SCP-042-ES
notation: +6+x
blank.png

Objet no : SCP-042-ES

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Tous les spécimens de SCP-042-ES doivent être confinés dans une pièce de 20 x 20 x 3 m avec des murs en béton armé, simulant une habitation humaine commune et située au Site-52. L'entrée comporte un sas et des portes en titane. Au minimum une paire de chaussures doit être fournie pour chaque instance ; les vêtements et autres objets humains doivent être disposés sans organisation spécifique dans la salle de confinement. 20 kg de viande fraîche doivent être fournis quotidiennement afin de nourrir tous les spécimens, l'origine de la viande étant indifférente. La pièce doit disposer d'une baignoire remplie d'eau tiède destinée à l'hygiène des entités ; les bacs à selles doivent être nettoyés chaque semaine.

La surveillance des entités sera effectuée au moyen de radars soniques répartis dans l'ensemble des locaux. Seul le personnel de recherche est autorisé à accéder à la salle de confinement. Toute expérimentation doit être réalisée dans le cadre établi par l'éthologue en poste et ne peut être réalisée avec plus de 5 instances à la fois.

SCP-042-ES-C est conservé dans un casier pour objet de grande valeur. L'accès à l'objet pour étude et expérimentation nécessite l'autorisation d'au moins 2 agents de Niveau 4.

Description : SCP-042-ES est la désignation commune de 26 spécimens. Chaque spécimen est composé de 2 organismes identiques, désignés SCP-042-ES-A et SCP-042-ES-B. Ils mesurent environ 12 cm chacun, leur morphologie étant similaire à celle de la progéniture Rhinopithecus Roxellana (singe doré) ; les analyses ont montré qu'il s'agit de leur forme adulte. L'entièreté de leur corps est imberbe, et leur masse musculaire suggère un certain niveau de malnutrition. Chaque organisme dispose d'un crâne qui représente un quart de sa hauteur. Les globes oculaires occupent entre 40 % et 60 % du visage selon les spécimens. Chaque organisme dispose de quatre membres, sans aucune différence notable avec ceux des spécimens non-anormaux. SCP-042-ES-A et SCP-042-ES-B sont reliés par la queue de 20 cm qu'ils partagent.

Chaque spécimen de SCP-042-ES-A et SCP-042-ES-B partagent leurs systèmes nerveux et circulatoire périphériques. Les examens non-invasifs montrent la présence d'un système supplémentaire, composé de canaux denses, avec la présence de certains métaux légers et métalloïdes, ainsi qu'une glande située au milieu de l'appendice qui relie les deux parties, dont la fonction est inconnue. Ce système est connecté à une grande partie des systèmes moteur, nerveux et endocrinien. Les instances n'ont présenté aucun signe d'hostilité envers les chercheurs ou envers d'autres instances et ne possèdent pas de capacités cognitives exceptionnelles ; cependant, étant donné les comportements alimentaires de SCP-042-ES, une exposition prolongée à toute instance peut être dangereuse. Les instances passent la majeure partie de leur journée à "explorer" leur cellule de confinement. Les observations révèlent un modèle de comportement similaire à celui des primates en développement. Ils ne semblent cependant pas disposer de système d'organisation sociale d'aucune sorte ; le groupe n'a pas de chef ou de figure masculine alpha, et ses activités sont de nature ludique. Bien qu'elles disposent de gonades selon le sexe, les instances de SCP-042-ES n'ont présenté aucun signe d'accouplement ni de reproduction voir le document 042-SX.

En dehors de son confinement, SCP-042-ES habite des chaussures, présentant un intérêt particulier pour celles qui ne sont plus utilisées. Les pièces avec un niveau élevé d'humidité et de désordre semblent également être un habitat approprié pour les instances de SCP-042-ES. Le régime alimentaire de SCP-042-ES se compose principalement de tissu musculaire, de tissu adipeux, d'os et de certains liquides lymphatiques ; dans une moindre mesure, la consommation de tissu cartilagineux a également été enregistrée. Actuellement, son alimentation ne présente aucun risque. Les spécimens non-confinés de SCP-042-ES se cachent dans les chaussures et se nourrissent des tissus internes des pieds du sujet affecté. Cela cause des douleurs au pied et au genou, ainsi que des migraines légères ; de ce fait, le sujet peut confondre la présence de SCP-042-ES avec un simple état de fatigue. Pendant le temps que le sujet porte les chaussures dans lesquelles SCP-042-ES est logé, l'entité produira un son caractéristique semblable à un grincement, quel que soit le type de matériau dont la chaussure ou la surface est faite. Les sujets de test ont décrit ce son comme très ennuyeux et similaire à celui d'un match de basket.

SCP-042-ES est capable de permettre le libre passage du rayonnement électromagnétique avec une fréquence supérieure à 300x106 Hz (Radio Ultra Haute Fréquence) à travers son corps1, le rendant invisible au rayonnement infrarouge, à la lumière visible, aux rayons X, etc. De même, les instances de SCP-042-ES sont capables de traverser de la matière solide disposant d'une densité comprise entre 400 kg/m3 et 1 900 kg/m3. Les deux capacités peuvent être utilisées indépendamment ; cependant, il est plus courant qu'elles soient utilisées en même temps, afin de mettre en œuvre les habitudes alimentaires décrites ci-dessus. Des expériences ont montré que les entités peuvent les utiliser à tout moment pendant des périodes de plus de 120 heures, après quoi elles nécessiteront une pause d'au minimum 10 heures. Elles ont fréquemment été observées "expérimentant" avec les limites de l'utilisation de cette capacité, essayant de passer à travers des objets avec des densités supérieures à la limite mentionnée ci-dessus, de prolonger son utilisation, ou en faisant des "blagues" au personnel de recherche, suggérant que leur maîtrise de ce phénomène a été apprise. SCP-042-ES est capable de comprendre des instructions simples et de se souvenir des commandes. Les instances ont coopéré pendant les expérimentations et ont présenté des réactions à des stimuli suggérant l'utilisation du conditionnement classique dans le développement de leur comportement. Sur la base des observations de l'éthologue, l'hypothèse que SCP-042-ES a été créé dans un but inconnu a été émise.

Depuis sa capture initiale, 10 instances supplémentaires ont été récupérées, cataloguées, consignées et confinées. Il est soupçonné qu'il existe encore plusieurs instances en liberté. Le ou les créateurs potentiels de SCP-042-ES n'ont pas encore été identifiés.

SCP-042-ES-C est un cristal en forme de dodécaèdre de couleur bleu clair. Il dispose de plusieurs entrées, dont aucune ne correspond à une norme. L'analyse et les expériences montrent qu'avec la source d'alimentation appropriée et la connexion à un système de contrôle personnalisé, il peut émuler les capacités utilisées par SCP-042-ES pour ses habitudes alimentaires. Son utilisation et son contrôle potentiels sont actuellement à l'étude.

Document 042-SX : Au cours des investigations comportementales menées, le chercheur Carlos Quintana, éthologue de la Fondation, qui menait jusqu'à présent les expériences, a enregistré un comportement de l'instance SCP-042-ES-7 très affectif envers l'équipe de recherche, en particulier envers le Dr Quintana. Après des instructions répétées visant à faire cesser ce comportement, l'enquêteur a donné un ordre en utilisant un ton de voix qui dénotait de la colère et de la frustration. L'instance s'est alors tué elle-même, laissant le système osseux de chaque partie et SCP-042-ES-C.

Ci-dessous, un extrait de l'entretien dans lequel le Chercheur Quintana a révélé les détails de cet événement.

Début de la transcription

Bien sûr que non, j'ai toujours essayé de respecter les directives de la Fondation…

Ok, écoute. Je n'ai pas été de bonne humeur ces jours-ci, et ces petits singes sans poils qui voulaient jouer n'aidaient pas beaucoup…

Oui, le 7 a toujours été plus… affectif… Puis-je utiliser ce terme pour désigner le SCP ?

Le fait est que, comme d'habitude, il ne nous laissait pas travailler, il ne tenait pas compte des instructions, a immédiatement couru vers nous et a essayé de continuer pour que nous puissions le rattraper. Depuis leur arrivée, ça a été comme ça, ça me donne l'impression qu'ils sont les plus jeunes de tous, ils ont fait preuve de plus de curiosité que les autres et c'est celui qui s'est adapté à l'environnement de la Fondation en moins de temps. Je suppose que le conditionnement était moins rude avec celui-ci, ou peut-être qu'ils avaient celui-ci comme animal de compagnie ou quelque chose du genre.

Oui, oui je sais, je ne m'y attendais pas non plus, je sais que mon attitude n'était pas appropriée, mais…

Ok, laisse-moi un moment…

J'ai essayé de m'en débarrasser, d'abord avec des instructions simples, puis j'ai essayé de le prendre, mais ça m'a juste pris la main, et vous savez à quel point c'est dégoûtant, c'était comme ça jusqu'à ce que je hurle dessus. Je ne me souviens pas de ce que je lui ai dit exactement, je voulais juste finir pour la journée et rentrer à la maison, alors je lui ai crié de descendre pendant que je le poussais fort… Quand je l'ai réalisé, le 7 était sur le bureau, me regardant avec ces grands yeux pleins de… douleur, son regard me donnait l'impression d'être un monstre cruel sans cœur… ils m'ont regardé pendant un moment et j'ai essayé de me calmer. Après cela, ils ont tous les deux eu les larmes aux yeux, ils se sont rapprochés et se sont serrés dans leurs bras, ils m'ont regardé une dernière fois puis ils ont commencé à chanter. Je ne les avais jamais entendus chanter, c'était plutôt pleurer, mais j'ai remarqué une mélodie, quelque chose comme… dans chaque note, je pouvais entendre leur douleur et leur souffrance. J'ai essayé de les arrêter, je me suis excusé, j'ai essayé de leur offrir de la viande, mais sans que je m'en rende compte, ils se sont desséchés. Ils étaient réduits à un petit squelette avec la peau sur les os alors qu'ils continuaient à pleurer, ils ne se sont lâchés à aucun moment. Avant que je ne puisse réagir, leur chair était complètement sèche. J'ai continué à entendre cette chanson, comme un écho, elle n'arrêtait pas de résonner dans mes oreilles. Quand mon assistant est arrivé, la glande qui les rejoignait dans la queue avait enflé et on pouvait voir une autre paire là-dedans. Le cristal était à côté d'eux, tenu par le bras de chacun à la hauteur de son cœur… chaud, et avec quelques larmes.

Désolé… J'ai besoin… J'ai besoin d'air… ça te dérange si je sors pour une cigarette ?

Bien que le Dr Quintana n'ait pas été réprimandé pour son manque de contrôle au cours de l'expérimentation, il a demandé son transfert dans une autre installation 2 semaines plus tard. La demande a été acceptée.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License