SCP-818
notation: +1+x
scp818.JPG

SCP-818, Stade initial, Phase passive : remarquez la distorsion continue de son environnement immédiat

Objet # : SCP-818

Classe : Neutralisé (Anciennement Keter)

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-818 était confiné dans une zone circulaire d'au moins quatre mètres de diamètre, ne disposant d'aucun objet occultant directement les murs. La zone de confinement de SCP-818 contenait : un (1) matelas, une (1) table et un (1) luminaire équipé de puissantes ampoules fluorescentes. Quelles que soient les circonstances, la cellule de SCP-818 n'était jamais réagencée et son luminaire jamais éteint. La présence de membres du personnel dans la cellule de SCP-818 n'était pas autorisée, ni dans un périmètre de dix mètres autour de la cellule pendant sa phase d'activité (précisément de 8h43 à 21h21). Les membres du personnel exposés à la zone d'influence de SCP-818 pendant ses phases d'activité étaient reclassifiés comme Classe D et enrôlés dans le groupe de test de SCP-818.

Le document suivant, attribué au chef de projet originel, le Dr █████ (de 19██ à 199█), était considéré comme la principale directive du projet pendant huit ans et une copie était fournie à chaque nouveau membre du personnel de recherche. Ce document a été conservé à fin d'archivage :

Il est à noter que SCP-818 est un être aux habitudes bien réglées. Il suit un programme précis, [Voir la pièce jointe SCP-818-Programme journalier], tous les jours sans exception, à la lettre. Au sein de ce programme apparaissent des périodes de divergence durant lesquelles SCP-818 doit être étroitement surveillé. Il va sans dire qu'un manquement à remarquer LA MOINDRE nouvelle divergence pourrait avoir des conséquences désastreuses.

Description : SCP-818 est un jeune mâle dont l'apparence suggère qu'il ait approximativement entre sept et douze ans. De plus, SCP-818 montre tous les signes d'un autisme aigu. Des examens sur place par des comportementalistes et les dossiers médicaux récupérés laissent à penser qu'il en a toujours été ainsi depuis sa naissance. Les caractéristiques physiques de SCP-818 ont tendance à varier pendant ses phases d'activité. Cependant, pendant ses phases de repos, il apparaît avoir les cheveux bruns et la peau noire. SCP-818 ne parle pas et n'a aucune aptitude connue pour communiquer. SCP-818 n’a pas besoin de se nourrir et son corps ne produit aucun déchet, bien qu’il ait été observé en train de respirer et, vraisemblablement, de dormir. SCP-818 ne semble pas vieillir. Sa taille et son poids varient, respectivement de 1,17 à 1,84 mètres et de 65 à 80 kilogrammes, rendant impossible une quelconque identification. Cela, ajouté au fait que les dossiers médicaux récupérés soient incomplets, laisse dans l’ombre tout un pan de la vie de SCP-818.

SCP-818 est potentiellement capable de modifier l’Univers à un niveau fondamental mais ses capacités sont sévèrement affectées par son handicap. Les changements qu’il effectue sont supposés être une tentative de rendre le monde conforme à la façon dont il perçoit les choses : la pigmentation des objets a tendance à varier et à abonder, les ustensiles et outils adoptent des formes étranges, des sons se font entendre sans source discernable. La portée de ces effets est d’approximativement dix mètres.

SCP-818 a également fait preuve d’une capacité à générer spontanément de la matière. Des objets nébuleux ont pu être observés, particulièrement après des sessions au cours desquelles SCP-818 a réalisé une activité créative comme du coloriage ou de la peinture avec les doigts [Voir Compte-rendu de l’expérience 818-1]. La plupart de ces objets restent visibles pendant quelques minutes avant de disparaître, bien que certains le sont restés pendant plusieurs heures. Pour cette raison, la cellule de confinement de SCP-818 a progressivement été débarrassée de tous les matériaux qui auraient pu être utilisés au cours de telles activités. Aucun des objets créés ne s’est jamais déplacé en dehors de la ligne de vue de SCP-818, conduisant le Dr ████████ à formuler l’hypothèse que SCP-818 crée littéralement des phosphènes, probablement causés par le contraste entre les couleurs vives de ses loisirs créatifs et les murs blancs de sa cellule. Des tests supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ou non cette hypothèse.

SCP-818 fut trouvé dans ce qui semble être la maison de ses grands-parents dans la région rurale de ███████████, où il avait apparemment été abandonné depuis leur mort en 19██ d’un accident supposé sans rapport avec la nature de SCP-818. Un banquier local et deux agents immobiliers étaient en train d’estimer la propriété quand ils rencontrèrent SCP-818. Leur disparition poussa la police locale à enquêter. Après █ autres disparitions, la Fondation fut alertée et la Force d'Intervention Spéciale ██████ fut envoyée sur place pour enquêter. À leur arrivée, [DONNÉES CENSURÉES]. En conséquence, le Dr ████ suggéra que [DONNÉES CENSURÉES], conduisant à la capture de SCP-818.

Addendum SCP-818-T

Au cours des ██ dernières années, les procédures de confinement de SCPs avec des effets similaires se sont drastiquement améliorées, en partie grâce aux efforts des membres du personnel chargés du confinement de SCP-818. Cependant, en raison d’un comportement de plus en plus erratique entraînant un dangereux manque de suivi strict de la procédure de contrôle établie, ainsi qu’une multiplication d’effets très dangereux voire mortels, nous n’avons pas d’autre choix que d’autoriser l’élimination de SCP-818. [Voir ADDENDUM SCP-818-00T : Neutralisation]

Compte-rendu de l'expérience 818-1 :

Les sujets de test entrant dans le rayon d’effet de SCP-818 durant ses heures d’activité signalèrent une forte distorsion de leur vision, des hallucinations auditives et sensorielles, une incapacité à contrôler leurs mouvements et une tendance à répéter leurs actions. Après le retrait des sujets, ces effets semblèrent diminuer. Des expositions répétées semblent allonger la durée des symptômes. Une exposition continue conduirait probablement à la persistance de ces derniers. La nature et la sévérité des symptômes semblent directement liées à la partie du programme qui a été suivie par SCP-818.

Les sujets utilisés dans le cadre de cette expérience ont été choisis sur la base d’une ressemblance avec les personnes présentes sur les photographies récupérées dans la maison de SCP-818 en 19██. Un "air de famille" avec l’apparence de SCP-818 en phase passive fut défini en s’aidant des photographies, et trois membres du personnel de classe D (D-1922, D-921, et D-837) furent sélectionnés.

Le 17 ████ 19██, une expérience était prévue pour déterminer comment SCP-818 réagirait à de petites variations de certains évènements, particulièrement à ceux qui, dans le passé, avaient provoqué le plus de réaction chez SCP-818. Après les échecs de D-1922 et D-921 à obtenir des réactions concluantes, D-837 entra dans la cellule. Les moments forts de cette expérience sont rapportés ci-dessous.

Date : 18 ████ 19██
Nature : Coloriage
Déroulement : D-837 pénétra dans la cellule de SCP-818 à ██:██. Des informations recueillies au cours de la capture de SCP-818 suggéraient qu’il s’agissait d’un moment précis où la probabilité d’une réaction négative de la part de SCP-818 était à un minimum. D-837 posa trois crayons sur la table : un (1) rouge, un (1) bleu et un (1) jaune. Ces crayons furent accompagnés d’une feuille blanche classique. SCP-818 examina chaque crayon puis modifia le crayon jaune en crayon vert et commença un coloriage. Après exactement ██ minutes, SCP-818 arrêta son coloriage, se dirigea vers un des murs de sa cellule et commença à le longer. D-837 quitta la cellule avant que ses symptômes s’aggravent.
Détails : D-837 se plaignit pendant plusieurs jours d’hallucinations visuelles, toutes de couleur verte. Aucun autre symptôme ne fut signalé. L’élimination de D-837 fut temporairement suspendue en raison de l’apparente tolérance de SCP-818 à sa présence. Les expériences avec D-837 se poursuivront.

Date : 2 ██████, 19██
Nature : Peinture avec les doigts
Déroulement : D-837 pénétra dans la cellule de SCP-818 au même moment qu’aux tests précédents, la seule différence étant le remplacement des crayons par des peintures de mêmes couleurs. SCP-818 fut tout d’abord hésitant, puis changea la peinture jaune en peinture verte, comme lors des précédents tests. SCP-818 se mit à peindre pendant plusieurs minutes, jusqu’à ██:██, puis cessa et se dirigea vers un des murs de sa cellule. Comme d’habitude, il commença à le longer. D-837 quitta la cellule.
Détails : Les symptômes de D-837 liés à l’exposition à SCP-818 s’agravèrent. Suite à ce léger changement du programme, la vision de D-837 est désormais complètement teintée en vert.

Le 17 septembre 20██, D-837 fut tué suite à une brèche de confinement de SCP-███. Le jour suivant, quand D-837 ne se présenta pas dans la cellule de SCP-818 à l’heure habituelle, ce dernier devint extrêmement agité, ce qui résulta en [DONNÉES CENSURÉES], causant la mort de deux sujets de recherche alors confinés dans son rayon d’effet. Trouver un remplaçant pour D-837 pourrait être nécessaire.

Date : 20 septembre 20██
Nature : Peinture avec les doigts
Déroulement : D-18274 pénétra dans la cellule de SCP-818 au même moment qu’aux tests précédents, avec à disposition à la fois les crayons et les peintures. D-18274 fut choisi pour sa ressemblance avec D-837. Pour la première fois, SCP-818 choisit plusieurs couleurs, les mélangeant sur la feuille de papier. En outre, SCP-818 fit un écart d'une importance encore jamais observée puisqu'il coloria ██ minutes de plus qu'à l'accoutumée.
Détails : Après la sortie de D-18274 de la cellule de SCP-818, D-18274 commença à adopter de nombreuses habitudes observées chez D-837, incluant [DONNÉES CENSURÉES] et une tendance à siffloter des mélodies au tempo lent. Après deux expositions supplémentaires, se déroulant de façon identique à la première, D-18274 était devenu pour ainsi dire la même personne que D-837. Des tests sanguins confirmèrent une similarité génétique. D-18274 fut reclassifié en D-837. L’élimination de D-837 est suspendue.

ADDENDUM SCP-818-00T : Neutralisation

Le 17 janvier 20██, Dr ████ entra dans la cellule de confinement de SCP-818 au cours de sa phase passive et lui administra une injection de ██████ et de ██████, résultant tout d'abord en un arrêt des fonctions respiratoires de SCP-818 suivi d'un arrêt de toutes les autres fonctions corporelles mesurées. Les rapports d'autopsie révèlent que le sujet est mort d'un choc anaphylactique. La dépouille est entreposée au Site-██ et est disponible à l'étude.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License