SCP-985
notation: 0+x
blank.png
Baggage-Claim.jpg

SCP-985, accès terminal

Objet # : SCP-985

Classe : Euclide, reclassification en Sûr en attente reclassification refusée, voir l’Addendum 985-003

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-985 doit être gardé sous surveillance vidéo. Des caméras diffusant en temps réel doivent être placées dans les trois sections de la structure de SCP-985, et leurs émissions doivent être gardées sous observation constante par au moins un employé de la Fondation. Dans l’éventualité où l’observation viendrait à être interrompue, peu importe la durée, les membres du personnel réservistes sur place doivent être mobilisés, et la zone doit être bouclée jusqu’à ce que le confinement de SCP-985 et de tous les objets produits par SCP-985 soit réétabli.

Description : SCP-985 est un tapis roulant distributeur de bagages situé dans le Terminal ██ de l’Aéroport International [SUPPRIMÉ]. D’après les archives de la construction de l'aéroport, SCP-985 fut installé en même temps que le reste du système de distribution des bagages de ce terminal, et les rapports de maintenance ne fournissent aucune indication concernant les propriétés inhabituelles manifestées par SCP-985. Bien que toutes les sections soient gardées sous observation, SCP-985 opère de la même façon que les autres tapis roulants du terminal, et la quantité d’électricité consommée par la machine reste relativement constante.

Si une des trois sections de SCP-985 (accès interne, système de tapis roulant central, ou accès terminal) cesse d’être observée, le courant électrique de la machine commencera à fluctuer rapidement, bien qu’aucune corrélation n’ait été déterminée entre ces fluctuations et les autres effets de la machine. A ce moment, de nombreux bagages commenceront à apparaître dans les portions observées de la machine, bien qu’ils n’aient pas été observés être introduits sur le tapis roulant. Ces objets sont de taille et de formes variés, et ne répondent parfois pas aux normes de sécurité modernes concernant les bagages autorisés au transport aérien. Lesdits objets circuleront sur le tapis au milieu des véritables bagages des voyageurs jusqu’à ce qu’ils soient retirés du tapis où entrent à nouveau dans une section non observée, auquel cas ils disparaîtront du système de distribution et seront introuvables.

Les bagages "produits" par SCP-985 (collectivement désignés SCP-985-1) semblent manifester des effets désinhibants légers sur certaines zones du cerveau humain. Cela résulte généralement en l’incapacité par les sujets de distinguer un bagage SCP-985-1 d’un bagage normal d’apparence similaire, créant des confusions et des échanges accidentels de la part des passagers. L’effet persiste lorsque le bagage est ouvert, résultant fréquemment en des blessures accidentelles lorsqu’un des receveurs de SCP-985-1 tente d’utiliser son contenu.

SCP-985 fut repéré par la Fondation suite aux événements de ████ 19██, lorsqu’un des bagages SCP-985-1 fut récupéré par un homme d’affaire dont la correspondance avait pris du retard. Lorsque le bagage fut passé à travers les systèmes de sécurité, la présence de [DONNÉES SUPPRIMÉES] et de composants électriques, ainsi que de hauts niveaux de radiation gamma, causèrent la mise en quarantaine de l’aéroport et l’incarcération de l’homme pour interrogatoire. Des agents de la Fondation furent appelés sur place suite à la découverte du bagage original dans la zone de stockage des "bagages non réclamés", avec plusieurs autres valises appartenant à d’autres passagers qui s’avérèrent tous avoir confondus leurs bagages avec des spécimens de SCP-985-1.

Addendum 985-001 : Liste de contenus notables de bagages SCP-985-1

  • Éléments métalliques divers
  • Plusieurs ensembles de vêtements de styles variés, composés d'une fibre métallique inconnue. Lorsqu’ils sont portés, les vêtements se plantent la peau du porteur, causant généralement de nombreuses coupures profondes et des pertes de sang importantes
  • Un (1) fusil d’assaut M16 du type de ceux utilisés par l’US Army, entièrement démonté
  • Une (1) bouteille en plastique contenant de l’air hautement comprimé (d’une pression estimée de 400 kPa). Les simulations suggèrent que toute tentative d’ouvrir la bouteille aurait résulté en un traumatisme majeur de l’ouvreur suite à l’évacuation de la pression en résultant
  • Un (1) pied-de-biche en acier
  • Une (1) bouteille de shampoing de la marque [SUPPRIMÉ] (ladite marque a cessé sa production à la fin des années 1990). Le gel contenu dans la bouteille inclut une variété d’enzymes capables de dénaturer les protéines présentes dans les cheveux humains.
  • Trente-sept (37) couteaux de même modèle
  • [SUPPRIMÉ, VOIR ADDENDUM 985-003]

Addendum 985-002 : Résultats du test 985-A

Zones sous observation : accès interne, accès terminal

Protocole de test : les chercheurs tentent d’introduire une caméra sans fil, dissimulée dans une valise de SCP-985-1, sur la partie non observée du tapis roulant central.

Résultats du test : la caméra cesse d’émettre lors de son entrée dans la section non observée. Des morceaux de la caméra furent plus tard retrouvés dans une des valises de SCP-985-1 récupérée à la section terminale du tapis, l’appareil avait apparemment été détruit par une force contondante extrême. Aucune donnée n’a pu être récupérée dans la mémoire interne de la caméra.

Addendum 985-003 : Résultats du test 985-B

Zones sous observation : tapis roulant central, accès terminal

Protocole de test : les chercheurs ont introduit une caméra, connectée à un poste de surveillance via un câble à haute résistance de 100 mètres, en sens inverse du tapis roulant via l’accès terminal pour remonter jusqu’à l’accès interne non observé (le tapis avait été dégagé en avance avant le test).

Résultats du test : la caméra est parvenue à remonter jusqu’à l’intérieur du tapis roulant central. Lors de son approche de l’accès interne, cependant, l’image a commencé à se brouiller et à perdre de sa qualité. Lorsqu’elle a quitté la zone observée, l’image s’est abruptement coupée, mais le câble est resté intact et a continué à se dérouler. Au bout d’approximativement cinq minutes, le câble a atteint sa longueur maximale, au même moment où une instance de SCP-985-1 était émise par le tapis roulant. Cette instance fut ouverte par les chercheurs (les survivants expliquèrent qu’ils ne prirent pas les précautions habituelles car ils étaient alarmés par la présence de bruits à l’intérieur de la malle) ce qui relâcha [DONNÉES SUPPRIMÉES], qui causa des dommages substantiels au terminal et la mort de deux des membres du personnel présents. En dépit de l’échelle de l’incident, SCP-985 ne fut pas endommagé, et les reste du [DONNÉES SUPPRIMÉES] ne furent pas retrouvés.

Les médias locaux rapportèrent qu’un problème mécanique tragique était à l’origine de ces destructions.

Des plans ont été élaborés concernant la reclassification de l’objet comme Sûr, une étude approfondie du dossier est en attente - Dr ███

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License