classe C qui ne font pas partie du personnel de sécurité doivent être barricadés dans les zones prévues à cet effet ou évacués, à la discrétion des responsables de la sécurité de l'installation.

Classe D

La Classe D est attribuée au personnel renouvelable utilisé pour manipuler des anomalies dangereuses, et n'est pas autorisé à entrer en contact direct avec le personnel de Classe A ou B. Le personnel de Classe D est généralement recruté dans le monde entier parmi les rangs de prisonniers condamnés pour des crimes graves ou violents. Dans des circonstances extrêmes, le Protocole 12 peut être engagé, autorisant un élargissement des sources de recrutement — permettant de recruter parmi les prisonniers politiques, les populations de réfugiés et diverses autres sources civiles. Le personnel de Classe D doit passer des examens psychologiques réguliers et se voir administrer des amnésiques de Classe B au minimum ou être éliminé à la fin du mois à la discrétion du personnel de sécurité ou médical. En cas de catastrophe à l'échelle d'un site, le personnel de Classe D peut être éliminé sans préavis s'il n'est pas utile au personnel de sécurité.

Classe E

La Classe E est une classification provisoire attribuée aux agents de terrain et au personnel de confinement qui ont été exposés à des effets potentiellement dangereux au cours de la sécurisation et de la mise en place du confinement initial d'un objet, d'une entité ou d'un phénomène nouvellement désigné comme anormal. Un membre du personnel de Classe E doit être placé en quarantaine dès que possible puis suivi et surveillé afin d'observer les potentiels changements qui peuvent survenir dans ses habitudes, sa personnalité ou sa physiologie et ne peut retourner sur le terrain qu'après avoir été déclaré sain et non-anormal par les équipes médicales et psychiatriques.

Titres du personnel

Il s'agit des titres professionnels généralement utilisés au sein de la Fondation.

Personnel de Site

Spécialiste du Confinement

Les Spécialistes du Confinement ont deux rôles principaux dans les installations de la Fondation : la mise en place d'un confinement efficace et l'optimisation de celui-ci.

Dans un premier temps, les équipes de confinement sont appelées en cas d'activité anormale pour sécuriser et établir un confinement initial pour les objets, entités ou phénomènes anormaux afin d'éliminer les risques éventuels et les transporter à l'installation de la Fondation le plus proche.

Ensuite, les ingénieurs et techniciens en confinement sont chargés de concevoir, améliorer et entretenir les unités et procédures de confinement des anomalies une fois sous la garde de la Fondation.

Chercheur

Les chercheurs constituent la partie scientifique de la Fondation, choisis parmi les scientifiques les plus intelligents et qualifiés du globe. Avec des spécialistes dans tous les champs de compétences imaginables, de la chimie à la botanique en passant par des sujets plus ésotériques comme la physique théorique ou la xénobiologie, le but des projets de recherche de la Fondation est de pouvoir mieux comprendre les anomalies inexpliquées et leur fonctionnement.

Officier de Sécurité

Les officiers de sécurité — souvent nommés simplement "gardes" — des installations de la Fondation ont pour mission de maintenir la sécurité physique et d'information des projets, des opérations et du personnel de la Fondation.

Principalement recrutés dans le milieu militaire, policier et de détention, les officiers de sécurité sont entraînés dans le maniement de tous les types d'armes conventionnelles, ainsi qu'à une grande variété de procédures d'urgence couvrant la plupart des incidents pouvant mener à des brèches de confinement, comme par exemple des actions hostiles contre la Fondation.

Ce personnel est également responsable de la sécurité des informations, en s'assurant que les documents sensibles ne soient pas placés à des endroits inappropriés et que les ordinateurs des installations soient protégés contre toute intrusion extérieure. Ils sont, de plus, souvent en première ligne de défense contre les forces extérieures hostiles aux installations de la Fondation.

Agent d'Intervention Tactique

Les équipes d'intervention — ou équipes tactiques — sont des équipes de combat hautement entraînées et lourdement armées dont le but est d'escorter les équipes de confinement quand des entités anormales dangereuses ou des Groupes d'Intérêt hostiles sont impliqués et de défendre les installations de la Fondation contre les actions hostiles. Les équipes d'intervention sont pour la plupart des unités militaires en poste dans les plus importantes installations de la Fondation, prêtes à se déployer à tout moment.

Personnel de Terrain

Agent de Terrain

Les agents de terrain sont les yeux et les oreilles de la Fondation : il s'agit de membres du personnel entraînés pour chercher et enquêter sur des signes d'activité anormale, souvent sous couvert des forces de police locales ou régionales, ou intégrés dans les services locaux tels que les urgences médicales et les organismes de régulation. En tant qu'unités sous couverture, les agents de terrain ne sont généralement pas équipés pour s'occuper des cas confirmés d'activité anormale ; lorsque la présence d'une anomalie a été remarquée et confirmée, les agents de terrain contactent immédiatement l'équipe de confinement la plus proche pour la sécuriser et la confiner sans danger.

Opérateur des Forces d'Intervention Mobiles

Les Forces d'Intervention Mobiles sont des unités spécialisées composées de membres expérimentés du personnel de terrain de la Fondation. Les FIM sont mobilisées pour s'occuper des menaces de nature particulière dont la gestion nécessite une formation qui serait inutile à des agents de terrain normaux.

La composition d'une FIM peut varier énormément, allant des chercheurs spécialisés dans le confinement des mèmes anormaux aux unités de combat lourdement armées chargées de sécuriser certains types d'entités hostiles. Voir la page "Forces d'Intervention Mobiles" pour des informations plus détaillées.

Administration

Directeur de Site

Les Directeurs des installations de la Fondation sont les membres du personnel les plus haut placés de celles-ci et sont responsables de la coordination des opérations du site ainsi que de l'intégralité des anomalies et projets sous leur tutelle. Les directeurs de Départements se réfèrent directement aux Directeurs de Site qui à leur tour se réfèrent au Conseil O5.

Membre du Conseil O5

Le Conseil O5 est un comité constitué des treize membres les plus haut placés de la Fondation. Disposant d'un accès complet à la totalité des informations et documents de la Fondation, le Conseil O5 supervise tous les projets de la Fondation dans le monde entier et dirige ses opérations stratégiques sur le long terme. Au vu de l'importance cruciale de leur poste, les membres du Conseil O5 ne doivent en aucun cas entrer en contact direct avec quelque anomalie que ce soit. De plus, l'identité de tous les membres du Conseil est classifiée : chaque membre est identifié uniquement par sa désignation numérique (de O5-1 à O5-13).

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License