SCP-939
notation: +2+x

Objet #: SCP-939

Classe: Keter

Procédures de confinement spéciales: SCP-939-1, -3, -19, -53, -89, -96, -98, -99, et -109 sont gardés dans les cellules 1163-A ou 1163-B qui sont des chambres de confinement de 10 m x 10 m x 3 m dans la Zone de Bio-Confinement Armée 14. Chacune des cellules ont leurs environnements réglés et sont sous pression négative, avec des murs faits de béton armé. L'accès à ces cellules est régulé par une chambre de décontamination externe avec des portes de sécurité en acier étanche aux gaz intérieurs. Les fenêtres d'observation sont construites en verre feuilleté à l'épreuve des balles de 10 cm d'épaisseur protégées par un grillage électrifié à 100 kV. Le taux d'humidité dans l'air est maintenu à 100% et la température est maintenue à 16° C. Les spécimens sont surveillés par des caméras infrarouges en toutes circonstances. Un niveau d'autorisation de niveau quatre est requis pour accéder à SCP-939, leurs zones de confinements, ou leurs chambres d'observation.

SCP-939-101 est démembré et stocké dans des réservoirs de conservation cryogénique qui se trouvent dans la Zone de Bio-Recherche 12. L'accès à SCP-939-101 requiert une autorisation d’au moins 2 membres du personnel de niveau 3 , l'un des deux doit être présent pendant toutes les recherches et les tests. Le contenu d'un seul (1) réservoir de SCP-939-101 peut être consulté à tout moment. La température des tissus de SCP-939-101 doit être surveillée pendant leurs retraits de la conservation cryogénique ; si la température des tissus excède 10° C, les tissus doivent retourner dans les réservoirs correspondants et tous les test doivent être suspendus pendant une période de soixante-douze (72) heures. À part si la température des tissus excède 10° C, les recherches sur les tissus de SCP-939-101 peuvent continuer aussi longtemps que leurs divagations et réclamations de relâchement peuvent être tolérés.

Les cellules de confinements doivent être nettoyéees toutes les deux semaines. Pendant que cela a lieu, les spécimens de SCP-939 seront transférés aux cellules adjacentes. Pendant cette période, les portes de la cellules et les fenêtres d'observation doivent être inspectées pour détecter toutes traces de dommages et réparées ou remplacées en conséquence.

Une mise sous sédatifs lourds de tout les SCP-939 est requise avant toute interaction, incluant le transfert entre deux cellules et les expérimentations qui peuvent avoir lieu. Voir le Document #939-TE4 pour les protocoles de transfert et d'expérimentation.

Une équipement HAZMAT de classe III doit être porté par le personnel pendant les interactions avec les spécimens de SCP-939 et dans toutes les zones connues où SCP-939 a logé. Par la suite, des procédures de décontamination standards doivent être respectées par tout les membres du personnel impliqués pour éviter qu'aucune propagation secondaire d'agents amnésiques ne se produise.

Après l'incident ABCA14-939-3, tous les membres du personnel, sauf les Classe-D, interagissant avec SCP-939 sont tenus de porter, peu importe la durée de l'interaction, deux (2) cardiofréquencemètres imperméables à l'eau, pendant toute la durée de l'interaction. Ces cardiofréquencemètres transmettront à un système de surveillance sans fil indépendant du réseau électrique principal d'une installation, avec au moins un système d'alimentation de secours en veille. Si le cardiofréquencemètre d'un individu indique une ligne plate ou tout autre type de dysfonctionnement, le porteur sera présumé mort, le personnel sera chargé d'ignorer toutes les vocalisations ultérieures du porteur, et une brèche de confinement sera déclarée automatiquement. Les membres du personnel de sécurité s'occupant d'une brèche de confinement sont également tenus de porter ces cardiofréquencemètres.

De plus, des appareils de localisation sous-dermiques doivent être implantés dans tout les SCP-939 vivants après leur capture.

Description: Les SCP-939 sont des prédateurs endothermiques qui présentent une atrophie de différents systèmes, semblable à celle des organismes troglobies. Les peaux des SCP-939 sont hautement perméables à l'humidité et sont rouges translucides, grâce à un composé chimiquement analogue à l'hémoglobine. Les spécimens mesurent en moyenne 2.2 mètres de haut en se tenant debout et pèsent en moyenne 250 kg, même si le poids est très variable. Chacun de leurs quatre membres se terminent par trois doigts griffus et un quatrième doigt opposable qui sont couverts de soie ce qui augmente considérablement leurs capacités à grimper. Leurs têtes sont allongées, dépourvues d'yeux atrophiés ou même d'orbites, et ne contiennent aucune enveloppe cérébrale. Les mâchoires des SCP-939 sont bordées de rouge, faiblement luminescentes, et ses dents sont en formes de crochets (similaires à ceux appartenant à des spécimens du genre Chauliodus), mesurent 6 cm de haut, et sont entourées par des organes de la fosse sensibles à la chaleur. Des ocelles sensibles à la lumière sont présentes sur toute la longueur de leurs arêtes dorsales épineuses. Ces épines peuvent atteindre 16 cm de long et sont soupçonneés d'être sensibles aux variations de la pression et du débit de l'air.

SCP-939 ne possède pas beaucoup de systèmes d'organes vitaux ; Les système nerveux, centraux et périphériques, le système circulatoire et le tube digestif sont tous absents. Le système respiratoire de SCP-939 est atrophié et ne sert à rien apparemment qu'à la diffusion de AMN-C227 (voir ci-dessous). SCP-939 n'a apparemment ni besoin physiologiquement de s'alimenter, ni de digérer les tissus consommés. La matière ingérée s'accumule généralement dans le système respiratoire de SCP-939 et est régurgitée fois la quantité suffisante pour inhiber sensiblement sa fonction. Malgré l'absence de nombreux organes vitaux, SCP-939 est capable de porter des petits vivants. Voir Addendum 10-16-1991.

La principale méthode de SCP-939 pour attirer ses proies est l'imitation de la parole humaine de ses victimes antérieures, bien que l'imitation d'autres espèces et la chasse nocturne a aussi été observée. Les vocalisations produites par SCP-939 impliquent souvent une détresse importante ; savoir si les SCP-939 comprennent leurs vocalisations ou répètent des phrases entendues auparavant est l'objet d'une étude en cours. Comment SCP-939 acquiert ces voix n'est pas actuellement compris ; des spécimens ont été observés imitant leurs victimes malgré ne les avoir jamais entendu parler. L'analyse des vocalisations émises par SCP-939 ne peut pas distinguer SCP-939 des échantillons de voix des victimes connues. L'utilisation des systèmes de sécurité ou d'identification biométrique par reconnaissance vocale dans toutes les installations confinant SCP-939 est fortement déconseillée pour cette raison. Les proies sont généralement tuées par une seule morsure au crâne ou au cou ; la force de la morsure a été mesurée a plus de 35 MPa.

SCP-939 expire des traces infimes d'amnésiques de classe C sous forme d'aérosol, appelé AMN-C227. AMN-C227 provoque une amnésie antérograde temporaire, entravant la formation de la mémoire pendant toute la durée de l'exposition, plus une moyenne de trente (30) minutes. Il est incolore, inodore et sans saveur avec un ECt50 estimé à l'inhalation de 0.0015mg•min/m3. Dans les environnements bien aérés ou ouverts, le risque d'exposition à l'Ect50 est fortement réduit, mais non-négligeable. AMN-227 est généralement indétectable dans le sang soixante (60) minutes après l'arrêt de l'exposition. Les sensations de désorientation et les légères hallucinations déclarées immédiatement après le retrait d'un environnement saturé par AMN-C227 sont similaires à celles d'un usage récréatif de nombreuses substances psychoactives et sont facilement confondues en tant que tel.

Note 03-23-2005: Ce rapport porte sur la morphologie alpha. Pour plus d'informations concernant la morphologie bêta, consultez [SUPPRIMÉ] Rapport d'expérience 914, AMTF Nu-7 Compte rendu après action ██-██-████, [SUPPRIMÉ]

Addendum 11-14-1981: Un enregistrement radio entre les équipes de captures pendant le premier contact avec SCP-939 est disponible ici.

Addendum 04-11-1982: Due à l'intense aversion de SCP-939 pour la lumière, il a été décidé de réduire au minimum les risques d'évasion. L'éclairage fluorescent standard du couloir dissuade SCP-939-1 de quitter sa sombre cellule. Voir Addendum 09-20-1991

Addendum 06-29-1987: Des recherches préliminaires sur AMN-C227 suggèrent son potentiel utilisé pour un usage général en tant qu'amnésique. Des méthodes de production de masse de l'agent, ainsi que les effets indésirables possibles, sont à l'étude au Site de confinement et de recherche biologique n°06.

Addendum 10-03-1990: L'utilisation d'AMN-C227 en tant qu'amnésique de classe C a été approuvée. La production annuelle de la culture des tissus respiratoires de SCP-939 devrait excéder trois (3) litres à la Zone de recherche biologique n°12.

Addendum 09-20-1991: Le confinement de neuf (9) spécimens de SCP-939 a été compromis à la suite d'un scénario de brèche de type "Silent Night" au Site de Confinement et de Bio-Recherche 06. Les villes à proximité ont été évacuées sous le prétexte d'une tempête à venir. Des équipes de rétablissement ont été déployées dans la zone.

Addendum 10-16-1991:[SUPPRIMÉ] En conséquence, toute interaction avec SCP-939 du 8 Septembre au 7 Octobre dans l'hémisphère Nord ou du 6 Mars au 4 Avril dans l'hémisphère Sud est strictement interdite. [SUPPRIMÉ] Aucun spécimen mâle de SCP-939 n'a encore été identifié [SUPPRIMÉ] contenir un amnésique de classe B [SUPPRIMÉ]

Voir Reproduction de SCP-939

Addendum 02-20-1992: Désormais, l'utilisation d'AMN-C227 comme un amnésique est suspendue indéfiniment. Consulter le Rapport d'Incident AMN-C227-939 pour plus d'informations.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License