SCP-937
notation: +4+x
scp937

Une instance de SCP-937 de type 'colonne creuse'

Objet # : SCP-937

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Les spécimens de SCP-937 collectés doivent être conservés au Site-92, situé à [SUPPRIMÉ] en Mélanésie. Le Site-92 est listé par son gouvernement hôte comme un site inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO et est interdit d'accès excepté aux membres du personnel autorisés, tous des chercheurs et du personnel de sécurité de la Fondation. Tout essaim de SCP-937 découvert dans la nature doit être placé sous quarantaine puis incinéré.

Description : SCP-937 est un figuier étrangleur, apparenté à Ficus watkinsiana, et classifié comme Ficus formicidae par [DONNEES SUPPRIMEES]. SCP-937 présente une apparence similaire aux figuiers étrangleurs non-anormaux pendant la majorité de son cycle de vie, mais possède une stratégie de reproduction unique.

Lorsque SCP-937 arrive à maturité, il commence à fleurir et à porter des fruits, désignés SCP-937-2. Les fleurs peuvent apparemment s'auto-polliniser, contrairement aux autres figuiers. Lorsqu'ils se développent, les "fruits" sont d'apparence insectoïde, possèdent une tête, un thorax, un abdomen et six pattes, et mesurent jusqu'à cinq centimètres de long. Les spécimens de SCP-937-2 ont une anatomie similaire à celle des insectes, y compris un exosquelette en cellulose, des structures imitant des spiracles et un cœur, mais aucun système digestif. Les instances de SCP-937-2 possèdent sur leur dos des feuilles évoquant des ailes, tandis que les spécimens mûrs convertissent cette structure en une fine plaque fibreuse aplatie, évoquant les ailettes d'une graine d'érable.

scp937-2-small

SCP-937-2, Sous-type Récolteur

Lorsqu'il est pleinement développé, un individu se détache temporairement et commence à s'aventurer aux alentours de son arbre-parent afin de prendre soin de lui. SCP-937-2 récolte des plantes et des animaux environnants et les utilise pour fertiliser non seulement les racines de sa plante-mère, mais également toute autre instance de SCP-937 à proximité. Les différents sous-types de fruits SCP-937-2 se comportent quasiment comme des fourmis, la plante-mère SCP-937 faisant à la fois office de fourmilière et de reine.

Les SCP-937-2 se comportent également comme des fourmis pour ce qui est de leur attitude agressive à l'égard de tout ce qui n'appartient pas à leur espèce, ainsi que pour la manière dont ils piquent. Ladite piqûre cause très rapidement une nécrose de la zone piquée, et les instances de SCP-937-2 sont capables de travailler ensemble pour neutraliser de petits mammifères. Bien qu'elle soit douloureuse, la piqûre est cependant sans danger pour les êtres humains et peut être évitée avec les précautions appropriées.

Lorsqu'ils sont mûrs, les fruits SCP-937-2 grimpent aussi haut que possible et planent jusqu'à un autre arbre, où ils germent comme une plante hémiépiphyte normale, étendant des racines en direction du sol et du feuillage vers le soleil. Comme les figuiers étrangleurs non-anormaux, SCP-937 entoure peu à peu l'arbre sur lequel il a germé et finit par le tuer. Ce processus, combiné à la nature agressive de SCP-937-2, ferait de SCP-937 un nuisible particulièrement problématique si l'espèce était laissée en liberté.

Rapport d'Expérimentation 937-1 :

Date : ██/██/19██, durée de ██ mois
Sujet : Deux spécimens de SCP-937, vingt reines fertilisées de Atta sexdens
Procédure : Un grand arboretum a été installé à [SUPPRIME] en Mélanésie, où SCP-937 et Atta sexdens ont été introduits dans l'écosystème local.
Détails : Trois colonies de fourmis découpeuses se sont implantées avec succès, et ont commencé à s'étendre. Les deux arbres SCP-937 sont arrivés à maturité et ont porté des fruits, qui se sont détachés et ont commencé leur récolte. Les deux espèces se sont mutuellement ignorées jusqu'à ce que les fourmis découpeuses tentent de découper des feuilles d'une des instances de SCP-937. De nouveaux sous-types de SCP-937-2 poussèrent, et les deux nids de SCP-937 collaborèrent pour éradiquer les colonies de fourmis découpeuses et coloniser agressivement la zone. Au bout de ██ semaines, les colonies de fourmis ont été exterminées, et la majorité de l'écosystème de l'île a été conquis par SCP-937.

Par ordre du Dr ████████, chercheur senior sur SCP-937, le site fut détruit et incinéré à distance jusqu'à ce que rien de viable ne reste sur place.

Addendum 937-3 : En raison d'anomalies constatées dans les échantillons de terre du Site-92, [DONNEES SUPPRIMEES], une quarantaine pour toutes les matières végétales est dès à présent mise en place sur le Site. – Dr ████████, 4/937

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License