SCP-030-ES
notation: +1+x
reina%20del%20cerro.jpg

Photographie de SCP-030-ES prise en 192█

Objet # : SCP-030-ES

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-030-ES se trouve à l'intérieur d'une cellule de verre de 1m x 1m x 1m. La cellule de confinement de l'objet se situe à l'intérieur du Site-34. Au moins deux (2) gardes doivent constamment se trouver à l'entrée de la cellule de confinement de l'anomalie.

Aucun membre du personnel de recherche jugé essentiel ne doit se situer dans le rayon d'action des effets de SCP-030-ES pendant plus de douze heures (12 h) continues. Les tests effectués ont permis de déterminer que le rayon d'action des effets psycho-altérateurs de l'anomalie était de 40 45 cinquante (50) mètres. Tout membre du personnel constatant des symptômes tels que des hallucinations auditives, visuelles, olfactives ou des comportements anormaux depuis son affectation à SCP-030-ES doit s'en voir écarté et subir des examens au Département Psychologique du Site-34 en vue d'un traitement et d'une réhabilitation à d'autres projets.

Description : SCP-030-ES est le corps momifié d'une jeune fille âgée d'environ huit (8) à dix (10) ans à l'âge de sa mort, soumise au rituel inca du qhapaq hucha1. Des tests au carbone 14 ont permit d'estimer la date du décès aux alentours du XVème siècle. La mort est due à une profonde blessure dans l'hémithorax droit causée par un objet tranchant, lequel a pénétré le dos et est sorti par la poitrine en traversant le diaphragme, occasionnant un choc hémorragique en plus d'une importante destruction des organes internes. Lesdites causes de la mort ne correspondent pas aux autres momies soumises au rituel du qhapaq hucha.

SCP-030-ES se trouve dans des conditions quasiment parfaites de conservation, avec une température constante de 36,6 °C en plus de maintenir l'élasticité de sa peau et ses tissus souples. Néanmoins, divers tests ont démontré qu'il n'y avait aucun signe de vie en SCP-030-ES.

SCP-030-ES a la particularité d'induire à tout être humain dans un rayon de quarante-cinq (45) cinquante (50) mètres le culte et la vénération de son image, incitant les sujets affectés à lui offrir des aliments, des offrandes florales, des bougies, des images religieuses, en plus d'essayer de changer les vêtements originaux de SCP-030-ES avec d'autres similaires2.

Les sujets vont graduellement commencer à se détourner de leurs nécessités vitales, dans l'optique d'améliorer le "bien-être" de SCP-030-ES. Les sujets sont initialement organisés en groupes censés répondre aux besoins de SCP-030-ES comme à ceux de la communauté, notamment les besoins alimentaires. Cependant, le second groupe va petit à petit diminuer, à partir du moment où ses membres ne se concentreront plus que sur SCP-030-ES, faisant graduellement s'éteindre le groupe y étant déjà affecté, les décès survenant la plupart du temps suite à une déshydratation ou de l'épuisement. Une petite portion des sujets, approximativement █ % de ceux affectés, procèdent à [CENSURÉ] afin de s'auto-préserver dans le but de continuer à prendre soin de SCP-030-ES et d'en assurer la maintenance.

Données de récupération : SCP-030-ES a initialement été récupéré par les messieurs █████████ et ████████ au sommet de la montagne █████████ à Salta, Argentine, en l'an 192█. Une fois dans un village local, un culte a commencé à être rendu à l'objet, en l'honneur duquel les habitants brûlaient des bougies et lui apportaient des offrandes. Des recherches postérieures ont révélé que monsieur █████ avait acheté SCP-030-ES en donnant comme payement une momie aux caractéristiques similaires3
Monsieur █████ était suspecté d'avoir été l'un des premiers membres de la Société Antarès, en plus d'en avoir été le premier "Martillo". La nuit du 24 décembre de l'an 196█ tout contact a été perdu avec celui-ci et sa famille. Des recherches additionnelles lancées postérieurement aidées de sa localisation dans une maison de campagne lui appartenant en [CENSURÉ] ont permis, le 20 janvier 196█, à ce qu'il soit retrouvé par les membres de la FIM Delta-5 ("Chasseurs de Reliques"), avec sa famille et d'autres sujets, présumés constituer le personnel de la maison, en plus de SCP-030-ES, lequel se trouvait [CENSURÉ] faisant du fils aîné de monsieur █████ l'unique survivant retrouvé sur les lieux.

Durant le transport et les investigations faites sur SCP-030-ES, le personnel y étant affecté a commencé à développer des hallucinations de différents types, en plus de changements comportementaux drastiques. Une fois le rayon d'action de SCP-030-ES déterminé, les procédures de confinement actuelles ont été établies. SCP-030-ES est considéré comme confiné avec succès depuis le ██/██/197█.

Incident I-030-7 : Le 27 février 2008, tout contact radial a été perdu avec les membres du personnel de sécurité, phénomène auquel s'ajouta une défaillance générale du système électrique et du système de surveillance dans les couloirs, aux alentours de la chambre de confinement de SCP-030-ES. Une fois le problème détecté, des membres additionnels du personnel de sécurité ont été envoyés à la rencontre du personnel affectés à la garde de SCP-030-ES [DONNÉES SUPPRIMÉES] ce faisant qu'ils furent transférés au Département Médical en vue de leur stabilisation et de leur surveillance.

Une fois que les membres du personnel purent accéder à la chambre de confinement de SCP-030-ES, ceux-ci découvrirent l'objet en question tourné vers le mur occidental sur lequel se trouvaient une série de caractères griffonnés. Le matériau utilisé n'a toujours pas été identifié.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License