SCP-912
notation: +5+x
swat.jpg

Photo prise pendant une pause lors des tests sur la gamme CQ.

Objet # : SCP-912

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-912 doit être conservé à l'unité de Recherche ██ dans une cellule de confinement standard. La cellule doit avoir une résistance aux dégâts de catégorie 3A ou plus. Les manipulations physiques directes avec SCP-912 peuvent causer une potentielle réaction dangereuse de la part de SCP-912 et doivent être évitées sauf dans le cas d'une expérience autorisée.

Tous les chercheurs assignés à SCP-912 doivent recevoir le briefing SCP-912-002A ("Manipulations Sécurisées de SCP-912") et SCP-912-002B ("Comportement à Adopter pendant une ‘Arrestation’ de la part de SCP-912"). Dans un cas éventuel d'une arrestation de la part de SCP-912, tous les chercheurs doivent faire preuve d'une résistance minimale et attendre l'aide d'un associé portant l'uniforme du département de police du ██PD.

Les expériences impliquant l'utilisation d'armes à feu ou de la gamme CQ requièrent l'autorisation du Dr ███████ au moins 24 heures à l'avance pour permettre le dégagement de la zone.

Description : SCP-912 consiste en plusieurs éléments d'un équipement d'intervention de la police, dont les vêtements et protections forment une entité invisible capable de se mouvoir et d'effectuer des actions de façon indépendante. La façon dont cette capacité a été acquise et, donc, par quels moyens elle est obtenue n'a pas encore été identifiée. Les éléments que comprend SCP-912 sont conformes aux uniformes standards portés par le SWAT du ██PD le ██/20██ (date approximative d’acquisition). L'uniforme flotte dans les airs comme s'il était porté par un homme ou une femme d’environ 185 cm, mais aucune présence humaine ne peut être détectée. SCP-912 ne répondra pas aux tentatives de communication, mais suivra des ordres simples en anglais, donnés par un membre du personnel portant l’uniforme d’un officier du ██PD.

Liste des éléments constituant SCP-912 :

  • Un casque pare-balles du ██PD avec une visière transparente.
  • Une cagoule Nomex® noire de fabricant inconnu.
  • Un ensemble bleu marine du ██PD, une armure tactique ████████ de la compagnie ███████. Un insigne du SWAT est imprimé sur le devant et à l'arrière.
  • Plusieurs munitions/grenades et des pochettes de rangement inclues (tous apparemment vides, bien que SCP-912 résiste à toute inspection).
  • Une pochette contenant des liens “PlastiCuff”. Le nombre de liens semble rester constant malgré le nombre d’arrestations effectuées.
  • Une paire de genouillères noires de la compagnie ██████ Armor Ltd.
  • Une paire de coudières noires de la compagnie ██████ Armor Ltd.
  • Une paire de bottes de combat à bout renforcé █████-███ de fabricant inconnu.
  • Une paire de gants de combat de la compagnie ███ Armor Ltd.
  • Un holster fermé et attaché, adapté pour une arme de poing de taille moyenne d’un fabricant inconnu.
  • Une matraque télescopique de 53 cm. La poignée est apparemment faite de plastique renforcé avec un manche ergonomique.

Dans son état passif, SCP-912 a été évalué comme ne présentant aucun danger pour la santé, la sécurité et de risque d’évasion lorsque qu’il est manipulé conformément aux protocoles SCP-912-00A et SCP-912-002B.

Si l’ordre “Arrêtez <le nom du sujet>” est donné par une personne portant l’uniforme du ██PD, ou dans l’éventualité où SCP-912 détecte un ou des individu(s) armés dans son champ visuel, SCP-912 va commencer la procédure “d’arrestation”. SCP-912 va tenter de désarmer et de maintenir le sujet au sol, puis lier ses mains en utilisant des liens PlastiCuffs. La force utilisée durant le processus “d’arrestation” dépasse largement les directives du SWAT du ██PD et les procédures statutaires. SCP-912 inflige fréquemment des blessures à la nuque, aux épaules et aux bras de l’individu arrêté en raison d’une ignorance apparente ou d’une indifférence aux limites physiques de l’anatomie humaine. Si l’individu arrêté résiste, cela provoquera une augmentation correspondante de la force jusqu’à cessation de toute résistance.

SCP-912 attaquera s'il détecte un comportement menaçant ou hostile envers lui-même ou un individu portant un uniforme du ██PD. SCP-912 déploiera alors son bâton télescopique et approchera le sujet armé le plus proche à une vitesse d’environ 5km/h. Si le sujet armé lâche son arme et cesse tout comportement menaçant avant que SCP-912 n’atteigne la zone de combat, la procédure “d’arrestation” normale sera effectuée. Si le sujet effectue une action hostile ou s’il est toujours armé quand SCP-912 atteint la zone de combat, SCP-912 assènera de puissants coups sur la tête et les bras du sujet pendant jusqu'à une minute après la perte de connaissance du sujet. Une fois que tous les sujets sont neutralisés, la procédure “d’arrestation” se déroule normalement.

SCP-912 considère la liste des objets qui suit comme des armes et adoptera un comportement hostile à vue de ceux-ci : armes à feu ; armes blanches ; (couteaux de cuisine de plus de 10 cm inclus) ; bâtons ; clubs de golf et instruments contondants similaires ; tasers et sprays au poivre ; [DONNÉES SUPPRIMÉES] ; et les joy buzzers.

SCP-912 va adopter un comportement hostile si les objets dans la liste qui suit sont utilisés d’une manière “menaçante” : outils de bricolage électriques ou à main ; corde nouées ; chaînes ; poing américain ; équipements sportifs (exemple: batte de baseball, club de golf etc) ; presse-papiers.

SCP-912 permettra seulement à un individu qui a été arrêté d’être libéré de la présence de SCP-912 par une personne portant l’uniforme du ██PD. Un individu portant l’uniforme approprié ne sera pas arrêté par SCP-912 quel que soit son armement, sauf s'il y a agression physique envers une autre personne portant l’uniforme du ██PD. SCP-912 ne réagira pas aux actions hostiles effectuées par un membre du personnel vêtu de l'uniforme du ██PD envers des personnes non équipées de l’uniforme et ne réagira pas non plus envers des actions hostiles entre deux personnes non vêtues de l’uniforme du ██PD quelque soit les blessures subies.


RÉSUMÉ DES RÉSULTATS DE TESTS : Comportement de SCP-912 face aux menaces (██/██/20██)**

TEST : Véhicule Radio-Commandé (n° de série # 25168162) avec outil de coupe, active l’outil et s’approche de D-3117 (attaché à une chaise).
RÉSULTAT : Aucune réponse. Test terminé quand l’outil de coupe était à 1.5cm de la gorge de D-3117.
COMMENTAIRE : Soit SCP-912 ne considère pas le Véhicule Radio-Commandé comme un ennemi, soit il ne se soucie pas du sort du sujet de classe-D. Protocoles de tests modifiés pour des raisons d’hygiène.

TEST : Véhicule Radio-Commandé (n° de série # 25168162) avec outil de coupe, active l’outil et s’approche de D-3117 (attaché à la même chaise). D-3117 porte maintenant l’uniforme du ██PD.
RÉSULTAT : SCP-912 a attaqué le Véhicule Radio-Commandé quand l’outil de coupe est arrivé à moins de 60,96 cm du sujet. L’attaque a continué jusqu’à ce que le Véhicule Radio-Commandé soit désactivé à distance et que l’ordre “repos” soit donné par D-3117.
COMMENTAIRE : SCP-912 ne semble pas modifier son comportement en réponse à une menace non-humaine.

TEST : D-3073 (portant l’uniforme de classe-D) ordonné de simuler une attaque envers D-3075 (portant l’uniforme de classe-D).
RÉSULTAT : Aucune réponse.
COMMENTAIRE : SCP-912 semble être complètement indifférent même quand D-3073 a accidentellement frappé D-3075 et lui a infligé un saignement du nez.

TEST : D-3073 (portant l’uniforme du ██PD) ordonné de simuler une attaque envers D-3075 (portant l’uniforme de classe-D).
RÉSULTAT : Aucune réponse.
COMMENTAIRE : Comme soupçonné, basé sur les preuves du rapport d’acquisition.

TEST : D-3073 (portant l’uniforme de classe-D) ordonnée de simuler d’attaquer D-3075 (portant l’uniforme du ██PD).
RÉSULTAT : SCP-912 a attaqué D-3073 avec son bâton télescopique jusqu’à ce que le sujet soit inconscient, et a ensuite attaché le sujet. D-3073 hospitalisé avec une fracture de la mâchoire suspectée.
COMMENTAIRE : Le test primaire s’est déroulé comme prévu. Cependant, lorsque D-3075 a essayé d’intervenir pour empêcher des dégâts supplémentaires envers D-3073, il a accidentellement placé son bras droit dans la cavité du bras gauche de SCP-912. SCP-912 a directement attaqué et battu à mort D-3075 en utilisant le bâton télescopique et ses bottes. Il semble que SCP-912 ne tolère pas une violation de l’espace intérieur de ses équipements constitutifs, peu importe l’uniforme porté.

TEST : D-3118 (armé avec un couteau de 30cm) et D-3119 (armé avec un pistolet) et ordonnés d’attaquer D-3126. D-3119 ordonné de lâcher son arme avant le contact avec D-3118.
RÉSULTAT : SCP-912 a avancé vers les sujets de Classe-D dès que les armes ont été exposées. D-3119 était le centre d’attention initial jusqu’à ce que l’arme soit lâchée ; à ce moment, SCP-912 a attaqué D-3118, qui a été violemment désarmé. La main et l’avant bras de D-3118 sont suspectés d’avoir été fracturés. L’index droit a été amputé durant la lutte. D-3119 a résisté à “l’arrestation” de SCP-912 et a eu les deux épaules disloquées pendant la procédure de neutralisation. Le test a été arrêté et le personnel de Classe-D a été retiré pour recevoir un traitement médical.
COMMENTAIRE : SCP-912 met davantage l’accent sur les armes à feu que les armes de mêlée. Un meilleur aperçu du niveau des menaces est possible mais cela impliquerait du gaspillage inutile des membres personnel de Classe-D.


Le test de SCP-912 dans un environnement tactique du SWAT est actuellement en cours. Les agents █████, ██████████ et ████ ont déjà une expérience passée en tant que membres du SWAT et préparent des scénarios appropriés sur demande du Dr ███████.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License