SCP-911-FR-EX
notation: +21+x
blank.png

AVERTISSEMENT


Le document suivant est issu d’un rapport de la Fondation Royale du Secret du Roy aux Amériques et en Nouvelle-France et fait actuellement l’objet d’une révision. L'organisation du rapport a été mise à jour en date du 01/01/190█ pour correspondre aux standards de la Fondation SCP, des erreurs ou des imprécisions sont néanmoins susceptibles de subsister. Merci de contacter le Département des Archives du Site Aleph pour accéder aux versions antérieures.

Note : Depuis la mise à jour du 21/05/195, SCP-911-FR a été reclassé EXPLIQUÉ et déclassifié
- Dr Gonzague Telmarino

caverne.png

Une des tanières jadis occupées par SCP-911-FR-EX au XVIIIème siècle.

Objet # : SCP-911-FR

Niveau de Menace : Indéterminé

Classe : Expliqué

Procédures de Confinement Spéciales : [PROCÉDURES DE CONFINEMENT OBSOLÈTES SUPPRIMÉES]

Note de mise à jour du 21/05/195█ : De par sa nature, SCP-911-FR-EX ne nécessite aucune procédure de confinement particulière. Les deux spécimens empaillés et toute la documentation originale du rapport sont stockés au Département des Archives du Site Aleph.

Description : La Singulière Créature numéro 911 désigne une espèce de créature métamorphe capable d’adopter à volonté une apparence anthropomorphe ou de malbeste dévorante selon l’heure du jour ou de la nuit.

La nuit, sa forme est celle d’une malebeste, les créatures adoptent alors l’apparence de bêtes semblables aux grands prédateurs canidés. Leur chef est pourvu de ramures identiques à celles des cervidés et leur constitution rappelle grandement le wolvérène du val du Saint-Laurent, mais en bien plus massif et pourvu de membres plus longs et d’oreilles dressées à la manière des loups. Leur intelligence est purement bestiale et uniquement motivée par la recherche et la consommation d’une nouvelle proie.

Ces malebestes constituent une menace redoutable en ce que leur audace (ou leur folie démoniaque) les pousse à s’attaquer seules ou en groupe à plus forte partie qu’elles. Il n’est pas rare de les voir s’attaquer aux ours grizzlis dont elles sont uniques prédatrices. Les chasseurs indigènes de la région redoutent leur présence, à tel point que par temps brumeux une cinquantaine des plus braves d’entre eux redouterait de s’aventurer dans les bois.

Le jour, elles adoptent une forme anthropomorphe à peu près humanoïde quoique primitive et sans intelligence. Leur peau est pâle, épaisse et pratiquement glabre, mâles et femelles ont le cuir chevelu complètement chauve. L’arcade sourcilière marquée et la mâchoire proéminente donnent à leur faciès l’apparence d’une brute, bien que sous certains angles, leurs traits rappellent les indigènes des Amériques. Leur silhouette est mince et voutée et leurs membres longs, il n’est pas rare de les voir se déplacer accroupies en s’aidant de leurs membres antérieurs.

Les Singulières Créatures numéro 911 vivent en meute. Lors de l’expédition des dragons du troisième régiment d’Ailetas menés par le chevalier de Craivecrisse, il en a été recensées deux cent cinquante-sept instances de tous les âges et tous les sexes. Sans foi ni loi, elles n’ont d’humain que l’instinct unissant la mère à son petit et l’association des mâles pour les parties de chasse. Bien que capables d’exploiter les vertus du feu pour se chauffer ou se nourrir, elles sont incapables d’en allumer un, leurs outils et leurs armes les plus sophistiquées ne valent guère mieux que pierre ou bâton. Communiquer avec ces créatures est impossible tant leur langage est grossier et animal.

À l’instar des autres espèces de créatures lycanthropes, le contact de [DONNÉES SUPPRIMÉES], d’autres métaux plus communs comme le vif-argent ou l’argent simple, ainsi que le feu leur est fort pénible et même fatal dans certains cas.

Addendum 911-a : Rapport d’Investigation

Addendum 911-b : Enquête "Craivecrisse"

Addendum 911-c : Mise à jour du 21/05/195█

Avant-propos : Le document suivant est un enregistrement audio du département des archives du Site Aleph, issu du dossier de mise à jour des rapports expliqués antérieurs au 31/12/████

Document n° : doc.911.1759/maj.ex.7010
Date : 21/05/195█

Responsable : Dr Gonzague Telmarino
Assistant : Assistant-chercheur Philippe DeBroglie

<Début de l'enregistrement>

AC DeBroglie : Ça tourne !

Dr Telmarino : Bien. Alors pour ce qui est de ce rapport, SCP-911-FR-EX, nous avons là quatre ou cinq feuillets de parchemin et d'un carnet de voyage datés du milieu du XVIIIème siècle. Un beau titre bien paraphé à la plume sur la chemise : "Singulières Créatures numéro 911 : Les Malebestes des Bois Hurons". Il y a plusieurs gravures qui illustrent le tout….

AC DeBroglie : Et pourquoi on le déclasse celui-là ?

Dr Telmarino : Deux objets annexés au rapport. Une taxidermie fantaisiste ressemblant à un grand prédateur pourvu de bois d'orignal et un cadavre humanoïde, authentique celui-là, empaillé lui ausi. La bestiole a besoin d'un petit coup de restauration on dirait bien…

AC DeBroglie : Ne me répondez pas surtout.

Dr Telmarino : Également incluse dans le lot, une enveloppe de cuir scellée aux armes du Secret du Roy et de X de X, duc de X et prince de X. Dans l'enveloppe se trouvent les preuves que l'auteur dudit rapport a rédigé un faux, ce qui nous pousse à déclasser ce rapport aujourd'hui.

AC DeBroglie : Dites, si vous comptez me former pour les archives, vous feriez mieux de me dire-

Dr Telmarino : Note. Pensez à éditer la bande magnéto pour effacer les interventions superflues de l'Assistant-chercheur DeBroglie.

AC DeBroglie :

Dr Telmarino : Maintenant que j'ai fini, je vais répondre à votre question Philippe. Pour faire simple, il s'agit d'un homme qui s'est fait embobiner par une histoire sans en vérifier le fondement et ça l'a mené à massacrer toute une sous-espèce humaine.

AC DeBroglie : Mazette. Vous voulez dire, comme le gars empaillé là ?

Dr Telmarino : Tout juste. Vous voyez ses traits ? L'arcade sourcilière marquée, le torse trapu, les longs bras musclés et les courtes jambes. Un collègue du département d'anthropologie est venu prendre quelques photos et mesures et sa conclusion est formelle. Nous sommes devant une sous-espèce du genre Homo, très proche physiquement de l'Homo Erectus. Ceux de l'anthropologie l'ont baptisé Homo Christopheus, du prénom de celui qui les a fait disparaître. Caustique non ?

AC DeBroglie : Donc ce chevalier Christophe de Craivecrisse aurait fait disparaître une espèce entière d'hommes préhistoriques ?

Dr Telmarino : Beaucoup mieux, il a fait disparaître les derniers représentants de la dernière sous-espèce humaine qui co-existait encore avec nous, Homo Sapiens Sapiens. Il nous a privé de nos ultimes cousins

AC DeBroglie : Ben dites-moi… Et il lui est arrivé quoi ?

Dr Telmarino : Lui je ne sais pas, mais regardez, il y a une gravure ici. Le Secret du Roy a fait pendre ses six compagnons au milieu du village des indiens qui les ont manipulés. Puis manifestement ils ont brûlé le village indien et massacré ses habitants aussi. Tenez, je suppose que c'est le chef qui est pendu à côté, dans ce coin.

AC DeBroglie : Tout un tas de cadavres pour pas grand chose au final. Il aurait mieux fallu qu'il avoue depuis le début.

Dr Telmarino : Un massacre pour venger un massacre oui. Les mentalités de l'époque n'allaient jamais chercher bien loin dans la finesse. Quand à notre ami, eh bien plutôt que d'avouer gentiment la vérité à ses supérieurs, il a préféré amplifier le mensonge de la bête des hurons avec une histoire de meute de loups garous mangeurs d'hommes, de… de wendigos comme disaient les hurons. Mais les mensonges ça ne tient jamais bien longtemps. En parlant de ça, il n'y a rien qui vous choque ? Tenez, lisez moi cette page

[Bruit de feuillets froissés]

AC DeBroglie : C'est peut-être moi, mais j'ai l'impression que ce Craivecrisse passe assez vite aux aveux dans la lettre à sa maîtresse.

Dr Telmarino : Bien vu Assistant-chercheur DeBroglie, on tirera peut-être quelque chose de vous finalement. Effectivement il déballe tout son sac d'une traite comme ça, alors qu'est-ce que qui lui a pris ? Qu'est-ce que ça signifie ? De Craivecrisse éprouvait-il vraiment tant de remords qu'il lui a fallut tout avouer à sa maîtresse ou faisait-il le bouc émissaire idéal dans une lettre d'aveux factice qui aurait permis au Secret de sauver sa face devant le Roy et les nouvelles idées des Lumières en attribuant à un tiers ses erreurs et ses crimes ? On ne le saura probablement jamais, mais au moins on en tire une bonne morale.

AC DeBroglie : À savoir ?

Dr Telmarino : "Les mensonges sont redoutables. L'unique moyen de les couvrir est de créer d'autres mensonges plus incroyables encore."

AC DeBroglie : J'ai déjà entendu ça quelque part.

Dr Telmarino : Ça serait surprenant, je viens de l'inventer. Bon allez, assez avec ce rapport. Rangez moi tout ça dans ce carton et posez-le par ici. On a encore des caisses et des caisses de vieille paperasse de deux siècles d'âge qui attendent d'être triées.

AC DeBroglie : Ça ne dépendrait que de moi, une bonne vieille allumette et le tout serait réglé dans l'après-midi.

Dr Telmarino : Note. Penser à me choisir un nouvel assistant si l’actuel continue de dire ce genre d'inepties.

<Fin de l'enregistrement>

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License