SCP-987
notation: +1+x
blank.png

Objet # : SCP-987

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-987 est actuellement conservé au Site de Recherche-14 dans une chambre de confinement en béton étanche de 5 x 12 x 3 mètres incorporée dans une cage de Faraday. Une illumination constante est fournie par un éclairage conventionnel au plafond. L'accès est limité aux membres du personnel de Niveau 2 ou aux membres de Classe-D ayant été assignés par un membre du personnel de Niveau 3.La chambre doit être constamment surveillée à distance via des caméras standards et thermographiques. Dans l'éventualité où SCP-987-1 ne serait pas détectable par imagerie thermographique, le directeur du site et le chef de la sécurité doivent être prévenus. Si il s'avérait probable que SCP-987-1 ait quitté sa chambre, aucune Alerte de Brèche de Confinement ne doit être déclenchée par le personnel en service à moins que cela n'ait été expressivement autorisé par le directeur du site ou le chef de la sécurité.

Description : SCP-987 est un ensemble de miroirs (SCP-987-a à h m) et d'une entité anormale (SCP-987-1) uniquement détectable par thermographie.

SCP-987-1 (généralement référé comme 'le Conservateur') est une zone endothermique d'environ 0,5 x 0,5 x 2 mètres se déplaçant au niveau du sol. Il draine la chaleur dans un rayon variant entre 1 et 2 mètres. Il a également montré la capacité de manipuler des objets d'une masse allant jusqu'à 150 kg, et jusqu'à 8 mètres de distance. Les objets manipulés à une distance de plus de 2 mètres ne sont pas sujets à une perte de chaleur. SCP-987-1 se dissipe périodiquement et devient indétectable pendant des périodes allant de 15 minutes à 1,5 heures, périodes durant lesquelles aucun rapport d'activité anormale n'a été détecté. Il n'est à ce jour pas confirmé que SCP-987-1 brise son confinement durant ces périodes. Lorsque personne n'est présent dans la chambre, SCP-987-1 se déplace sans intention précise et s'arrête en face de chaque miroir durant environ 30 minutes chacun. L'entité s'avère consciente de tout membre du personnel pénétrant sa zone de confinement et maintient une distance d'au moins 3 mètres d'écart. SCP-987-1 réagit agressivement à l'encontre des individus qui portent atteinte à SCP-987-a à h m autrement qu'en les nettoyant précautionneusement.

SCP-987-a à h m sont des miroirs de tailles et de types variés. Sept Huit d'entre eux sont des armoires à pharmacie ; les autres sont des miroirs muraux de tailles et de factures variées, le plus grand mesurant environ 1 x 1,5 mètres. Les détails de style et de mode de construction indiquent qu'ils ont tous été fabriqués entre les années 1940 et 1990. SCP-987-a à h m n'ont pas d'autres caractéristiques anormales que leurs reflets, bien que des tests plus approfondis aient été empêchés par SCP-987-1.Les enregistrements photographiques et vidéos affichent une surface normale pour un miroir. Lorsqu'elle est observée directement, la surface des miroirs ne reflète pas l'image de la pièce où il se situe, mais montrent à la place une scène différente, supposément de leur emplacement précédent. [Edit] Les emplacement originaux de SCP-987-c, -k, et -m ont été identifiés et confirment cette théorie. [Voir le Journal de l'Addendum SCP-987-2] Les reflets montrent tous une scène de mort violente d'un sujet humain, le plus souvent dans une salle de bain. Les images ne sont pas statiques, mais semblent plutôt se comporter comme une boucle allant de 48 secondes à 4 minutes. Si elles sont observées pendant plus de deux cycles, les images changent et les sujets deviennent conscient de l'observateur comme si le miroir était une simple fenêtre. Ils supplient silencieusement l'aide de l'observateur tandis que la scène se déroule. Le ou les agresseur(s) interagissent aussi occasionnellement avec l'observateur par le biais de gestes hostiles, ou en écrivant à la surface du miroir.

En 5 occasions distinctes depuis ██/██/199█, SCP-987-1 s'est dissipé et est devenu inobservable comme noté plus haut. Dans chaque cas, un nouveau miroir est apparu parmi les autres lors de sa réapparition. Dans certains cas, les miroirs ont été récupérés longtemps après l'incident violent qu'ils représentent, parfois plusieurs décennies plus tard. Le dernier ajout, SCP-987-m, est apparu le ██/██/2010.

Addendum SCP-987-1: [DONNÉES SUPPRIMÉES]

Addendum SCP-987-2: Victimes identifiées

SCP-987-c
█████ ██████, homme, 62 ans, baignoire d'une villa à █████████, Californie, ██/██/1968. La victime est attachée à genoux sur le sol de la salle de bain. Une jeune femme asiatique, portant des vêtements associables à une prostituée de l'époque, entre dans la pièce, [DONNÉES SUPPRIMÉES]. La victime meurt d'asphyxie. Au cours du troisième cycle, l'agresseuse s'arrête généralement en face du miroir pour se réappliquer du rouge à lèvre et embrasser le verre de manière à laisser une marque de baiser à l'intention de l'observateur.

SCP-987-k
█████ █████, homme, 34 ans, couloir d'une maison à ██████, Maine, ██/██/20██. Le sujet se tient sur une échelle en train d'installer un chandelier. Le sujet perd l'équilibre et se prend dans les câbles de l'installation, arrachant une certaine longueur de fil électrique depuis le plafond. Le sujet est simultanément étranglé et électrocuté. Au cours du troisième cycle, le sujet montre des niveaux d'appréhension variés lorsqu'il commence sa tâche, l'incident est davantage macabre et inclue généralement la découverte du sujet mort par sa femme.

Note : Dans ce cas, il s'est avéré que le miroir était absent de la maison lorsque le mort a été découvert. Il est apparu au Site de Recherche-14 au cours du décès du sujet. SCP-987-1 s'est dissipé au moins 15 minutes avant le déroulement des événements observables à travers SCP-987-k.

SCP-987-m
█████ ███████, femme, 20 ans, salle de bain de la Chambre ███ de l'Hotel ███████ à New York City, ██/██/1978. La victime affiche de la peur face à un agresseur hors champs et tente de s'enfuir de la pièce. Un homme non identifié portant une veste en denim poignarde la victime une fois dans l'abdomen et fuit. La victime tombe sur le sol et décède rapidement. Au cours du troisième cycle, la victime est clairement en état d'ivresse et tente de communiquer avec l'agresseur avant l'entrée de l'agresseur. Après s'être fait poignarder, l'agresseur commence à [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Note : Il est probable mais incertain que la présence de SCP-987-a à m soit un facteur primaire permettant le confinement de SCP-987-1. A la lumière de cela, tout test pouvant potentiellement déranger le mode d'action de SCP-987-1 doit auparavant être approuvé par le directeur du site.

Note : Etant donné que la cage de Faraday semble inefficace, et que le rôle joué par SCP-987-1 dans ces incidents soit incertain, le Dr ███████ a demandé à faire usage de la technologie de ███ █████ afin de confiner SCP-987-1.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License