SCP-940
notation: +6+x
940-1.jpg

Parasite SCP-940 au second stade d'infection.

Objet # : SCP-940

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Tous les échantillons de larves de SCP-940 sont actuellement sous confinement. La purge systématique des spécimens adultes chez les civils est actuellement (depuis le ██/██/████) supervisée par du personnel de la Zone de Recherche-14 en coordination avec les opérateurs de la Force d'Intervention Mobile Omicron-7 ("Orkin"). Les échantillons modifiés █████-█-████████ (voir la documentation concernant l' "Agent Bleu") sont en train d'être incorporés aux insecticides disponibles dans le commerce, afin d'empêcher des souches 'sauvages' de SCP-940 de se développer. Tout individu infecté par SCP-940 doit être traité comme un danger biologique de Classe 4, confiné et transporté à la Zone-14 sous sédatif, ou éliminé. Les corps décédés pour cause d'infection de SCP-940, doivent être incinérés, quel que soit le stade d'infection.

Description : SCP-940 est un organisme parasitoïde présentant des similarités avec les Arachnides. Les spécimens adultes sont extrêmement agiles et possèdent des jambes d'une longueur de quatre à sept mètres ; en raison de l'impossibilité de séparer les SCP-940 de leur hôte (voir plus bas), les estimations de taille et de poids sont discutables. Chacune de leurs huit jambes translucides est parsemée de six types d'organes sensoriels spécialisés — récepteurs de rayons IR, ampoules de Lorenzini, yeux sensibles aux UV et deux organes supplémentaires dont la fonction est inconnue — et se termine en griffes tarsales, possédant des scopules et des sétules semblables à celles des araignées chassant à l'affût. Ces scopules leur permettent d'escalader des surfaces verticales avec aisance. Les SCP-940 possèdent un nerf radial similaire à l'étoile de mer à la place d'un système nerveux central ; la possibilité que SCP-940 se relie au cerveau de son hôte pour réagir à des stimuli externes ne peut pas être écartée pour l'instant.

L'infection a lieu suite à une exposition à des fluides corporels contenant des œufs et des larves de SCP-940. SCP-940 suit le cycle de développement suivant :

Un traitement par injection intraveineuse de substance anti-parasitique est possible si administré avant le passage au Stade 3 de l'infection.

Addendum : Les échantillons adultes de SCP-940 au stade Six et plus, lorsqu'il n'essaient pas de dissimuler leur présence, s'avèrent être des prédateurs très agiles et dangereux. Avec l'usage de leurs membres puissants et de leurs multiples organes sensoriels, ils sont aptes à échapper à la capture ; les agents de terrain doivent se montrer extrêmement prudents ainsi qu'être constamment équipés de combinaisons MOPP-4 afin d'éviter toute infection, et de grenades à gaz neurotoxique de la Fondation à des fins d'élimination.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License