SCP-830
notation: +2+x

Objet # : SCP-830

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : L'emplacement de SCP-830, désigné Site-██, doit être interdit au public. Aucune personne ne faisant pas partie du personnel de la Fondation n'est autorisée sur le Site sans l'accord d'un membre du personnel disposant d'une accréditation de niveau 3 au moins. Le personnel ne doit jamais entrer en contact physique avec SCP-830. Quiconque communique avec SCP-830 doit être relié à un filin de sécurité et se voir attribuer un tireur capable de l'éliminer en cas d'incident. Aucune autre construction ne doit être entreprise directement autour ou au dessus de SCP-830 depuis que l'effondrement d'une passerelle (Incident 830-13B) a résulté en la mort de seize membres du personnel, dont un membre de niveau 3 visitant l'installation.

Description : SCP-830 est un bassin mouvant qui semble composé à priori de pétrole et de sable. Les échantillons prélevés dans le bassin se sont révélés être de la terre inerte, composée des mêmes matériaux que n'importe quel autre échantillon de terre dans la zone. Les chercheurs ont formulé l'hypothèse qu'un objet au fond de ce bassin peut être responsable du mouvement et des autres effets de SCP-830.

Tout humain entrant en contact physique avec SCP-830 est entraîné dans le bassin lui-même, et y est probablement tué. La viscosité du liquide est remarquablement élevée, cependant il est possible, pour un sujet suffisamment résistant, d'amputer pour couper le point de contact avec SCP-830, afin d’empêcher l'individu de disparaître entièrement dans le bassin. Les objets inanimés ne semblent pas concernés par cet effet de "sable mouvant".

La communication avec les personnes englouties dans SCP-830 est possible, en se plaçant dans un rayon de huit mètres autour du bassin (pour la sécurité des personnes désignées, il est recommandé de ne pas dépasser six mètres). Les visages déformés, mais reconnaissables, de ces personnes apparaîtront alors un par un à la surface de SCP-830. La personne en charge de la communication peut décider de la personne à qui elle souhaite s'adresser, en parlant une fois que son visage est complètement formé, et avant que le visage de la personne suivante ne le soit. Cela peut prendre un certain temps, car on estime que SCP-830 a englouti plus de 800 individus au cours de son existence. Les personnes voulant communiquer avec un visage de SCP-830 doivent être préalablement formées en psychologie humaine et aux techniques d'interrogation. Les principaux sujets de conversation des visages de SCP-830 incluent le remord ou le regret pour les actions ayant mené directement à leur disparition dans SCP-830, et les plaintes d'une douleur atroce - il est extrêmement difficile de changer de sujet en communiquant avec un visage de SCP-830.

La plupart des personnes englouties dans SCP-830 n'ayant pas été membres de la Fondation sont des occultistes de █████████ et de ████████ ██████, apparemment éliminés par l'Insurrection du Chaos entre les années 19██ et 19██, avant que SCP-830 ne soit récupéré par le personnel de la Fondation en 19██. Des traducteurs sont mis sur place à disposition des volontaires souhaitant communiquer avec ces visages, bien que l'exposition prolongée à SCP-830 ait considérablement diminué leurs capacités de communication - la plupart des visages de cette période sont incohérents ou inconstants dans leur manière de parler. Plus de 50% d'entre eux souffrent de diverses formes d'aphasie. Les informations recueillies sur les cultes de █████████ et de ████████ ont été cataloguées et peuvent être étudiées sur demande auprès du Dr Jonas DeWitt, responsable des recherches sur SCP-830.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License