SCP-850
notation: +1+x

Objet # : SCP-850

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-850 n’est pas dangereux sauf quand il se sent menacé. Toutefois, étant donné qu'il considère le confinement comme une menace, des mesures doivent être prises pour s’assurer qu'il ne sache pas qu’il est confiné. SCP-850 doit être gardé dans un habitat naturel de grande taille situé dans l’Océan [SUPPRIMÉ]. Les limites de cet habitat doivent être marquées et renforcées par des murs en béton de plusieurs mètres d’épaisseur conçus pour ressembler à de simples récifs.

Description : SCP-850 est une anomalie biologique et spatiale. De l’extérieur, SCP-850 ressemble à un banc de poissons rappelant, par leur apparence et leur patrimoine génétique, des membres de l’espèce Clupea harengus. Les différences majeures avec ces derniers se résument à une couleur plus sombre et une taille légèrement supérieure.

L’espace se tord fortement dans SCP-850. Le banc est bien plus large qu'il ne le parait de l’extérieur. La position exacte de cette distorsion de l’espace est inconnue, mais il a été démontré qu'elle affectait une zone d’un rayon de plus de 50 kilomètres. Le Dr. Grangan a émis l’hypothèse que la taille de SCP-850 était illimitée à cause de l'importance de cette distorsion. Toutes les zones explorées contenaient de l'eau.

Il a été observé que plus on s’enfonçait profondément dans SCP-850, plus les poissons semblaient devenir différents de Clupea harengus. Bien que les spécimens de l’extérieur de la colonie se nourrissent de créatures de l’océan, les diverses espèces à l’intérieur semblent se chasser les unes les autres. En dépit de ce comportement, tous les poissons du banc peuvent coopérer. Avec l’importance de la population de poissons dans SCP-850, ce phénomène permet de détruire des obstacles ou de tuer des prédateurs.

Addendum-850-1 :

La taille de l’entrée de la zone distordue ne permet pas aux sous-marins de passer (bien que cela ne soit pas un problème pour des plongeurs humains). Le buts du projet est le suivant : Construire un grand sous-marin à l’intérieur de SCP-850 sans perturber SCP-850, en transportant les pièces une par une et les assemblant sur place.

Addendum-850-2 :

Le projet Navire en Bouteille fut complété. Le sous-marin et son équipage ont reçu l’affectation de Force d’Intervention de Reconnaissance Omicron-6 ("Trilobite"). Une observation interne de l’organisme doit commencer.

Addendum-850-3 :

Deux constatations majeures ont été faites. La première est que SCP-850 est bien plus grand que le rayon initial de 50 kilomètres qui lui était attribué. La seconde est que les organismes qui vivent dans SCP-850 deviennent significativement différents de Clupea harengus et fondent de nombreuses niches écologiques. La taille de ces organismes semble varier de quelques centimètres à [SUPPRIMÉ], et ces organismes peuvent certainement être classés comme de nouvelles espèces.

Addendum-850-4 :

Tous les signaux du Trilobite furent perdus. Le dernier relevé radar indiquait que le sous-marin avait [DONNÉE SUPPRIMÉE]. Il remonta rapidement vers le bateau. Dans la minute suivante, toute communication fut rompue. Les enregistrements vidéo montrent que le bateau fut déchiqueté par de larges dents et inondé d’eau. Les analyses de ces enregistrements indiquèrent que [SUPPRIMÉ]. SCP-850 est en attente d’une reclassification Keter.

Addendum-850-5 :

Reclassification Keter refusée.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License