SCP-967
notation: +6+x
18167036_48f48424bd_z.jpg

Un spécimen menacé de SCP-967-1, tentant de retourner dans l'enceinte de SCP-967, lors de la brèche ████ le ██/██.

Objet # : SCP-967

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-967 doit être isolé à l'aide d'une clôture électrique de 12 (douze) mètres de hauteur (confinement primaire), entourée d'une zone-tampon végétale de 150 (cent cinquante) mètres de large constituée de fleurs des champs, d'arbres fruitiers, et d'herbes diverses, et patrouillée par au moins 60 (soixante) membres du personnel déguisés en membres de l'organisation écologiste Scrapyard Cleaning People (Nettoyeurs de Casses). Les civils doivent être écartés de la zone à l'aide d'une couverture impliquant une expérience de "bio-réhabilitation de déchets toxiques".

Si une brèche de confinement survient, les instances de SCP-967-1 peuvent être distinguées des instances de SCP-967-2 par leurs réactions à la zone-tampon. Lors d'une brèche, les spécimens de SCP-967-1 hésitent, manifestent confusion et peur, puis tentent de retourner à l'intérieur de la zone fermée par la clôture électrique. Toutes les instances de SCP-967-1 échouant à le faire seront démantelées dans les 3 (trois) minutes suivant leur sortie de SCP-967 ; tous les fragments démantelés doivent être collectés à l'aide de détecteurs de métaux et d'électroaimants industriels. Tous les fragments démantelés qui ne sont pas utilisés à des fins d'expérimentation doivent être incinérés, et leurs cendres coulées dans une matrice en béton qui sera stockée dans l'enceinte de SCP-967. Les dégâts subis par la zone-tampon durant la brèche doivent impérativement être réparés sous 30 (trente) minutes.

Durant une brèche, les spécimens de SCP-967-2 ne prêtent pas attention à la zone tampon. Les instances individuelles de SCP-967-2 doivent êtres immobilisées à l'aide d'armes électromagnétiques jusqu'à leur démantèlement ; aucune instance de SCP-967-2 n'a résisté plus de 2 (deux) heures au démantèlement. Tous les fragments démantelés doivent être collectés à l'aide de détecteurs de métaux et d'électroaimants industriels. Tous les fragments démantelés qui ne sont pas utilisés à des fins d'expérimentation doivent être incinérés, et leurs cendres coulées dans une matrice en béton qui sera stockée dans l'enceinte de SCP-967. Les dégâts subis par la zone-tampon durant la brèche doivent impérativement être réparés sous 30 (trente) minutes.

Description : SCP-967 est un parc à ferraille désaffecté situé à [DONNÉES SUPPRIMÉES]. D'après les survols effectués, SCP-967 mesure environ 200m x 500m. Le site a été abandonné en ████/████, après une série de disparitions et de manifestations anormales. SCP-967 est passé sous contrôle de la Fondation en ██/████.

SCP-967 est bien plus imposant que ses dimensions extérieures laissent à penser. Plusieurs régions à l'intérieur ne sont accessibles qu'à pied, et s'étendent dans un emplacement spatial anormal. Les équipes d'exploration ont décrit cet endroit comme "des détritus, à perte de vue". Cet environnement se compose intégralement d'objets courants dans une décharge : des vieilles voitures, des locomotives abandonnées, et des montagnes de tuyaux et d'appareils usagés. Des explorations approfondies de SCP-967 ont révélé la présence de déchets et de véhicules abandonnés incompatibles avec la technologie humaine actuelle.

Les équipes d'exploration ont également rapporté la présence d'une grande variété de créatures mobiles au sein de SCP-967, désignées SCP-967-1 ; elles semblent construites des matériaux alentours, assemblés de manière aléatoire. Une instance de SCP-967-1 peut être agressive ou non, mais aucune n'est apparemment consciente.

Les instances de SCP-967-1 emmenées en dehors de SCP-967 se démantèlent rapidement, et leurs composants tombent en un amas amorphe. L'étude approfondie de ces fragments déconnectés, individuellement et collectivement, n'a pas révélé de propriétés anormales ; par contre, l'accumulation de suffisamment (plus de 5kg/m²) de composants déconnectés pendant suffisamment (plus de 24h) de temps, dans une zone adjacente à SCP-967, provoque l'expansion de SCP-967 afin d'englober la zone en question.

Addendum 1 :

En plus des nombreuses formes de SCP-967-1, qui semblent être l'équivalent d'animaux non-intelligents, des entités intelligentes ont été observées au sein de SCP-967, désignées SCP-967-2, avec qui il est possible de négocier ; voir archive 967-M-58 pour les retranscriptions d'interactions et les notes d'observation anthropologique.

Addendum 2 :

SCP-967-2 s'organise visiblement en sous-populations, ou "tribus", possédant des comportements et attitudes différant grandement. Du fait de l'hétérogénéité des composants de SCP-967-1 et SCP-967-2, aucune méthode n'a encore été mise au point pour déterminer la tribu d'un spécimen jamais rencontré auparavant (ou si c'est une instance de SCP-967-1) autre qu'établir le contact. Le nombre total de tribus n'a pas été déterminé ; par contre, quatre ont été clairement identifiées, et une cinquième est en cours d'identification (voir document 967-HN4-27).

Document 967-HN4-27 : Liste des sous-populations conscientes découvertes au sein de SCP-967

  • "Le 17e Régiment à Chaudière de Sa Majesté, de Newcastle-sur-Tyne" - une population se revendiquant comme un "régiment bio-mécanique" de vétérans blessés de la "Guerre de la Vapeur de 1892", ces entités se veulent également citoyens du Royaume Uni. Ils coopèrent grandement et assistent le personnel de la Fondation (à l'exception de certaines attitudes sociopolitiques révolues), mais ont demandé de manière répétitive à être "restaurés" pour pouvoir quitter l'enceinte de SCP-967.
  • "Prends Donne" - une population de troqueurs nomades.
  • "Assemblage Requis" - une population d'expansionnistes hostiles dont le but est la conversion de tout l'espace extérieur en SCP-967 ; les membres d'Assemblage Requis sont responsables de pas moins de ███ tentatives de brèches de confinement.
  • "Restants" - une population de nihilistes religieux qui refusent de reconnaître l'existence des chercheurs de la Fondation, ou du monde extérieur à SCP-967 plus généralement.
  • "L'Académie du Ballet" - si les équipes d'exploration considèrent l'Académie du Ballet comme non-consciente du fait de ses comportements stéréotypés, les membres du 17e Régiment, de Prends Donne et d'Assemblage Requis ont déclaré à maintes reprises que l'Académie du Ballet est "horriblement" consciente. L'Académie du Ballet diffère des autres sous-populations de SCP-967 au niveau de son homogénéité : tous les membres de l'Académie du Ballet sont des entités humanoïdes portant des équipements militaires américains datant de la Guerre du Vietnam, avec des crânes nus d'élan (Alces alces) en guise de tête, et un amplificateur sur le torse. Toutes les rencontres avec l'Académie du Ballet se sont déroulées de manière identique : un groupe de vingt entités fait face à l'équipe d'exploration, et active ses amplificateurs, déclarant "Et maintenant, l'Académie du Ballet interprète Le Sacre du Printemps de Igor Stravinsky, avec une chorégraphie originale de Vaslav Nijinsky". Les entités dansent ensuite pendant 28 minutes (alors qu'aucune musique n'est audible).

Auteur original : Tom ServeauxTom Serveaux
Source Originale : The SCP Foundation
Date : 03/01/2012
Lien : SCP-967

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License