SCP-892
notation: +3+x

Objet # : SCP-892

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-892 doit être contenu dans le coffre de sécurité maximale ████-██-████ situé à ████ mètres sous le Site ██. Tous les membres du personnel O5 doivent posséder une clef magnétique d’accès à ce coffre, doublée d’un mot de passe individuel. Un minimum de trois (3) clefs personnelles d’accès et d’autant de mots de passe correspondants sont requis pour initialiser une séquence d’ouverture de quarante-huit (48) heures permettant d’accéder à SCP-892. Si les treize (13) clefs personnelles d’accès ainsi que leurs mots de passe correspondants sont utilisés simultanément, le coffre s’ouvrira immédiatement.

L’accès à SCP-892 est strictement soumis à la supervision d’un O5, et uniquement pour tenter d’identifier la localisation de SCP-892-2. Dans le cas où SCP-892-2 serait localisé, tous les membres du personnel O5 doivent être alertés et la Force d’Intervention Mobile Mu-4 ("Débuggeurs") doit être envoyée sur place.

En cas d’une brèche de confinement, SCP-892 doit être défendu à tout prix. Le risque que SCP-892 tombe entre de mauvaises mains pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour l’ensemble de la Fondation, ainsi que pour le reste du monde. Dans le cas improbable où le Site ██ serait totalement envahi, SCP-892 doit être immédiatement déclassé.

Tout accès non-autorisé entraînera une élimination immédiate.

amstrad286resized.jpg

SCP-892

Description : SCP-892 est un ordinateur Amstrad 286 possédant une souris et un clavier assortis, ainsi qu’une version de Microsoft Excel 92. Toute tentative d’exporter ou importer des fichiers a pour résultat la corruption desdits fichiers. Toute tentative d’installer ou de désinstaller des programmes se solde, de même, par un échec.

Au moment de sa découverte, SCP-892 contenait un unique fichier de sauvegarde .xls intitulé "ESO%HF-V6.31.01", désigné ci-après sous le nom de SCP-892-1. Ce fichier de sauvegarde est impossible à effacer, copier, renommer, exporter, modifier, ou écraser de quelque manière que ce soit. Même s’il est possible de créer d’autres fichiers .xls, aucun n’a démontré de propriétés anormales similaires jusqu’ici.
Dans chacune des cellules de SCP-892-1 se trouvent des informations écrites en anglais. Les cellules, ainsi que le texte qu’elles contiennent, sont supposées correspondre à un individu vivant. La ligne d’information peut contenir des informations aussi banales que ce que l’individu a mangé au petit déjeuner, son occupation ou la taille de ses chaussures, ainsi que des informations nettement plus personnelles, telles que son premier rapport sexuel, ce à quoi il pensait en se levant le matin, ou sa plus grande phobie. Ces cellules se mettent à jour quotidiennement, et affichent des informations différentes à chaque fois. Si un individu venait à mourir, la cellule correspondante, à la prochaine mise à jour, affichera son nom ainsi que l’heure de sa mort et sa cause.

A l’époque de sa découverte, SCP-892-1 contenait approximativement 84500 x 84500 cellules, soit légèrement plus de sept (7) milliards. Malgré le fait que chaque cellule soit supposée correspondre à une personne unique, ce nombre était plus élevé que la population estimée de la Terre à l’époque. De nouvelles lignes et colonnes sont apparues régulièrement depuis, à un rythme légèrement plus élevé que celui de la croissance estimée de la population mondiale.

La cellule A/1 suggère que SCP-892 n’est pas lui-même la source des informations affichées par SCP-892-1, mais est plutôt connecté à un serveur, que l’on nommera SCP-892-2. La façon dont SCP-892 se connecte à SCP-892-2 est inconnue actuellement. La cellule A/2 suggère qu’en entrant un mot de passe, il serait possible d’accéder aux fonctions d’édition et de consultation étendues de SCP-892-1. Les cellules se mettent à jour quotidiennement à 12h00, selon le fuseau horaire du Pacifique.

Cellules Intéressantes :

Ce qui suit n’est en aucun cas une liste exhaustive.
Pour une liste complète des cellules examinées jusqu’ici, veuillez consulter le document L892-A.

A/1 : Affiche constamment : "Status/Secure|ServerData/32%|Ping/12ppmUpdated|NE PASSAUVEGARDERSURLESERVEUR|O.S"
A/2 : Affiche constamment : "motdepasserequispouraccèstotal"
G/231 : [SUPPRIMÉ PAR ORDRE DE O5]
Z/26 : Les mises à jour suggèrent que cet individu prépare l’assassinat du Dr. ████. Le chercheur a été mis sous protection.
AH/423 : Complètement noire.
BW/10,841 : Suspecté d’être █████ ████, un membre connu de l’Insurrection du Chaos.
EF/15 : [SUPPRIMÉ]
EF/16 : [SUPPRIMÉ]
AER/50,502 : Les mises à jour affichent des répliques de Predatory Instincts de Chuck McKenzie.
CDE/55 : Toujours vide.
DYZ/1 : Suspectée d’être Mark Begich, sénateur américain de l’Alaska.
EPS/50,028 : Affiche constamment des données concernant l’avortement.
EZA/75,081 : Individu supposé schizophrène.
FLD/3,205 : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
FZT/60,670 : Suspectée d’être un SCP non-contenu.
GAR/9,462 : Affiche constamment "accèstotalrequis".
HAR/9,461 : Affiche constamment "accèstotalrequis".
HKR/682 : Les symboles affichés ne correspondent à aucun symbole terrestre connu; suspectée d’être [SUPPRIMÉ].
IOI/4,959 : Les mises à jour affichent des noms de héros de la mythologie grecque.
MOS/1,325 : Affiche constamment "404 : individu non trouvé".
MOS/1,326 : Affiche constamment "909 : individu hors de portée".
PYK/8,888 : Suspectée d’être le tueur en série [DONNÉES SUPPRIMÉES], dont la peine de mort a été exécutée en 19██.
OXO/24 : Suspectée d’être ███ ██████, cependant, les mises à jour suggèrent que l’individu est un pédophile.
QUU/78,002 : Suspectée d’être SCP-███
RKL/72,727 : Suspectée d’être le Premier Ministre du Canada.
RZJ/202 : Les mises à jour affichent des menaces à peine voilées envers la Fondation et son personnel.
TTC/50 : Suspectée d’être une cellule corrompue; les mises à jour démontrent une conscience de soi, mais sont souvent contradictoires ou absurdes.
ZIE/66,667 : [SUPPRIMÉ]
AABT/38,545 : Confirmée être le Dr. ████████. Le chercheur a été détenu et utilisé pour pratiquer des tests sur SCP-892.
ABWS/80,323 : Les mises à jours affichent des décimales de Pi successives, jusqu’à la 105ème, avant de reprendre depuis la première.
ABXA/20,468 : Affiche constamment “mort”. Le nom, l’heure et la cause changent à chaque fois.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License