SCP-916
notation: +1+x
blank.png

Objet # : SCP-916

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-916 doit être gardé dans un chenil verrouillé, insonorisé et de taille appropriée pour un chien de sa race. Il doit être nourri deux fois par jour avec des repas adaptés pour son espèce et son chenil doit être régulièrement nettoyé. Le personnel doit tenter de stimuler SCP-916 en apportant un chien de compagnie dans sa zone de confinement et/ou en lui faisant pratiquer des exercices réguliers dans une zone de confinement plus étendue. Bien que cela ne soit pas obligatoire, un manque de stimulation a déjà entraîné des troubles physiques chez SCP-916. Il est recommandé que le personnel en contact avec SCP-916 porte des protections auditives afin d'éviter toute exposition inutile à SCP-916-1. Si SCP-916 devait entrer en état d'activité de façon imprévue, il devra être transporté avec précaution dans son chenil et ce dernier verrouillé. Les sujets de test doivent être fouillés pour prévenir l’utilisation d'outils d'auto-mutilation lors des tests et le personnel de garde devra garder au moins une arme non-létale pour soumettre les sujets de test.

Description : SCP-916 est un golden retriever mâle adulte. Il est identique à n'importe quel autre chien de cette race, mise à part son exceptionnelle longévité.1 Les chercheurs et les sujets de test ont rapporté qu'il avait un comportement exceptionnellement amical.

Les effets anormaux apparaissent entre 15 minutes et 1 heure après le contact initial avec un sujet humain. SCP-916 débutera sa phase active en devenant docile et essayera de s'allonger à côté du sujet. Après quelques secondes d’immobilité, SCP-916 commencera à faire disparaître les douleurs que l'individu en contact avec lui pourrait ressentir. Les sujets rapportent que cet effet diminue avec la distance, et cesse à partir de douze (12) mètres de l'objet.

Dans les trois (3) minutes après le début de la phase active, une ou plusieurs instances de SCP-916-12 apparaîtront. SCP-916-1 se manifeste sous la forme d'une voix humaine localisée à approximativement deux (2) mètres du sujet. Ces voix peuvent être enregistrées et peuvent même interagir avec le sujet, mais elles n’apparaîtront généralement pas si plusieurs personnes sont présentes. Systématiquement, SCP-916-1 prétend être un des individus que SCP-916 aurai "aidé à mourir". Ces voix sont en mesure de fournir des noms et des informations détaillées qui corroborent leurs dires, qui ont été confirmés à hauteur de 91 %.3 Il a été démontré que SCP-916-1 utilise une grande variété de techniques pour tenter de persuader le sujet de commettre un suicide en présence de SCP-916. En général, ces tentatives peuvent être divisées en quatre phases :

Phase 1 :
Les SCP-916-1 établiront un contact verbal avec le sujet, en utilisant généralement des tons doux et amicaux. Les 916-1 rassureront les personnes effrayées par les voix désincarnées en expliquant qu'elles sont "invisibles". Ces voix se présenteront et tenteront d'établir un dialogue.
Phase 2 :
Si le sujet ne s'en est pas encore aperçu, les 916-1 lui feront remarquer la disparition de la douleur. Les voix demandent parfois au sujet de se mordre la langue ou de se pincer le bras, pour prouver l'absence de souffrance. Les 916-1 attribuent cet effet au "pouvoir de guérison" de SCP-916.
Phase 3 :
Les 916-1 tenteront de persuader le sujet que le suicide est une meilleure option que sa condition actuelle. Ce qui inclut régulièrement la description d'une vie paradisiaque après la mort. Ils assureront au sujet qu'il n'a pas à se soucier de sa condition dans le monde physique et l'encourageront à faire le "voyage de retour" immédiatement en profitant de la présence de SCP-916 pour éviter la douleur.
Phase 4 :
Les 916-1 proposeront des méthodes de suicide efficaces suivant le statut du sujet. Il est généralement suggéré aux chercheurs d'enfoncer dans leurs orbites oculaires des instruments d'écriture. Il est recommandé aux Classes-D d'effectuer une fausse tentative d'évasion afin d'être abattu par la sécurité. Les enregistrements indiquent qu'il a souvent été suggéré aux sujets de sectionner leurs langues pour provoquer une hémorragie sévère. Toutefois, une victime qui avait utilisé cette méthode lors d'un test a pu être sauvée par le personnel médical. Cette méthode n'a plus été suggérée par aucune instance de SCP-916-1 depuis.

N’importe quelle phase peut être interrompue en dérangeant SCP-916 ou simplement en sortant de la pièce, ce qui le ramènera à un état inactif.

Note : Suite à l'incident ████-3c4, les instances de SCP-916-1 ont maintenant une grande connaissance des procédures et du personnel de la Fondation. Depuis cet événement, SCP-916-1-42, -43 et -44 ont systématiquement informé tous les classes D de leur exécution planifiée dans le but de les persuader "d'en finir maintenant, sans souffrance". En raison de l'efficacité de cette technique, les tests sur les classes D sont suspendus.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License