SCP-7-ES-J
notation: +4+x
Magician-Showing-Trick-3196820.jpg

SCP-7-ES-J avant son confinement.

Objet # : SCP-7-ES-J

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-7-ES-J doit être confiné dans une cellule de quatre mètres carrés dont les murs doivent être en briques et en béton. Ladite cellule doit constamment être sous vidéosurveillance. SCP-7-ES-J doit être alimenté trois fois par jour avec de la nourriture standard. Il est conseillé de ne laisser que le personnel de classe-D interagir directement avec SCP-7-ES-J, étant donné son imprévisibilité.

Description : SCP-7-ES-J est un homme caucasien dont l'âge est estimé entre trente (30) et cinquante (50) ans. Celui-ci porte toujours un frac noir, des gants, une cravate et un haut-de-forme, et répond au nom de ██████ █████████ ████████████, bien qu'il se fasse appeler "█████ le Magnifique".

Les propriétés anormales de SCP-7-ES-J consistent en une série de capacités étranges lui permettant de réaliser des actions défiant les lois de la physique et de l'entendement. Lorsqu'on interroge SCP-7-ES-J sur le comment de ses actions, celui-ci répond invariablement "C'est de la magie, et un magicien ne révèle jamais ses secrets". Lesdites actions se sont à ce jour toutes révélées inoffensives, mais la Fondation redoute qu'à tout moment celles-ci atteignent un niveau de dangerosité plus élevé et provoquent des dommages matériels, collatéraux, voire à la réalité elle-même.

SCP-7-ES-J conserve dans ses poches un jeu de carte français, de la monnaie, cinq balles de dix (10) centimètres de diamètre et un bâton de bois noir de quarante-deux (42) centimètres dont les extrémités sont peintes en blanc. Les objets susmentionnés ont été analysés, mais aucun ne présente de propriété anormales, sauf lorsqu'il sont maniés par l'entité.

À ce jour, SCP-7-ES-J s'est montré capable de :

  • Se libérer d'une camisole bien attachée.
  • Ôter son chapeau pour en extraire un oryctolagus cuniculus (lapin commun) alors qu'il n'y avait rien à l'intérieur. Le spécimen ne présentait aucune capacité anormale.
  • Extraire de la monnaie de l'oreille d'un classe-D. Le sujet a été mis en quarantaine et viviséqué dans le but de trouver de la monnaie dans son organisme. Aucune devise légale n'a été trouvée, la Fondation ignore comment SCP-7-ES-J s'y est prit pour créer de la monnaie à l'intérieur du sujet avant de l'en extraire.
  • Deviner de diverses façons, peut-être télépathiques, la carte choisie par le docteur ███████ parmi toutes celles du jeu de cartes.
  • Fermer sa main, mettre un mouchoir à l'intérieur, le faire disparaître puis rouvrir sa main.
  • Mettre son bâton noir et blanc sur la paume de sa main et la retourner. Contre toute attente, le bâton ne tombe pas au sol, mais reste en l'air, comme collé à la main. SCP-7-ES-J est suspecté d'avoir des capacité télékinésiques.
  • Téléporter une balle d'une main à l'autre.
  • Faire prendre à un stylo parfaitement droit une forme étrange, faisant temporairement passez sa forme physique de droite à tordue et sinueuse. À la fin de la transformation, le stylo retrouve sa forme originale.
  • Sectionner une corde et la recoller comme si elle n'avait jamais été coupée.

Enregistrement de l'interview 7-J-42 :

Interviewé : SCP-7-ES-J
Interviewer : Dr B██████
Introduction : SCP-7-ES-J est une fois encore interrogé à propos de ses capacités.

<Début de l'Interview>
Dr B██████ : Alors, SCP-7-ES-J. Comment allez-vous, aujourd'hui ?
SCP-7-ES-J : Bien, je ne me plains pas.
B██████ : Pourriez-vous nous expliquer comment vous avez fait, hier, pour le tour du mouchoir ?
SCP-7-ES-J : Je pourrais, mais non.
B██████ : Pourquoi ça ?
SCP-7-ES-J : Parce-que je suis █████ le Magnifique. Et █████ le Magnifique est un magicien. Nous autres, magiciens, ne révélons jamais nos secrets.
B██████ : *Soupir* Vous nous avez déjà dit ça un millier de fois.
SCP-7-ES-J : Comment vous débrouillez-vous en mathématiques, docteur ?
B██████ : Parfaitement bien, vous ne pouvez pas devenir docteur en ██████████gie sans vous y connaître en mathématiques.
SCP-7-ES-J : Parfait. Je veux que vous pensiez à un chiffre entre un et neuf. Mais ne me dites pas lequel c'est.
B██████ : C'est bon…
SCP-7-ES-J : Additionnez-le avec un.
B██████ : C'est fait.
SCP-7-ES-J : Multipliez le résultat par neuf.
B██████ : J'y suis. Où est-ce que vous voulez en venir ?
SCP-7-ES-J : Je suis sûr que vous avez obtenu un nombre à deux chiffres.
B██████ : *Visiblement agité* Effectivement…
SCP-7-ES-J : Maintenant, additionnez les deux chiffres entre eux. Par exemple, si le nombre est vingt-cinq, faites l'addition : 2+5=7. Mais ne me dites pas le résultat.
B██████ : C'est bon.
SCP-7-ES-J : Soustrayez-y cinq.
B██████ : Et maintenant ?
SCP-7-ES-J : Maintenant c'est quand je dis, sans aucun risque de me tromper, que le chiffre auquel vous pensez est quatre.
B██████ : Mon Dieu !
SCP-7-ES-J : Tadaaaaaaaaaaaaan !
B██████ : Sors de ma tête, pauvre andouille ! Il y a des informations classifiées auxquelles tu ne dois pas accéder !
<Fin de l'interview>

Conclusion : SCP-7-ES-J peut avoir des capacités psycho-altératrices. Il est recommandé de limiter ses contacts avec le personnel de la Fondation.

Addendum : Récupération de SCP-7-ES-J
SCP-7-ES-J a attiré l'attention de la Fondation lors d'un spectacle, durant lequel l'entité a enfermé une femme dans une caisse en bois percée de quelques trous pour que celle-ci puisse y passer la tête et les jambes. SCP-7-ES-J a ensuite entreprit de couper la boite à l'aide d'une scie électrique et de séparer les deux moitiés. La femme à l'intérieur ne montrait aucun signe de douleur. SCP-7-ES-J a ensuite remit ensemble les deux parties de la boite et, grâce à des méthodes inconnues, rassemblé celles de la femme, laquelle en sortit d'elle-même avant de saluer le publique. Aucune trace de sang ou de cicatrice n'a été retrouvé sur son corps.

L'agent ████████, présent lors des faits, a aussitôt demandé des renforts en vue d'une potentielle menace de la part d'un plieur de réalité. La FIM Oméga-3 "Faible en Cholestérol", à l'aide de gaz somnifère, a capturé et confiné SCP-7-ES-J. Les témoins se virent administrer des amnésiques, mais la femme victime de ce rite étrange a été placée en quarantaine et minutieusement étudiée. Après un contrôle médical complet, aucune anomalie n'a été repérée sur son corps. Ses os ne présentaient aucun signe de fissure, et concernant son profil psychologique, aucun symptôme de stress post-traumatique qu'aurait pu causer le fait de s'être fait couper en deux puis réassemblé sans anesthésie. Ces faits établis, elle fut amnésiée et libérée.

Incident 7-J-1 :
Le ██/██/██, SCP-7-ES-J s'introduisit lui-même dans un coffre qui se trouvait dans sa cellule de confinement, avant de le fermer. Après une minute, les gardes décidèrent d'ouvrir le coffre pour le sortir de là, mais le meuble était vide. L'alarme a immédiatement été enclenchée et le site mis en alerte pour brèche de confinement.

Tandis que les agents du Site-█ ratissaient le périmètre, le couvercle du coffre s'ouvrit et SCP-7-ES-J en sortit. À son retour sur les écrans des caméras, le personnel a levé l'alerte et procédé à un interrogatoire immédiat de l'entité.

SCP-7-ES-J nie d'avoir à quelqu'instant quitté ses quartiers, malgré son absence évidente de ceux-ci durant la brèche. SCP-7-ES-J est désormais suspecté de pouvoir créer des portails inter-dimensionnels, ou des univers parallèles. Pour des raisons inconnues, SCP-7-ES-J n'utilise pas ces capacités présumées pour s'enfuir de sa cellule de confinement.

Incident 7-J-2 :
Le jour du ██/██/██, aux environs de 14:30, le personnel sert à SCP-7-ES-J un plat de lentilles avec du chorizo. À 14:33, SCP-7-ES-J se lève de sa chaise et se met face à la caméra, sa cuillère à la main. L'entité se met ensuite de profil, jette sa tête en arrière et ouvre la bouche, puis entreprend de s'enfoncer sa cuillère dans l’œsophage.

Le surveillant prend ses actions pour une possible tentative de suicide et sonne donc l'alarme pour envoyer du personnel médical au secours de l'entité. L'enregistrement montre que pendant ce temps là, SCP-7-ES-J rouvre la bouche et s'enfonce deux doigts dedans, avant d'en extraire la cuillère. L'entité sourit, et retourne s'asseoir alors que le personnel médical entre dans sa cellule.

Les analyses n'ont révélé aucun dommage au niveau de la gorge de SCP-7-ES-J, lequel ne cessait de répéter que "c'[était] juste qu'il y avait un truc". SCP-7-ES-J a demandé à pouvoir recommencer avec un couteau, la demande a été jugée dangereuse et refusée en conséquence.

Incident 7-J-3 :
SCP-7-ES-J semble être invulnérable aux balles (ce qui n'a pas été vérifié en profondeur au vu du risque de blesser trop gravement l'entité). Dans l'extrait qui suit, SCP-7-ES-J dérobe une carte d'identité, laquelle lui a immédiatement été retirée.

L'agent J████ C███████ se précipite vers la cellule de SCP-7-ES-J après que l'entité ait été vue en train de briser son plat en porcelaine dans lequel il est sensé manger, pour ensuite récupérer les tessons et les garder dans une petite poche de sa veste.

Agent C███████ : Écoutez, "█████ le Magnifique". Je sais ce que vous avez fait, je sais que vous aller essayer de vous servir de ces morceaux de porcelaine comme d'une arme. En vous comportant comme ça, vous n'aurez que des problèmes, ici.
SCP-7-ES-J : Désolé, je ne vois pas de quoi vous voulez parlez.
Agent C███████ : Je parle du plat qui vient de tomber. Je vous ai vu.
SCP-7-ES-J : Vous parlez de ce plat-ci ? (SCP-7-ES-J sort de sous sa veste le plat de porcelaine, parfaitement intact.)
Agent C███████ : Exactement, ce plat-là. Attendez… Comment avez-vous fait ça ?
SCP-7-ES-J : Puisque vous êtes là, est-ce que vous auriez un stylo et une balle ?
Agent C███████ : Oui, j'ai ça. Mais je ne vais rien vous donner.
SCP-7-ES-J : Ce n'est pas grave. J'aimerai juste que vous sortiez la balle, que vous la signez et que vous en chargiez votre arme.
Agent C███████ : Je n'y vois pas d'inconvénient. (L'agent C███████ ôte le chargeur de son arme, en sort la balle demandée et la signe, avant de la remettre dans le chargeur.)
SCP-7-ES-J : Parfait. Maintenant, tirez-moi dessus.
Agent C███████ : Pardon ?
SCP-7-ES-J : Tirez-moi dessus avec votre arme, n'ayez pas peur.
Agent C███████ : Bon, comme vous voulez.

Ceci dit, l'agent C███████ fait feu sur SCP-7-ES-J à une reprise, en visant la tête. L'entité réagit en gonflant les joues, sa tête ne présente aucune blessure par balle. L'anomalie se met ensuite deux doigts dans la bouche et en sort une balle portant la signature de l'agent C███████.

SCP-7-ES-J : Est-ce bien votre balle, agent J████ C███████ ?
Agent C███████ : (Après vérification) Oui, c'est ma signature. Mais… Comment connaissez-vous mon nom ?
SCP-7-ES-J : Il est marqué juste ici. (SCP-7-ES-J sort d'une de ses poches la carte d'identité de l'agent C███████ et la lui tend.)
Agent C███████ : Fils de … ! Donne-moi ça tout de suite !

Les moyens par lesquels SCP-7-ES-J est entré en possession de la carte d'identité de l'agent C███████ sont à ce jour inconnu. Il est recommandé de faire attention aux objets de valeur tels que les portefeuilles ou les cartes d'accès, et de les mettre en sécurité avant de s'approcher de sa cellule de confinement.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License