SCP-877
notation: 0+x
help.jpg

SCP-877, génération █

Objet # : SCP-877

Classe : Euclide Keter

Protocoles de Confinement Spéciaux : Toutes les copies de SCP-877 doivent être conservées dans des containers scellés électromagnétiquement dans la chambre forte de stockage du Site 19. Les containers doivent être équipés de récepteurs radio programmés pour scanner toutes les fréquences de transmission sortantes. Un enregistrement des fréquences précédemment utilisées doit être gardé dans le dossier. Toute transmission venant d'une copie de SCP-877 doit être rapportée immédiatement au commandement du Site 19. Tous les efforts doivent être concentrés pour capturer autant de spécimens de SCP-877 que possible, afin de déterminer chacune des autres capacités de l'objet.

Description : SCP-877 est un ensemble de quatre dix douze puces électroniques acquises entre 199█ et 201█ dans les cortex cérébraux de différents petits mammifères. Les animaux découverts contenant des copies de SCP-877 incluent, mais ne sont pas limités à, Sciurus carolinensis (l’écureuil gris oriental), Felis catus (le chat domestique), et Eumops perotis (la grande chauve-souris occidentale). Les microprocesseurs ne portent pas de marque à l'exception d'un petit timbre, seulement lisible par microscope électronique, où est écrit “DEPT DE BIOLOGIE DE L’UNIVERSITÉ D'ALEXYLVA,” suivit par “GÉNÉRATION” et un nombre. Toutefois, aucun enregistrement n'existe d'une institution nommée “Université d'Alexylva.” De plus, les capacités de ces microprocesseurs dépassent la capacité technologique de tout ce que peuvent créer les laboratoires connus.

Les copies de SCP-877 ont une vitesse de traitement potentiel de 3.3x10██ millions d'instructions par secondes à ██ térahertz et une capacité de stockage estimée à ███ petabytes. Les puces sont capables de créer une interface et de contrôler les fonctions motrices des créatures hôtes, bien qu'elles permettent généralement aux instincts des animaux de mener des affaires de routine (nutrition, nidification, accouplement). 

SCP-877 a été uniquement principalement remarqué pour prendre contrôle de ses hôtes dans le but de se propager lui-même (voir l'Addendum 877-2). Le mécanisme par lequel cela prend place est inconnu, mais le comportement qui y est associé est bien documenté. Un animal hôte va approcher un autre animal et l'immobiliser du moyen le plus efficace possible. L'hôte va mordre la créature quelque part au niveau de la tête, créant un contact sanguin entre les animaux. L'hôte original va relâcher l'animal après dix minutes.

Dans les vingt-quatre heures, une nouvelle copie de SCP-877 va émerger dans le nouvel hôte; la puce va être légèrement plus petite et le numéro de génération aura avancé d'un. Le numéro de la dernière génération localisée à ce jour est █ (voir l'Addendum 877-2 pour mise à jour), et chaque puce semble être capable de se propager elle-même six fois, ce qui implique que la population totale de SCP-877 se compterait en millions dizaines de millions.

Addendum 877-1 : Journal de Récupération: La première copie de SCP-877 localisée fut découverte par des chercheurs zoologiques de l'Université de [SUPPRIMÉ] au Tennessee en 199█ pendant une dissection ordinaire. Sa présence inhabituelle dans la créature a attiré l'attention des scientifiques de la Fondation, qui l'ont déterminé être une puce de première génération. L'analyse de variantes d'énergies inhabituelles provenant de la puce a mené à la scanner à la recherche de transmission radio d'une fréquence de [SUPPRIMÉ], menant à la capture de deux autres puces. Les instances de SCP-877 ont commencé à changer régulièrement de fréquences; toutefois, avoir plusieurs spécimens en captivité rendît le pistage plus facile.

Addendum 877-2 : Journal de Mise à Jour: 

██ Février 2011 : Dixième spécimen acquis. Durant les tests, un pic majeur d'activité radio a été enregistré sur plusieurs fréquences. A ce moment, toutes les instances de SCP-877 en captivité ont cessé de transmettre sur quelque fréquence que ce soit, et toutes les fréquences connues servant à la transmission de SCP-877 moururent. Le Commandement O5 croit que le reste des puces communiquent sur des canaux brouillés et continuent leurs cycles de propagation. Sans compréhension de l'origine des puces ou de leur but ultime, le niveau de menace de SCP-877 doit être considéré élevé et les tentatives de localiser des spécimens et des éléments liés à SCP-877 doivent être considérées comme prioritaires.

█-██ Août 2011 : En deux occasions séparées en une semaine, des rapports furent reçus d'attaques d'humains isolés par des groupes d'animaux de différentes espèces travaillant ensemble. Un unique spécimen de Didelphis virginiana, l'opossum Nord-Américain, a été capturé. La présence de SCP-877 a été confirmée lors de la dissection. Reclassification en Keter demandée.

██ Août 2011 : Reclassification en Keter refusée par le Commandement O5.

██ Septembre 2011 : Nouvelle attaque impliquant SCP-877 enregistrée. Deux Boston terriers, quatre écureuils, et une couleuvre de l'ouest ont coopéré pour attaquer un enfant de onze ans qui s'était égaré dans une zone boisée près de chez lui. En utilisant le pistage de la fréquence radio, les deux terriers ont été confinés; la présence de SCP-877 a été confirmée par dissection. Les deux spécimens étaient marqués "GÉNÉRATION ██" et étaient situés plus profond dans le cerveau, rendant leur découverte plus difficile. La Force d'Intervention Mobile Rho-1 ("Les Professeurs") a été formée et mobilisée pour une réponse rapide et le confinement des instances de SCP-877.

██ Septembre 2011 : Après des rapports de comportement inhabituellement violent, la victime de la précédente attaque de SCP-877 a été amenée aux chercheurs de la Fondation. Scan IRM non-concluant, bien qu'une petite ombre ait été aperçue dans le cortex cérébral. Les chercheurs ont confirmé que l'objet était très probablement SCP-877, étant données sa forme cohérente et sa localisation durant les multiples scans, bien qu'une identification certaine ne soit pas possible tant que le sujet était toujours en vie en raison du positionnement de la puce.

██ Septembre 2011 : Reclassification en Keter approuvée par le Commandement O5.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License