SCP-806
notation: +2+x
blank.png
scp-806.jpg

SCP-806, lors de sa découverte.

Objet # : SCP-806

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-806 doit être gardé enfermé dans le Casier de Confinement 8 du Site Biologique-66. Les chercheurs intéressés par son utilisation doivent contacter le Dr Bridge pour s'en entretenir.

SCP-806-1-a est logé dans une suite de confinement pour humanoïde standard au Site Biologique-66. SCP-806-1-a a reçu une accréditation de Niveau 0, à condition d'être sous la surveillance constante d'au moins un (1) membre du personnel de Niveau 1.

SCP-806-1 ne peut être créé que sur une approbation écrite explicite émise à la fois par les Drs Bridge et Seidelman du Site-66, ou sur approbation du Commandement O5.

Description : SCP-806 est un grand projecteur de film modifié, initialement construit aux alentours de 1900. La lentille d'origine de l'objet a été remplacée par une lentille constituée de plusieurs dizaines de fines couches de pierres précieuses polies et de matériaux à ce jour non-identifiés. Le bulbe de projection original a été remplacé par un ensemble de LED. Initialement construit pour projeter des films de 35 mm, la plupart de ses mécanismes internes ont été remplacés par des composants similaires faits de divers alliages complexes. Ces modifications lui permettent de projeter la plupart des tailles de pellicule. Des mécanismes additionnels ont été installés, permettant à plusieurs bobines de film d'être projetées par la machine sans interruption.

Lorsqu'il est actif, SCP-806 crée par un procédé inconnu de la matière biologique, qui s'arrange elle-même de manière à recréer une "copie" nue d'un sujet décédé dans l'espace libre devant l'écran, tel qu'il était au moment du dernier enregistrement diffusé123.

La matière produite par SCP-806 semble d'abord se manifester comme de fins rayons lumineux projetés par la lentille. Ces rayons ne génèrent ni ombre ni effet sur le film projeté, et semblent se changer en matière biologique au moment où ils touchent l'image du sujet humain en formation.

Les "copies" créées ainsi sont nommées SCP-806-1. Afin de produire SCP-806-1, les bobines de film contenant l'enregistrement du défunt doivent être projetées sur un écran de cinéma lenticulaire. Entre 13 et 27 heures d'enregistrement sont nécessaires pour recréer le sujet. Au moins un individu doit visionner le film durant toute la durée du phénomène, sans quoi la formation cessera et s'inversera progressivement.

Si le projecteur est éteint, l'instance de SCP-806-1 échouera et se dissoudra en un mélange de sang et de poussière de graphite4.

Les instances finalisées de SCP-806-1 sont dénuées de pigmentation et semblent être monochromes. Cet effet ne dépend pas de la colorisation du film diffusé. Les tissus prélevés aux instances gagneront progressivement leur pigmentation par un procédé inconnu, mais se dégradent inhabituellement vite et ne survivent pas à la transplantation.

Les instances complètes de SCP-806-1 conservent généralement la plupart des souvenirs de leur vie passée, et croiront initialement être l'individu original. À l'exception de SCP-806-1-a, toutes les instances meurent d'arrêt cardiaque entre 70 et 75 heures après leur formation finale. L'usage de SCP-806 en tant que moyen d'investigation concernant certains films anormaux est à l'étude.

806-1-a et Découverte : SCP-806-1-a est le premier sujet connu à avoir été recréé grâce à SCP-806, et le seul survivant. 806-a est une jeune femme d'origine indéterminée et ayant environ 20 ans, apparemment née entre le début et le milieu du XXe siècle. Pour une raison encore inconnue, SCP-806-1-a semble être atteinte par une forme d'amnésie dissociative l'empêchant de se souvenir de toute information personnelle concernant sa vie originale, y compris son nom. Aucun document n'a été découvert à ce jour concernant une personne ressemblant à 806-1-a et ayant vécu à la même époque.

806-1-a fut retrouvée avec SCP-806 lors de sa découverte initiale. L'Agent Fishe, infiltré dans les forces de police locales, enquêtait sur une plainte indiquant que des jeunes avaient pénétré dans le cinéma local, fermé pour les vacances. Sur place, l'agent rencontra un homme inconnu hurlant de colère, tentant de réunir SCP-806 et d'autres équipements, ainsi que 806-1-a dans un état de détresse et de confusion. L'homme inconnu parvint à échapper à l'Agent Fishe et au personnel civil.

La FIM Alpha-4 ("Pony Express") fut appelée pour récupérer SCP-806, SCP-806-1-a, et approximativement 50 heures de films divers.

Ces films consistaient en 5,8 secondes de SCP-806-a riant et disant “Je t'aime”, répétées dans divers états de qualité et de coloration.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License