SCP-813
notation: +2+x
blank.png
Final%20SCP%20picture.jpg

Œil d'un sujet peu après un impact de SCP-813-1.

Objet # : SCP-813

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-813 est conservé au Site-117 et est confiné dans une caisse en acier de 2 m3 remplie de mousse synthétique. SCP-813 doit constamment rester enfoncé dans cette mousse et ne doit jamais entrer en contact direct avec les parois internes du conteneur. La caisse est maintenue suspendue par des supports élastiques industriels et ne doit pas s'approcher à moins de 3 m de toute autre surface.

Les hôtes de SCP-813-1 doivent être gardés séparément dans des cellules de confinement pour humanoïde standards. Chaque instance de SCP-813-1 doit être retirée de son hôte aussi rapidement que possible. Pour plus d'informations concernant les procédures chirurgicales à suivre pour retirer SCP-813-1, consulter le Document-813-1. Une fois retirée, chaque instance doit être confinée dans des boîtes en acier hermétiques séparées (1 cm x 0,5 cm x 0,5 cm). Dans l'éventualité où un hôte de SCP-813-1 mourrait, ou si une ou plusieurs instance(s) de SCP-813-1 venait à disparaître, la zone à proximité doit être immédiatement bouclée et une recherche organisée pour retrouver la ou les instance(s) en question. Tous les membres du personnel manipulant des instances de SCP-813-1 ou leurs hôtes doivent porter des masques de protection en verre renforcé. Tout membre du personnel de confinement souffrant d'anomalies ou de douleurs optiques doit être immédiatement examiné.

SCP-813 ne doit pas être placé à moins de 10 km de SCP-882 ou de tout artefact connecté à l’Église du Dieu Brisé.

Description : SCP-813 est une sphère de verre sculptée. Certaines preuves suggèrent que la sculpture mesurait initialement 45 cm de diamètre ; cependant, environ 17% de sa masse initiale sont actuellement manquants. L'examen rapproché de SCP-813 a permis d'y déceler un système microscopique semblable à un mécanisme d'horlogerie métallique. Ce mécanisme est constamment actif, bien que sa méthode d'alimentation en énergie n'ait pas été identifiée. Les propriétés de l'artefact (voir plus bas) ont empêché tout examen plus poussé du mécanisme, et les analyses spectroscopiques n'ont pas donné de résultats concluants.

Le verre composant SCP-813 est exceptionnellement fragile et éclate sous des pressions largement inférieures à la normale. SCP-813 se fracture toujours en fragments d'approximativement 7 mm x
2 mm ; ces éclats ne semblent pouvoir être à leur tour brisés par quelque moyen que ce soit, les rendant à l'heure actuelle indestructibles. Lors de leur éclatement, tous les fragments (désignés SCP-813-1) produits chercheront à atteindre la cible humaine la plus proche1. SCP-813-1 est capable de se propulser par un moyen inconnu, lui permettant de "sauter" à des vitesses allant jusqu'à 131 km/h.

Lorsqu'il atteint sa cible, SCP-813-1 va pénétrer l’œil du sujet et se loger dans son nerf optique. En dépit de la vitesse d'impact de l'objet, l’œil et le reste du corps ne souffriront d'aucun dommage substantiel. Le sujet souffrira d'une douleur aiguë et d'une cécité temporaire, qui se dissiperont au bout de quelques secondes. Suite à cela, SCP-813-1 commencera à propager plusieurs câbles microscopiques de matière non-identifiée dans le cerveau du sujet. Cette propagation ne provoque aucun dommage cognitif ou neurologique et n'est jamais remarqué par le sujet.

L'hôte de SCP-813-1 commencera à subir des changements de comportement marqués environ deux semaines après exposition. Durant cette période, le sujet cessera fréquemment ses activités normales et restera immobile durant plusieurs heures. Les pupilles du sujet seront alors dilatées, et les personnes présentes à proximité du sujet rapportent entendre un bourdonnement, décrit comme un "hum" électrique. Le sujet ne répondra à aucune tentative de le réveiller, et niera après coup que de telles périodes aient eu lieu. Durant les trois à quatre mois suivants, ces périodes dureront de plus en plus longtemps, jusqu'à couvrir l'intégralité des activités quotidiennes du sujet, à l'exception de la nutrition et du repos nécessaires à sa survie.

SCP-813-1 restera dans le nerf optique du sujet jusqu'à sa mort. Une fois le sujet mort, SCP-813-1 retirera ses câbles du système nerveux central du corps et s'éjectera du nerf optique jusqu'à la cible humaine la plus proche afin de répéter le même processus. L'ablation forcée du fragment (chirurgicalement ou autre) est fatale pour l'hôte, et le fragment cherchera immédiatement un nouvel hôte selon sa méthode habituelle.

Addendum [813-001] : Récupération de l'objet et documents additionnels

SCP-813 fut initialement récupéré dans un convoi armé traversant [SUPPRIMÉ] mené par des membres de L'Église du Dieu Brisé. La caisse où SCP-813 fut récupéré était dotée de propriétés anormales faisant léviter l'artefact au centre du conteneur. Cependant, durant la confrontation qui s'ensuivit, la caisse fut endommagée et SCP-813 échappa à sa suspension. L'amortissement au sein de la caisse empêcha l'objet d'éclater complètement ; néanmoins, il est supposé que plusieurs fragments de balles issues du conflit touchèrent SCP-813 et délogèrent plusieurs instances de SCP-813-1. Ces dernières pénétrèrent immédiatement plusieurs des agents de la Force d'Intervention Mobile (les instances de SCP-813-1 ne semblent pas cibler les membres de l'Église). Suite à cet événement, SCP-813 fut transporté au Site-███ pour étude. Aucun membre de l'Église n'a survécu à l'incident.

Un morceau de papier, supposément tiré d'une lettre manuscrite, a été retrouvé au sein du convoi ; un extrait de cette lettre a été retranscrit ci-dessous :

Un œil voit tout en dehors de lui-même. Pour cela, il en faut un autre. Eux qui allaient par deux et sont maintenant séparés doivent être réunis à nouveau. Par ses éclats l'Œil brisé voit. Par les esprits païens le Dieu Brisé voit.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License