SCP-910
notation: +1+x

Objet #: SCP-910

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Un échantillon de SCP-910 doit être conservé dans une unité de confinement pour danger biologique classique. L’objet doit être surveillé par au moins deux membres du personnel de sécurité. En cas de contamination, quiconque serait entré en contact avec SCP-910 doit être éliminé par incinération. Les cendres doivent être placées [DONNÉES SUPPRIMÉES]

En cas de brèche de confinement, le Site doit être verrouillé. Tout le personnel doit être éliminé en suivant la procédure décrite ci-dessus.

Toutes manipulations et recherches concernant SCP-910 doivent être menées avec une extrême prudence. Toute expérience doit être approuvée par au moins deux membres du personnel de classe 4 (recherche et ordre).

Description : SCP-910 est une protéine extrêmement complexe. Quand un mammifère vient à entrer en contact avec cette protéine, la substance est absorbée par l’épiderme, et elle pénètre le système sanguin en 10-20 secondes après le début de l’exposition.

Après 10-15 minutes, la protéine modifie les fonctions régénératrices du corps par un procédé biochimique encore mal compris. Les primates présentent des symptômes après une heure, alors que des mammifères moins développés (i.e. hamsters, gerbilles, etc.) montrent des symptômes après 20 minutes.

Les premiers symptômes chez les humains comprennent nausées, vertiges, malaises et parfois troubles de la vision. Après un à deux jours ces symptômes tendent à disparaître.

La classification de SCP-910 tient à ses effets à long terme. Les individus exposés semblent devenir "immortels", mais ils perdent leurs capacités régénératrices classiques. Les blessures guérissent avec une extrême lenteur. Les blessures fatales (excepté les blessures entraînant la destruction du corps de l’individu) ne tuent pas l’individu même si cela devait arriver en pareille situation. Les individus commencent à sécréter la protéine dans leur sueur et leur salive en [DONNÉES SUPPRIMÉES].

SCP-910 a été trouvé le ██/██/████ dans un village près de ████████. Les habitants du village étaient exposés à SCP-910 depuis ███ années. Les anciens du village avaient plusieurs centaines d’années et montraient de graves signes de dégénérescence physique et mentale. Le village et ses habitants furent éradiqués par l’utilisation de [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Même si les habitants du village ont été supprimés la possibilité que [DONNÉES SUPPRIMÉES] demeure.

Addendum : Les membres du personnel de Niveau 3 ont accès au rapport d’interview 910-1. Celles de Niveau 4 ont accès au rapport d’incident 910-2 et au rapport d’incident 910-3.

Rapport d’interview 910-1 :
Le sujet est un habitant de 72 ans avec des balafres partiellement couvertes par sa barbe. Le sujet est resté coopératif durant tout la procédure. Aucun retard mental détecté par l’agent interrogateur.

Agent : Déclinez votre nom et votre âge pour l’enregistrement, je vous prie.

Sujet : ██████████ █████████, et j’ai 72 ans.

Agent : Je vois que vous êtes blessé. Désirez-vous des soins médicaux ?

Sujet : Oh, ces cicatrices ? Je m’en fiche. Je les ai depuis des années. Je me suis coupé plusieurs fois en me rasant. Ça ne guérira pas, malheureusement.

Agent : Cela ne vous dérange pas ?

Sujet : Bien sûr que si. Mais j’ai encore (L’interrogé commence à être troublé) beaucoup de temps (L’interrogé devient encore plus troublé)

Agent : Avez-vous besoin de — (Interrompu)

Sujet : (Pleurant presque) On ne peut pas mourir. Vous savez ce que ça signifie ? Vous avez vu l’hôpital ? (Pleure)

Agent : Non. Décrivez l’hôpital s’il vous plait.

[DONNÉES SUPPRIMÉES]

Sujet : (Toujours secoué, mais ne fait plus que sangloter) Et ce n’est pas le pire. Vous savez ce qu’il arrive quand on [DONNÉES SUPPRIMÉES] ? Y avez-vous seulement pensé ? (Criant) Vous ne savez rien de ça ! Vous n’êtes pas obligé de vivre ça !

Agent : S’il vous plait, reprenez-vous.

Sujet : (Se calmant) Désolé. S’il vous plait monsieur l’agent, aidez-nous. Je vous en supplie ! (Criant) S’il vous plait !

Rapport d’incident 910-2 :

L’Agent ████████, après avoir réalisé de multiples interviews avec les personnes contaminées, décida de se rendre à l’hôpital du village. À son arrivée, un volontaire local se manifesta pour accompagner l’Agent aux soins intensifs.

Dans la première pièce se trouvait un enfant gravement blessé de 12 ans. Le volontaire expliqua que l’enfant souffrait de blessures fatales suite à sa chute du haut d’une falaise dans les bois voisins. Les blessures ne semblaient pas guérir. L’enfant était placé en coma artificiel.

Dans la deuxième pièce se trouvait un homme, probablement le plus vieil habitant du village. La personne semblait être [DONNÉES SUPPRIMÉES] à cause de son grand âge et était marquée par des blessures. À ce moment, l’Agent demanda une pause de cinq minutes.

[DONNÉES SUPPRIMÉES]

L’Agent confirma la nature du SCP et demanda une assistance immédiate. L’assistance arriva le ██/██/████.

Rapport d’incident 910-3 :

À cause de sa contamination par SCP-910, l’Agent ████████ demanda son élimination, expliquant qu’il ne voulait pas subir le même sort que les habitants du village. Demande approuvée. Cependant [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Auteur original : DrBarDrBar
Source Originale : The SCP Foundation
Date : 21/03/2009
Lien : SCP-910

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License