SCP-808
notation: +6+x

Objet # : SCP-808

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Il est actuellement impossible de déplacer SCP-808 de sa localisation initiale. Par conséquent, le Site 27 de Confinement Armé a été construit autour de la zone où il a été découvert.

SCP-808 est confiné dans un conteneur de confinement de six (6) mètres sur sept (7) et de dix-sept (17) mètres de hauteur. Celui-ci est constitué de murs de dix (10) centimètres d’épaisseur de polyvinyle (PVC), recouverts de vingt-cinq (25) centimètres de mousse acoustique. Des murs en bois visant à isoler davantage la structure d’un point de vue sonore sont construits à trois (3) mètres de distance du conteneur. Le bois étant susceptible de se dégrader régulièrement, ces murs doivent être régulièrement entretenus voire remplacés par des membres du personnel de Classe D.

Le lieu où se trouve SCP-808 (La Zone 808-a) est actuellement équipé de ██ charges explosives. La version officielle présentée au public concernant cette zone est qu’elle a été acquise pour procéder à des essais militaires, ce qui permet également de détruire l’objet dans le cas où cela serait nécessaire. En dehors de la maintenance, un périmètre de sécurité de trente (30) mètres doit être maintenu autour de l’objet en toutes circonstances.

Une fois par mois, le conteneur de SCP-808 doit être ouvert et les pièces principales doivent être inspectées pour y déceler des traces de dégradation. Si celles-ci sont dégradées, de l’acide phosphorique dilué doit être vaporisé sur leur surface, puis l’objet doit être lavé à grands jets et recouvert d’un vernis antirouille.

SCP-808-2-small.jpg

Une portion de SCP-808

La machinerie trouvée à l’origine à l’intérieur de la structure a été déplacée dans une zone de stockage située à deux cent cinquante (250) mètres en direction du sud-ouest. Dans le cas où un élément de machinerie déconnecté de SCP-808 commencerait à se mettre en route, tous les membres du personnel doivent se rendre au Point D’évacuation Bêta. En guise de précaution contre d’éventuels intrus, des installations défensives pyrogènes équipées de détecteurs de mouvement ont été installées autour de l’objet et doivent être activées en cas de confinement total du Site.

Description : SCP-808 est une construction mécanique mesurant approximativement seize (16) mètres de haut, avec une base mesurant environ cinq (5) mètres sur six (6) mètres. L’objet est approximativement cylindrique, les trois (3) derniers mètres se terminant en pointe.

SCP-808 semble avoir été construit principalement en acier et en fer, avec plusieurs joints en laiton. Des câbles et des chaînes sont attachés de façon apparemment aléatoire à différents endroits de la section inférieure, tandis que la majorité de la machine est constituée d’engrenages et de pistons organisés selon des schémas d’horlogerie classiques. Ces composants semblent avoir été prélevés dans diverses machines industrielles de sources différentes. La machinerie qui constitue SCP-808 est constamment en mouvement, bien qu’aucune source d’énergie ne soit visible.

La portion supérieure de SCP-808 présente une apparence vaguement humanoïde. Cette portion est recouverte de tissu gris et d’une robe de mariée blanche, lui donnant une apparence douce et presque féminine. L’effigie possède quatre membres, les membres supérieurs semblant être atrophiés et les membres inférieurs évoquant ceux d’un mannequin. Le visage ressemble à un haut-parleur, peut-être fabriqué en cuivre.

SCP-808.jpg

Partie humanoïde de SCP-808, derrière la vitre du conteneur de confinement en PVC.

Tant que SCP-808 fonctionne, un gémissement aigu est émis par la construction humanoïde. Si la structure de SCP-808 se dégrade (en rouillant) ou si elle est perturbée (lors de tentatives de désassemblage par exemple), le volume de ce son augmente énormément. Le son s’accordera alors selon une fréquence capable de faire résonner les métaux environnants. Dès que le volume sera suffisamment puissant (approx. 70 dB), les composants de machinerie non-électroniques affectés par cette résonance vont spontanément s’activer. Cette activité anormale cessera dès que la rouille aura été retirée de SCP-808. Aucun effet psychologique n’a été relevé chez les personnes exposées à ce son.

Les dommages directs causés à l’effigie humanoïde ont eu pour résultat de lui faire émettre un “cri” d’approximativement 1██ décibels, tuant deux (2) membres du personnel et en assourdissant ██ autres, et causant également d’importants dégâts aux alentours. Aucune nouvelle tentative de désassemblage ou de destruction de SCP-808 ne doit être entreprise excepté en cas d’extrême urgence.

Rapport de Récupération : SCP-808 a été repéré dans une usine abandonnée à █████████, en ████████, en France. Un Agent travaillant comme fonctionnaire dans une ville locale avait entendu des rumeurs portant sur un “crissement” constant dans la campagne environnante, et lança une enquête. Lorsqu’ils découvrirent SCP-808, les quatre (4) Agents présents furent assaillis par un groupe de civils, tués par les Agents dans une mesure d’autodéfense.

L’enquête relative à la structure révéla l’existence d’une secte dédiée à l’Église du Dieu Brisé. ██ membres associés à la secte furent capturés et mis en détention par la Fondation. Des documents et des objets récupérés dans les habitations de ces membres révélèrent que SCP-808 était en construction depuis approximativement sept (7) mois ; l’objet est resté inachevé suite à son acquisition par la Fondation. La documentation révèle que SCP-808 était conçu comme un genre de musicien, préparé en attendant l’éventuel retour du "Dieu Brisé".

Les civils associés ont été éliminés sous la couverture d’une attaque d’une cellule terroriste. La sécurité de [DONNÉES SUPPRIMÉES] a été augmentée depuis.

Addendum - Note du Dr. Bridge
A en juger par la structure principale, je dirais que c’était censé être mobile. Il y a des parties qui ressemblent à des débuts de jambes… et aussi des roues.

Il est assez préoccupant de constater que quelque chose de la taille de SCP-808 ait pu être construit sans que nous ne le sachions. Cependant, je trouve encore plus dérangeant le fait qu’un culte du Dieu Brisé ait pu se développer dans de telles proportions sans que la Fondation n’en soit alertée. A la lumière de ces développements récents, je recommande une surveillance accrue des activités connues de l’Église.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License