SCP-983
notation: +2+x

Objet # : SCP-983

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-983 ne présente aucun danger tant que les techniciens qui le manipulent le font un autre jour que celui de leur anniversaire. Si SCP-983 est offert à un individu ou manipulé par celui-ci le jour de son anniversaire, ce dernier devra immédiatement suivre le guide de chant en chœur contenu dans le Kit d'Urgence 135r, situé à côté de la porte menant à la chambre de confinement de SCP-983.

Dans le cas où l'individu échoue dans l'accomplissement de cette procédure, sa dépouille devra être éliminée par le biais de méthodes standards. Dans le cas où l'individu concerné applique correctement la procédure, les données suivantes doivent être collectées : Âge, Couleur du Bonbon collecté, Justesse du chant obtenue par le meilleur jugement des personnes présentes et le nombre de couplets qui sont passés avant l'acceptation par SCP-983.

Aucun bonbon obtenu de SCP-983 ne doit être consommé par un membre du personnel sans procédures de confinement approuvées par le personnel supérieur en place et une dérogation écrite remplie et tamponnée par le consommateur. Cette règle ne s'applique pas dans le cas d'un test avec un Classe-D.

Description : SCP-983 est un singe mécanique ancien avec une date estompée située en dessous de son pied gauche, datant sa fabrication quelque part dans les années 1940 par une personne ou une compagnie inconnue. Le singe est vêtu des restes de ce qui est supposé être une veste populaire conçue pour un Monsieur Loyal de cirque. Dans la main gauche du singe se trouve une cloche en cuivre légèrement ternie. Dans la main droite, le singe tient une petite baguette de frappe en cuivre. Le singe est capable d’émettre des paroles et du son, bien que l’examen de l’objet n’a pas révélé de jointures, de vis ou d’ouvertures suggérant une méthode de désassemblage.

SCP-983 est totalement inoffensif et inerte dans la plupart des cas et peut être manipulé sans précautions particulières tant que le manipulateur n’est pas en train de vivre les 24 heures constituant le jour de son anniversaire de naissance. Lorsque SCP-983 entre en contact physique avec un individu dont c'est l'anniversaire, il va s'animer et faire un salto arrière avant de lever sa cloche et de chanter une chanson simple.

DRING DING DING DING C'EST TON ANNIVERSAIRE !

Le singe suivra cet unique couplet en frappant sa cloche, produisant une sonnerie dont l'intonation varie entre assez élevée et plutôt basse. Il a été remarqué que le chant de SCP-983 varie lui aussi légèrement dans l'intonation, mais il garde un ton très excité et joyeux.

SCP-983 va chanter cette chanson une fois toutes les trois à quatre secondes, ne s'interrompant que pour faire sonner sa cloche, jusqu'à ce que le nouveau propriétaire soit mort ou qu'il ait respecté les règles imposées pour chanter la chanson, qui ne sont pas encore comprises pour le moment, mais il est supposé que cela se base sur la synchronicité entre le chant du sujet et celui de SCP-983.

Chaque couplet chanté par SCP-983 semble faire vieillir le ‘propriétaire’ de l'objet de ce qui est estimé être une année. En chantant en même temps que SCP-983, le ‘propriétaire’ peut désactiver le singe ce qui, lorsque cela est accompli, résulte en une triomphante exclamation de ’ANNIVERSAIRE !’ de la part de SCP-983, qui au même moment fera sonner sa cloche une fois et produira un bonbon à la gomme via celle-ci.

La précision du chant interprété en même temps que SCP-983 a un impact direct sur la couleur du bonbon et les effets secondaires liés à sa consommation. Les groupes de test chargés de suivre le Document 135r à la lettre ont pu vérifier qu'un chant en cœur parfait résulte dans la production d'un bonbon cristallin avec de légères propriétés luminescentes. Un chant en cœur presque parfait produit le même bonbon, sans luminescence. Ces deux types bonbon se sont avérés restaurer n'importe quel âge perdu par son consommateur en raison de la chanson de SCP-983. Toutefois, le bonbon luminescent pourrait aussi octroyer du temps additionnel et de la jeunesse, bien que pour l'instant cette théorie n'est pas vérifiée en raison du niveau faible de production de ce bonbon.

En raison des divergences dans l’attitude, le ton, le comportement et le rapprochement lors des tentatives visant à égaler le chant de SCP-983, une grande variété de bonbons a été produite. Il n’est absolument pas permis de consommer les bonbons noirs quelles que soient les circonstances, bien que les autres couleurs puissent être consommées avec une approbation préalable et des mesures de confinement.

La première activation de SCP-983 ayant eu lieu dans un environnement hautement incontrôlé, le meilleur rapport disponible de l’incident n’est donc qu’un ‘récit’. Les tests d’intérêt ultérieurs menés dans des environnements davantage contrôlés ont été joints à ce document ainsi que les effets des bonbons issus de ces expériences.

Première Activation de SCP-983

SCP-983 a été acheté dans un marché aux puces local, destiné à être un cadeau comique pour un admirateur de singes. Le vendeur du singe a averti l’acheteur qu’il devait être surveillé et jamais touché par une personne le jour de son anniversaire, mais il fut incapable de donner des raisons exactes à cela, expliquant qu’il s’agissait d’un avertissement qui lui a été transmis, qui fut bien respecté et qui aurait pu être ‘Une légende tzigane ou d’autres conn█████.’

À l'anniversaire du nouveau propriétaire désigné de SCP-983, le cadeau fut déballé et le singe pris en mains, ce sur quoi il déclencha sa chanson. Les employés assistant à la fête d'anniversaire de leur collègue furent d'abord amusés tout comme le receveur. Toutefois, les témoins stipulent que le destinataire devint de plus en plus agité à mesure que le singe chantait.

Après environ dix couplets, le receveur essaya de trouver un moyen d'éteindre l'appareil, en vain. Les témoins affirment qu'à ce moment, plusieurs personnes ont remarqué des mèches argentées dans les cheveux du receveur. Suite à environ 8 à 10 couplets supplémentaires de SCP-983, la couleur grise fut assez prononcée et il y eut des signes d'apparition de rides ou de tensions sur le visage du receveur. Au cours des cinq couplets suivants, le receveur reposa le singe et déplora ne plus avoir la force de faire face à cette folie, implorant que quelqu'un l'éteigne.

SCP-983 n'étant pas réellement considéré comme un objet potentiellement dangereux, les employés réagirent de manière paniquée et passive, ce qui permit à SCP-983 d'achever ce qui ne peut qu'être estimé à trente ou peut-être quarante couplets supplémentaires avant qu'une équipe de confinement ne puisse arriver à l'emplacement de la fête. À ce moment-là, le receveur avait péri depuis longtemps en raison de son vieillissement, ne laissant qu'un squelette gisant dans sa chaise, avec la peau accrochée à celui-ci.

En raison de l'incertitude sur la manière d'approcher SCP-983 de façon sûre, celui-ci a pu chanter pendant environ une minute supplémentaire avant de cesser de lui-même, alors qu'il ne restait rien d'autre du destinataire d'origine que ses restes purement squelettiques. Le couplet final de SCP-983 consistait en le simple mot, “ANNIVERSAIRE !”, qu'il prononça joyeusement avant de faire un salto arrière et de sonner une fois sa cloche. De la cloche tomba un seul bonbon ressemblant à de la gomme d'une couleur noire pure. Ce bonbon n'a jamais été consommé et a été décrit comme étant modérément envoûtant, attirant le regard d'une personne dessus jusqu'à ce qu'une source extérieure ne l'eut distrait. Étant donné le nombre d'individus sur les lieux et le chaos général lié à l'incident, personne ne put trop se focaliser sur le bonbon et il fut confiné en toute sécurité.

Activation Contrôlée de SCP-983 # 32

Au cours du test # 32 concernant SCP-983, un sujet de test █████ ██████████ s'est portée volontaire pour l'expérience puisque son anniversaire approchait et elle a affiché des qualités uniques en comparaison avec les sujets de test précédents, spécifiquement un optimisme exceptionnel et une approche excitée de son anniversaire. █████ est désignée comme ‘le sujet’ pour le reste de ce test.

Sans explication sur ce à quoi s'attendre, le sujet se vit offrir SCP-983 emballé dans du papier cadeau avec l'avertissement préalable que l'objet chante et que cela ferait une belle vidéo d'anniversaire s'il chantait en cœur avec lui. Le sujet exprima de la joie et l'acceptation de SCP-983 comme un cadeau approprié lorsqu'il fut déballé et n'eut besoin d'aucune directive pour chanter en même temps que l'objet lorsqu'il commença.

Le sujet alla au-delà des exigences du chant ne ratant que le premier couplet pour acquérir les paroles et reprenant immédiatement au deuxième, puis continua pendant un total de quarante-cinq (45) couplets pour un total de quarante-six (46) achevés.

Pendant qu'il chantait, le sujet afficha le processus de vieillissement attendu à chaque couplet qui passa, mais n'a pas montré de perte d'énergie ou d'enthousiasme en continuant les chants jusqu'à leur fin. Le sujet resta totalement inconscient de l'état physique de son corps durant l'expérience.

Une fois à l'achèvement du dernier couplet, SCP-983 annonça comme prévu le final en déclarant haut et fort ’ANNIVERSAIRE’ et fit un salto arrière avant de sonner sa cloche. Le bonbon produit par la cloche fut observé comme étant d'une couleur blanche vibrante avec des propriétés vaguement luminescentes. Le sujet indiqua qu'il s'agissait de la plus belle confiserie qu'il avait jamais vu et le personnel de surveillance nota également de l'admiration pour la boule de gomme. Conformément au contrôle de l'expérience, le sujet fut autorisé à consommer le bonbon.

Une fois le bonbon consommé et suite à la période de surveillance d'une heure, il n'eut aucun signe indiquant qu'un effet secondaire s'était produit depuis la consommation. L'expérience étant sur le point d'être annoncée comme terminée, le sujet demanda à partir et fut libéré de la zone de test lorsqu'il explosa dans une lumière aveuglante qui endommagea les caméras observant l'expérience et rendit aveugle tous les témoins durant les cinq minutes suivant l'explosion. Le personnel assistant qui accourut sur les lieux, décrit une légère lumière persistante qui subsista pendant au moins deux minutes à l'endroit où se tenait le sujet avant qu'il ne disparaisse.

Le sujet n'a pas été localisé depuis cette expérience et une forte activité électromagnétique inhabituelle a été relevée dans la zone utilisée pour le test. Le remplacement des appareils d'éclairage dans cette zone a également augmenté d'environ 70 % par rapport à la norme des autres sections de l'infrastructure. Toutefois, aucune baisse de luminosité n'a été reportée dans les zones affectées par l'anomalie.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License