SCP-870
notation: +3+x
Image.jpg
Dessin de SCP-870 provenant du journal de M. ██████ ████.

Objet #: SCP-870

Classe: Keter

Procédures de Confinement Spéciales: SCP-870 doit être contenu dans une cellule verrouillée de 8.00m * 8.00m * 8.00m. Des capteurs de mouvements doivent être placés dans la cellule, et les mouvements de SCP-870 doivent être surveillés sans interruption.

Une tourelle détectant tout mouvement doit être placée devant la porte de la cellule de SCP-870. Un (1) Classe-D atteint de schizophrénie doit surveiller la cellule de SCP-870 par caméra de façon continue.

Une (1) carcasse bovine doit être livrée à SCP-870 toutes les quarante-huit (48) heures.

Description: SCP-870 est une espèce animale d'apparence et de proportions indéterminées, qui, pour des raisons inconnues, ne peut être perçue que par des personnes atteintes de schizophrénie. Cela rend SCP-870 difficile à traquer, car une explication de la présence de SCP-870 amènera à penser que la personne schizophrène a des hallucinations. Les spécimens de SCP-870 sont omnivores et semblent se nourrir de n'importe quel animal ou plante, mais mangeront généralement leur nourriture dans des lieux isolés.

Étonnement, deux personnes capables de voir SCP-870 le décriront de manières très différentes, même si ils regardent le même spécimen. Des individus ont décrit SCP-870 comme étant:

  • Un alligator avec des pattes d'araignées et trois yeux.
  • Un homme constitué de fumée.
  • Une fourmi géante avec un visage humain.
  • Un enfant bossu avec une tête de perroquet.
  • Une araignée avec "beaucoup trop de pattes".
  • Un mille-pattes géant, avec des bras humains à la place des pattes.

Les spécimens de SCP-870 sont très hostiles, et peuvent traquer et espionner la même proie pendant des mois ou des années sans se nourrir. La raison pour laquelle ils ne meurent pas de malnutrition est inconnue à ce jour. Pendant cette longue durée où un spécimen de SCP-870 traque sa proie, il attend que cette dernière soit dans un endroit isolé, avant de la tuer et de la gober entièrement. (Voir Interview 870-1)

Les méthodes de reproduction de SCP-870 sont jusque-là inconnues, mais le journal d'un chercheur schizophrénique nommé ██████ ████ contient une théorie selon laquelle SCP-870 n'a pas besoin de nourriture pour survivre, et le corps de sa victime est utilisé pour la conception de sa progéniture. Cette théorie n'a pas encore été vérifiée. Des tests sont en cours dans ce but.

Le spécimen de SCP-870 actuellement confiné par la Fondation tente régulièrement de s'échapper de sa cellule, et s'est montré extrêmement hostile envers tout le personnel. Des bruits de coups puissants venant de sa cellule peuvent être entendus à toute heure de la journée. Des recherches sont en cours pour trouver un moyen de percevoir SCP-870 sans être schizophrénique, mais cela pourrait prendre un temps considérable.

Il est très probable qu'il y ait des dizaines, voire des centaines de spécimens partout dans le monde. Ces créatures sont un danger réel pour la population, et des mesures doivent être prises dans le but de capturer ou d'exterminer les spécimens.

Addendum 870-1: Je ne pense pas que les schizophrènes soient capables de voir les spécimens de SCP-870 complètement. Ils peuvent juste mieux les observer que nous. Nous ne les voyons pas parce que nos cerveaux ne sont pas faits pour les voir. Le cerveau des schizophrènes est conçu un tout petit peu différemment, et ils peuvent les voir un tout petit peu. Ces trucs ont un camouflage parfait. Nous sommes juste incapables de le discerner. - Dr. ███████

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License