SCP-823
notation: +1+x
823-001.jpg
823-002.jpg

SCP-823 photographié par la surveillance aérienne de la Fondation.

Objet #: SCP-823

Classe: Euclide

Procédures de confinement spéciales: SCP-823 doit être surveillé par pas moins de six (6) membres du personnel présents sur le site jusqu'à ce que des protocoles de décontamination soient mis au point et jusqu'à ce que l'objet en question ait été neutralisé. Les membres du personnel doivent à tout prix rester dans la zone sécurisée située à vingt (20) mètres autour de l'actuel Zone Rouge (Entrée interdite). Tout individu, civil ou non, qui entre dans la Zone Rouge établie doit être immédiatement éliminé par les tireurs d'élite.

Si de la musique ou des sons d'orgues de barbarie sont émis depuis la Zone Rouge, les membres du personnel de la Fondation doivent immédiatement enfiler des protections auditives et se retirer de leur position pour se retrancher dans l'actuelle Zone Jaune (Pas de présence civile) située à deux kilomètres (2 km) autour de la Zone Rouge et immédiatement en informer les membres du personnel scientifique de la Fondation. Une fois le réalignement effectué, les scientifiques de la Fondation examineront la zone et détermineront les limites des nouvelles zones Rouge et Jaune en suivant la procédure 823-1 Alpha.

Du fait de la nécessité de maintenir une surveillance auditive, aucun appareil de diffusion musicale personnel et aucune radio (à l'exception de l'équipement nécessaire) ne sont autorisés sur le site d'observation.

Description: SCP-823 est un parc d'attraction abandonné situé à █████, █████. Le site fut abandonné en ████ après plusieurs violents incidents qui ont causé la mort de visiteurs du parc. Une liste complète de ces événements est disponible dans le Supplément 823-01-13, « Pertes civiles attribuées à SCP-823 ».

SCP-823 fut finalement abandonné après les événements du ██-██-████, aussi connu sous le nom de « Dimanche Sanglant », lorsque l'influence de l'objet en question atteint son apogée après 20 ans d'activité. Deux cent trente et un (231) visiteurs furent tués et sept (7) autres blessés ou mutilés. Une liste complète des pertes se trouve dans le Supplément 823-01-14, « Pertes civiles résultant de l'événement 823-99-Euclide », laquelle inclut notamment :

823-003.jpg
823-004.jpg
823-005.jpg
823-006.jpg

Images de SCP-823 obtenues par les drones de surveillance.

  • Deux (2) individus, mâle et femelle, retrouvés fusionnés à de multiples parties de leurs corps lorsqu'ils émergèrent de l'attraction « Tunnel de l'Amour ». (décédés)
  • Un (1) individu portant un costume de la mascotte « Hippo Heureux », retrouvé mort d'étouffement. Il fut découvert que la bouche, la trachée et les poumons étaient remplies d'une substance fibreuse, plus tard identifiée comme étant identique à la matière composant le costume. (décédé)
  • Quinze (15) individus retrouvés sur la montagne russe « Thriller Chiller », tous décapités suite à un choc violent. Des témoins ont signalés que les décès n'ont pas eu lieu simultanément, mais par groupes de deux, depuis le premier rang jusqu'au dernier. Une analyse détaillée indique que chaque groupe de décès correspond à une boucle ou à un virage sur le parcours de la montagne russe. (décédés)
  • Un (1) individu retrouvé sous la montagne russe « Thriller Chiller », mort d'une brisure de la nuque et d'importants traumatismes crâniens causés par une chute de quinze mètres depuis une position inversée. L'individu était assis dans les derniers wagons et a réussi d'une manière ou d'une autre à s'extirper du harnais de sécurité de l'attraction au beau milieu du parcours. (décédé)
  • Un (1) individu retrouvé démembré dans l'attraction « La Maison des Miroirs ». Le bras gauche fut retrouvé à six mètres au nord du torse. La jambe gauche fut retrouvée attachée au plafond par ses tendons. La jambe droite fut retrouvée en possession du Sujet 79, partiellement dévorée (les analyses ont révélés que les traces de morsure retrouvées sur la chair et les os de la jambe sont d'origine humaines). A ce jour, le bras droit n'a pas été retrouvé. (vivant)
  • <POUR UNE LISTE COMPLÈTE DES VICTIMES, VEUILLEZ CONSULTER LE SUPPLÉMENT 823-01-14, « Pertes civiles résultant de l'évènement 823-99-Euclide »>

Suite à cet incident, le Groupe d'Intervention Mobile Rho-71 de la Fondation (les « Crapauds en origami ») fut envoyé sur le site pour enquêter sur la situation et pour mettre en place les procédures de confinement. Le GIM Rho-71 n'a pas réussi à déterminer la cause ou la localisation des décès du fait des pertes infligées aux membres de l'équipe (voir le Supplément 823-01-15, « Pertes au sein du GIM Rho-71 causées par l’Événement 823-99-Euclide »). Une liste partielle des pertes comprend:

823-007.jpg

Impossible de déterminer le contexte ou le contenu de la photographie ci-dessus.

  • Commandant ████████ ██████████ du GIM Rho-71. Cause du décès : suicide provoqué par l'intrusion forcée d'un appareil génital dans l’œil gauche, provoquant des dommages irréversibles au cerveau.
  • Agent ████ ████████. Cause du décès : suicide. L'individu fut retrouvé avec toutes ses munitions démontées et toutes ses cartouches et ses balles jetées au sol. ██ grammes de poudre, compatible avec la quantité de munitions démontées retrouvées sur les lieux, furent découverts dans l'estomac et les intestins de l'individu.
  • Agent ███ ███████. Cause du décès : suicide. L'individu fut découvert avec des poumons déchirés et une mâchoire brisée. Les dents manquantes furent retrouvées dans les poumons et la trachée de l'individu.

<POUR UNE LISTE COMPLÈTE DES PERTES, VEUILLEZ CONSULTER LE SUPPLÉMENT 823-01-15, « Pertes au sein du GIM Rho-71 causées par l’Événement 823-99-Euclide »>

Suite au décès de 50 % des membres du Groupement d'Intervention Mobile, le directeur du site ordonna l'abandon immédiat de la mission. Le protocole de confinement passa de la Récupération à la Sécurisation du Site. Les procédures standards de censure des médias furent mis en place, y compris [DONNÉES SUPPRIMÉES].


Addendum 823-01: Re: Destruction du Site - Par ordre des O5s, la demande de destruction immédiate du site par frappe aérienne est rejetée du fait de la proximité d'un centre de population civile, de l'impossibilité de l'établissement d'une couverture plausible et de la nature inconnue de l'objet en question.

Addendum 823-02: Re: Zone Rouge - A ce jour, SCP-823 a connu trois instances de réalignement qui ont nécessité de reprendre la surveillance des zones affectées. La portée présumée de la Zone Rouge (Entrée Interdite) s'est accrue de 5% durant cette période. La vitesse de l'expansion semble s'accélérer selon une progression linéaire (voir le Rapport 823-02-07, « Résultat de la Septième Évaluation de SCP-823 »). Demandons le passage en Keter.

Addendum 823-03: Re: Passage en Keter - Rejeté par le Conseil des O5s. Raison : données insuffisantes pour justifier la reclassification.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License