SCP-884 Collection Originale
notation: +1+x

Les informations concernant les pièces restantes ou perdues de SCP-884 sont sur de nombreux points très lacunaires. En raison de la Guerre Civile de la Fondation qui a résulté en la formation de l'Insurrection du Chaos, une grande partie de ces pièces et des documents les concernant ont été perdues. Cependant, certaines données ont pu être récupérées, rassemblées et observées entre temps concernant les objets additionnels qui étaient initialement inclus dans le lot du SCP.

Ces informations sont ouvertes à la libre consultation de toutes les personnes assignées au confinement de SCP-884 ; toutefois elles ne doivent pas être partagées avec des personnes ne faisant pas partie de l'équipe de confinement.

— Agent L█████


SCP-884-1 : Le Sac

SCP-884-1 était le sac de cuir qui contenait les objets lors de leur découverte. Les photographies du sac montrent qu'il semble être équipé d'une fermeture éclair, dont le style permet de situer sa création aux alentours de 1910-1912 au plus tôt.

Il fut initialement considéré comme dépourvu de capacité anormale. Cependant, après environ dix ans d'analyse des objets qui composent SCP-884 (le cadre temporel exact est inconnu), il a été noté qu'il avait toujours gardé sa souplesse et sa douceur originale. L'hypothèse originale était que les objets composant SCP-884 étaient insensibles au passage du temps, mais il fut plus tard découvert que les objets placés dans SCP-884-1 semblaient rentrer dans une forme de stase. Des tests à base de fruits et de légumes l'ont confirmé.

SCP-884-1 a été perdu lors de la Guerre Civile de la Fondation quand plusieurs des objets SCP-884 furent volés. Des tests étaient en cours au moment de la perte, mais les données n'ont pas été retrouvées.

Classification Originale : Sûr

Location Actuelle : Supposé être toujours en la possession de l'Insurrection du Chaos. Sa récupération est une priorité de Classe-4.


SCP-884-2 : Le Rasoir

A l'exception de SCP-884-4 et SCP-884-6 (qui sont ou ont été tous deux possédés par la Fondation), SCP-884-2 est le mieux connu de tous les objets de la collection. SCP-884-2 était un rasoir coupe-choux rétractable, doté d'une lame en argent et d'un manche en ivoire.

Lorsqu'il est ouvert, la lame du rasoir peut être agitée en l'air, formant une sorte de phénomène nanoscopique. Les documents originaux faisaient référence à ce phénomène comme étant une "coupure dans la surface de l'univers", une description bien plus dramatique que nécessaire mais typique des documents de l'époque. Le phénomène lui-même n'a pas pu être correctement étudié à l'époque en raison de l’inexistence des instruments nécessaires, mais sa taille était estimée en analysant le dommage qu'il causait.

Le phénomène créé était capable de trancher n'importe quel objet passant dans l'espace qu'il occupait, peu importe sa vitesse ou son angle d'approche. Tous les matériaux testés ont été coupés, incluant l'acier, le fer, le plomb, le bois, l'or, le diamant, l'aluminium et la peau et la chair de divers être vivants. Des tests à base d'éléments plus lourds furent interdits suite à la mort de trois chercheurs lors d'un événement qui a été, malheureusement, effacé des documents originaux.

Le phénomène en lui-même se dégrade avec le temps, devenant "plus émoussé tandis que l'univers se soigne." Les objets le traversant rencontreront une légère résistance (toujours en étant coupés), puis un espace difficile à traverser sans être tranchant, puis "la sensation d'un air plus épais". Une corrélation a été déterminée entre l'aiguisement du rasoir et la durée du phénomène.

Classification Originale : Euclide

Location Actuelle : Aux dernières nouvelles, était en la possession de l'Insurrection du Chaos en 1984 d'après des documents obtenus. Sa récupération est une priorité de Classe-2.


SCP-884-3 : La Coupe de Rasage et la Brosse

SCP-884-3 était le seul "couple d'objet" qui exigeait d'avoir les deux pour fonctionner. La coupe était gravée dans l'ivoire avec de petites peintures de chevaux sur le côté. La brosse était en ivoire avec des poils en crin de cheval.

Il n'y a a pas d'information concernant le fonctionnement exact de SCP-884-3, mais un document de l'époque qui y fait référence mentionne trois "regrettables accidents" qu'il aurait provoqué, le dernier ayant :

"…laissé un énorme trou dans le secteur de confinement du Site-6, permettant l'évasion de trois autres objets, dont deux furent récupérés par la [INFORMATION EFFACÉE]."

Le document continue en signalant des "particules endommageantes", "plusieurs morts liées", et "une perte de matériel incalculable" dues à chaque activation. Il n'y a a aucune information concernant là où ces événements ont eu lieu (autre que le Site-6, qui a été entièrement démoli et reconstruit en 1977) ni aucune information cornant la méthode d'activation ou l'effet précis de SCP-884-3. Nous savons qu'au moins un de ces incidents à demandé une "Restructuration de Classe-L," mais il n'y a aucune information sur ce qui a pu entraîner cet événement. 

Classification Originale : Keter

Location Actuelle : Beaucoup de documents concernant la Guerre Civile de la Fondation signalent que l'Insurrection pourrait être en possession de SCP-884-3, mais aucune preuve définitive n'a été trouvée. La dernière référence de l'objet avant la guerre signale qu'il était placé en "stockage profond" dans un lieu inconnu. Aucune autre information n'est disponible.


SCP-884-4 : Le Miroir de Rasage

Consultez la documentation actuelle concernant SCP-884 pour des informations détaillées de l'objet, étant donné qu'il s'agit de la seule pièce toujours en la possession de la Fondation.


SCP-884-5 : Les Ciseaux

SCP-884-5 a été le premier des objets à avoir été totalement compris par la Fondation. SCP-884-5 était une paire de ciseaux en argent décorés à l'eau forte (pas de description du décor disponible) qui étaient utilisés pour "ouvrir" et "fermer" des choses. Les anciennes notes figurant dans les dossiers personnels du docteur à la tête des recherches de l'époque mentionnent son effet de base :

"Lorsque les ciseaux fermés sont pointés sur une porte close, la porte peut être ouverte en ouvrant simplement les ciseaux, puis, en les fermant, la porte se fermera. L'effet marche sur les boîtes, les cadenas, les caisses, les tiroirs et la plupart des autres objets. L'effet ne s'applique pas sur un objet "ouvert" si les ciseaux sont initialement fermés, et il n'y a aucun effet sur un objet "fermé" si les ciseaux sont initialement ouverts. L'effet fonctionne normalement si ils ne sont pas tournés vers la cible, et qu'on les ouvre en direction du sol ou de tout autre objet qui ne peut être ni ouvert ni fermé. Un objet pittoresque, tout à fait inutile."

La pleine étendue de l'effet de SCP-884-5 n'aura été vraiment comprise qu'au bout de quelques semaines, lorsqu'il fut accidentellement utilisé sur une personne vivante pour "l'ouvrir". Les "organes, os et viscères" des sujets étaient "arrachés de leurs orifices" et déposés sur le sol avant que leur peau ne se retourne sur elle-même. "Fermer" le tas d'organes résultait en un réassemblage aberrant, incomplet et inefficace du sujet, qui continuait parfois de vivre quelques minutes après.

Par ailleurs, la chambre d'expérimentation originale devint plus tard de plus en plus dangereuse en même temps que toutes les conséquences au fait "d'ouvrir" et "fermer" les ciseaux étaient découvertes. Les surfaces qui étaient "ouvertes" perdaient lentement leur résistance, devenaient de plus en plus fragiles et finissaient par s'effriter. L'effet inverse était observé sur les surfaces qui étaient fermées. Des échantillons nous sont parvenus, mais leur étude n'a montré aucune raison définitive à l'origine de l'effet.

Classification Originale : Initialement Euclide, puis passé en Keter. Selon les standards actuels, il serait probablement classé comme Sûr.

Location Actuelle : Initialement volé par l'Insurrection du Chaos durant la Guerre Civile de la Fondation, cet objet a été retrouvé en la possession de Marshall, Carter, and Dark à partir des années 40. Les offres faites pour commander l'objet ont été "poliment mais fermement déclinées" jusqu'à être abandonnées dans les années 80. Sa récupération est une priorité de Classe-3.


SCP-884-6 : Le Peigne

SCP-884-6 était un peigne en ivoire avec un motif gravé (pas de description disponible) sur la partie principale au dessus des dents. SCP-884-6 était une des pièces de SCP-884 qui furent conservées par la Fondation après la Guerre Civile, et était considéré comme la première pièce de la collection.

Durant approximativement trois heures après avoir utilisé le peigne, un effet de dilatation temporel va se produire autour de l'objet, faisant ralentir le temps au fur et à mesure que l'on se rapproche de SCP-884-6. Après la fin de cette durée, le temps reprendra immédiatement sa vitesse normale. SCP-884-6 s'avéra utile pour le re-confinement de plus d'une douzaine de SCPs au cours de brèches qui auraient sans cela été désastreuses.

Des recherches sur la nature de cet effet étaient en cours jusqu'à ce que SCP-884-6 soit détruit en 1958. Pour des raisons inconnues, SCP-884-6 a été retiré de son confinement et activé plusieurs fois par un parti inconnu au cours de plusieurs heures. Sept corps ont été découverts rapidement après, menant les Représentants de la Fondation à conclure que quelqu'un "projetait l'effet de SCP-884-6 ailleurs." La cible a été découverte et neutralisée par balle au bout de quelques heures, en raison de l'effet de dilatation. La cible n'a jamais été identifiée, et SCP-884-6 a été neutralisé au cours de l'échange de tirs.

Classification Originale : Thaumiel

Location Actuelle : Des restes sont disponibles pour être étudiés au complexe de stockage du Site-18, ainsi que les restes du corps. Veuillez noter qu'une observation à longue distance peut être nécessaire, étant donné que l'effet de dilatation est toujours en cours.


SCP-884-7 : Les Pinces à Épiler

SCP-884-7 était un ensemble de pinces à épiler en argent, et était référé dans la documentation comme "l'exemple parfait de ce pourquoi la Fondation existe" par le chercheur ayant découvert son effet.

Quand il était pointé sur un objet et "utilisé" (sans doute pincé, mais les détails sont inconnus), SCP-884-7 pouvait "agripper" un objet et permettre de le manipuler. L'objet pouvait être soulevé, déplacé, retourné, etc. quelque soit le poids, la taille, ou la masse de l'objet en question. Les rapports de tests qui nous sont parvenus indiquent qu'ont été soulevés, entre autre, une "enclume, un wagon de train et un cuirassé de guerre" sans que l'effet ne varie.

SCP-884-7 a été utilisé comme arme potentielle durant la Guerre Civile de la Fondation, et fut considéré comme un des objets les plus dangereux de la collection, étant donné que la portée totale de son effet était inconnue. Un chercheur de l'époque avait noté que "nous pourrions ramener la lune elle-même juste au dessus de nos têtes."

SCP-884-7 a été utilisé contre plusieurs forces de la Coalition Mondiale Occulte au cours d'un raid contre une base de l'Insurrection du Chaos au Caire, en Égypte en 1961. L'objet a été récupéré et détruit par la CMO après ce raid.

Classification Originale : Euclide, bien que des requêtes pour le déclarer Keter figurent toujours dans les dossiers. Aucune réponse à ces requêtes n'a été découverte.

Location Actuelle : Aucun reste de l'objet n'a jamais été découvert, et nous ne savons que par ouïe dire que la CMO a bien réussit à le détruire. Une surveillance attentive d'effets similaires est en cours mais considérée comme de faible priorité.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License