SCP-906
notation: +1+x
acid%20worms%20humanoid.png

Image de la forme humanoïde de SCP-906 au site de sa découverte initiale obtenu à partir d'une caméra vidéo utilisée pendant sa capture.

Objet # : SCP-906

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-906 doit être confiné dans une enceinte en titane de trois (3) par trois (3) mètres carrés, parfaitement étanche et d'une épaisseur de douze (12) centimètres, entourée de verre résistant aux acides. La température doit être maintenue sous les 5 degrés Celsius. Si elle dépasse cette limite, tout le personnel doit être évacué à une distance d'au moins cent (100) mètres. La zone où se trouve la cellule sera ensuite verrouillée jusqu'à ce que la température ait été abaissée. La cellule de détention doit être entretenue toutes les deux semaines et contrôlée pour détecter la présence de corrosion ou de fissures. Tout dommage à la cellule doit immédiatement être réparé.

SCP-906 doit constamment être surveillé à l'aide de quatre (4) caméras numériques installlées à chaque coin de la cellule. La zone à proximité de la celllule de confinement devra être immédiatement verrouillée au cas où un comportement anormal serait constaté par ces caméras. L'accès à SCP-906 est autorisé uniquement au personnel de classe D chargé de l'alimentation et / ou l'entretien de l'enceinte. SCP-906 doit recevoir 80 kg de viande crue toutes les quarante-deux (42) heures.

Description : SCP-906 est une masse grouillante d'invertébrés de couleur brun foncé semblables à des vers. Ces organismes semblent interagir de manière uniforme, formant un "super-organisme" colonial de la même manière que les fourmis légionnaires. Pour des raisons encore inconnues à ce jour, SCP-906 prendra généralement la forme très approximative d'un humanoïde. SCP-906 est capable d'un mouvement bipède grossier lorsqu'il est dans cet état ; pour parcourir de plus longues distances, il se transformera en une masse aplatie, d'une plus grande efficacité de mouvement.

SCP-906 est capable de sécréter un fluide visqueux, hautement corrosif et semi-translucide de couleur similaire à sa peau. Cette substance présente une forte acidité comparable à l'acide fluorhydrique ; il a un effet moins prononcé sur le titane et nul sur le verre résistant aux acides et sur [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Cette substance possède la capacité de détruire les dents, les os, les cheveux, les ongles, les vêtements, les bijoux et certains types d'équipement en moins d'une heure.

SCP-906 est prédateur et hautement agressif : lorsqu'il est affamé, il attaque toute créature vivante sur son passage et l'enrobe dans sa sécrétion acide, décomposant ainsi la matière en une bouillie liquide qu'il consomme ensuite. Les tentatives d'enlever ou de déranger SCP-906 pendant qu'il se nourrit se sont avérées infructueuses. Lorsqu'une proie désignée se trouve à proximité, SCP-906 modifie sa forme en un "tapis" ondulant lisse et se déplace sur toute surface afin de poursuivre sa cible jusqu'à ce que la proie soit capturée. En raison de la faible largeur des organismes composant SCP-906 (deux (2) centimètres de large), les barrières ne feront que ralentir son avancée. Les obstacles qui ne peuvent pas être simplement franchis seront détruits par la sécrétion de la substance acide de SCP-906. SCP-906 a également démontré sa capacité à emprunter d'autres itinéraires pour atteindre ses proies, comme des tuyaux de drainage et des puits de ventilation.

Grâce à des méthodes encore inconnues à ce jour, SCP-906 semble capable d'imiter les sons d'animaux et le langage humain avec ce qui est décrit comme "une voix rauque et enrouée" sous sa forme humanoïde. SCP-906 semble se servir de cette capacité pour attirer des proies dans des zones difficiles d'accès, telles que des fosses profondes ou des réseaux de couloirs semblables à des labyrinthes. Les témoignages de témoins oculaire à propos de la brèche de confinement 906-2-10-01A décrivent SCP-906 "narguant" ses futures victimes et émettant même un son "semblable à un rire" avant d'attaquer sa proie. Ce comportement suggère une sorte de conscience rudimentaire, mais la manière dont une créature composée de plusieurs milliers d'organismes individuels peut y parvenir est inconnue.

Les spécimens, lorsqu'ils sont retirés du plus grand "corps", tenteront de revenir vers la masse centrale et dissoudront tous les obstacles sur leur chemin. Il convient de noter que les spécimens individuels ne possèdent pas les mêmes capacités d'orientation que le super-organisme complet. Les spécimens de SCP-906 ont la capacité de se reconstituer en de multiples versions lorsqu'ils sont endommagés d'une manière similaire à certains vers ; par exemple, en divisant un spécimen de SCP-906, chaque moitié se développe en un organisme séparé.

Malgré cela, des spécimens de SCP-906 ont été détruits par incinération, congélation et désintégration complète de leur corps. Si SCP-906 devait être détruit, l'utilisation de lance-flammes ou d'azote liquide serait autorisée. Cependant, les échantillons de SCP-906 se diviseront et se "multiplieront" durant plusieurs heures si la plus grande masse est fortement réduite. Si SCP-906 devait être supprimé, tous les spécimens doivent être éliminés pour l'empêcher de se reformer. Afin de garder SCP-906 plus facilement contrôlable, l'enceinte dans laquelle il est logé doit être maintenue à une température inférieure à cinq (5) degrés Celsius à tout moment dans le but de réduire les mouvements, le temps de réaction et les capacités de reproduction ainsi que le métabolisme de SCP-906.

Addendum 906-05-01 : Lors d'un test sur SCP-906, un classe D fut pris comme cible avant une vache. Un second test a ensuite été effectué de cette manière, dans laquelle un cochon, un mouton, un chien et un cheval étaient tous placés à côté d'un classe D. Le deuxième animal ciblé fut le cochon, suivi du mouton, du cheval et enfin du chien.

Addendum 906-05-02 : Au cours de la maintenance de routine de la cellule de confinement, SCP-906 aurait "parlé" à un membre du personnel en charge de SCP-906 en prononçant son nom à plusieurs reprises. La raison pour laquelle il a fait ceci est inconnue et le membre du personnel, un certain Dr Anthony Richards, déclare être "très perturbé" par cet évènement et a exprimé le désir d'être tenu à l'écart de SCP-906 à l'avenir.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License