SCP-904
notation: +5+x

Objet # : SCP-904

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-904 doit être inscrit sur une feuille de papier ordinaire quand il n'est pas sous observation ou à l'étude. Ce papier doit être sécurisé dans un coffre fort verrouillé dépourvu de système de combinaison et stocké hors de portée de tout dispositif d'enregistrement. SCP-904 ne doit être manipulé et directement observé que par des membres du personnel de Classe-D n'ayant pas de connaissances en littérature, en écriture ou en art. Tout membre du personnel observant SCP-904 qui commence à développer des hallucinations ou des pensées suicidaires doit être immédiatement retiré de la situation.

Description : SCP-904 a été découvert gratté sur un mur de salle de bain du département de littérature de l'Université de ████████, suite à des rapports de comportements inhabituels et des difficultés à parler chez environ 300 étudiants et membres du personnel. La Force d'Intervention Mobile Êta-10 ("Ne Voient Pas Le Mal") fut envoyée pour le confiner, après que sa nature virale ait été soupçonnée, et bien que les trois Classe-D utilisés pour son transport furent infectés par contact visuel, il fut transporté sans incident jusqu'au Site-██.

SCP-904 présente un léger danger mémétique pour tous ceux qui le lisent, mais n'est dangereux qu'aux personnes ayant un esprit créatif spécifique. Un individu infecté peut infecter d'autres individus. Les symptômes incluent une tendance incontrôlable à finir ses phrases en rimes, à chaque fois que l'on parle. Lire SCP-904 plusieurs fois, ou en être très près après l'avoir lu, résultera en le développement d'une forme poétique plus raffinée, contenant un pentamètre iambique, une forme poétique plus complexe, ou des rimes plus riches.

L'infection n'est pas permanente. Certains individus resteront affectés pour plus de vingt-quatre heures, tandis que d'autres chasseront l'infection en moins de dix minutes. Généralement, les infections attrapées à cause d'autres individus infectés dureront moins longtemps que les infections dues à la source d'origine.

Cependant, certains individus, en particulier ceux ayant des connaissances en poésie et en art, sont plus agressivement affectés par l'infection. En de rares cas, celle-ci ne cessera pas, mais induira des hallucinations concernant le fait d'être "piégé" (dans des cages, des cercueils ou autre), un état de dépression extrême, et le sentiment qu'ils sont incapables d'exprimer leurs pensées ou que leur corps ne leur appartient plus, ou encore qu'ils sont possédés. Le sujet choisira souvent de s'éliminer lui-même. La sélection des individus qui verront SCP-904 se fait à la discrétion des chercheurs.

Addendum 1 : Un membre du personnel de Classe-D a été exposé à SCP-904 et infecté avec succès. Lorsqu'il lui a été demandé d'utiliser une phrase finissant par le mot “quatorze” (un mot qui n'a aucune rime dans la langue française), [DONNÉES SUPPRIMÉES].
Il est à noter que, même si les individus ne choisissent pas d'utiliser des mots qui ne riment pas, ils en sont capables. Et les conséquences à cela peuvent en être mortelles. À la demande des équipes de nettoyage assignées au nettoyage du sang, il est fortement déconseillé aux chercheurs de reproduire des expériences similaires.

Addendum 2 : Si jamais ça brise son confinement, on fonce droit au désastre, poètes suicidaires ou non. – Docteur █████

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License