SCP-804
notation: +4+x
SCP-804

SCP-804, inactif

Objet #: SCP-804

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Jusqu'à ce qu'il ait été démontré que SCP-804 ne présente aucun effet mémétique, celui-ci doit demeurer à son emplacement d'origine, sur l'ancien site de █████ █████, en Alaska, où son exposition aux éléments empêche sa réactivation. Une bâche de camouflage de 30m x 30m doit recouvrir SCP-804 et tout bâtiment destiné à accueillir des gardes ou des équipes de recherche doit se trouver à plus de 130 mètres de l'emplacement de l'objet. Tout intrus entrant dans cette zone doit recevoir un Amnésique de Classe A et être reconduit à la ville la plus proche ou éliminé à la discrétion du personnel de la sécurité. Dans le cas où SCP-804 tomberait aux mains d'une force armée hostile, le plan de Contingence 804-X devra être exécuté.

Description : SCP-804 est ce qui reste d'une installation artistique intitulée "Le Monde Sans l'Homme", inaugurée le ██/██/20██, par l'ex-groupe artistique Unelmat Paremmasta Maailmasta. D'après la documentation récupérée et subséquemment effacée du site internet du groupe au cours de la procédure de nettoyage, SCP-804 était à l'origine un grand globe terrestre transparent, contenant plusieurs autres globes plus petits ainsi que du matériel vidéo. Les documents publicitaires sur le site internet sous-entendaient que le globe devait diffuser des images de paysages sauvages, contrastés par des visuels d'industries humaines abandonnées et d'autres bâtiments désertés.

Lors de son activation devant une petite audience composée d'activistes écologistes et d'artistes d'une communauté voisine de █████ █████, SCP-804 commença à démontrer ses propriétés destructrices. Nous ne pouvons que spéculer si le résultat de l'activation de l'objet était intentionnel ou non, compte tenu du fait que les personnes impliquées dans sa fabrication ont soit péri au cours de l'incident, soit pris la fuite.

Tant que les globes à l'intérieur de SCP-804 tournent, tout artefact fabriqué par un être humain situé dans un rayon de cent (100) mètres se détériore rapidement jusqu'à être complètement désintégré. L'effet s'applique à tout type d'objet, des machines aux bâtiments, en passant par les vêtements, le plastique, les composés chimiques synthétiques et tout outil plus complexe qu'un morceau de bois pointu. La zone d'effet s'étend en fonction de la durée d'activation de l'objet, et son effet est plus puissant à proximité de l'épicentre. Les tissus humains sont également affectés, à une vitesse inférieure, rendant les victimes de l'effet plus émaciées au fur et à mesure que celles-ci perdent leur masse corporelle, entraînant l'effondrement du squelette et la mort, suivi d'une décomposition rapide du cadavre peu après. Toute forme de vie non-humaine est en revanche absolument non-affectée. Les personnes parvenant à quitter la zone de l'effet présentent des symptômes similaires à ceux d'une famine prolongée, mais peuvent retrouver la santé grâce à ses soins appropriés.

Si ce n'était pour le fait que l'objet n'est pas entièrement immunisé à son propre effet, SCP-804 pourrait potentiellement effacer toute trace de l'humanité de la surface du globe en quelques semaines. A en juger par la vitesse de destruction observée lors de l'activation initiale comparée à la vitesse de destruction observée lors des tests actuels, les capacités de SCP-804 ont été réduites par sa propre dégradation partielle. Cependant, une activation de longue durée représente toujours une menace extrême, en particulier dans le cas où l'objet serait amélioré ou réparé.

En raison des circonstances dans lesquelles SCP-804 a été acquis par la Fondation, l'objet est fortement soupçonné de posséder une forme de compulsion mentale affectant ceux qui le regardent, mais des tests sont toujours en cours afin de déterminer si cette propriété a été affectée par la dégradation de SCP-804 et s'il est possible de la confiner. Voir le Rapport de Récupération pour plus d'informations.

Rapport de Récupération de SCP-804 : Approximativement 5 minutes après activation, l'effet de SCP-804 atteignit la communauté voisine de █████ █████. Les habitants qui ne se trouvaient pas à l'inauguration de l'exposition réagirent par la panique et passèrent plusieurs appels de détresse. En raison de l'isolation extrême de la ville, la première réponse à ces appels fut émise par un petit avion monomoteur qui arriva sur les lieux trente (30) minutes plus tard. Bien que l'avion soit entré dans la zone d'effet et ait été rapidement perdu, le pilote eut le temps de transmettre un message radio décrivant la destruction rapide et totale des bâtiments de la ville. A ce stade, la Fondation prit connaissance de la situation et plusieurs équipes d'Agents furent envoyées sur place afin de l'évaluer.

Au moment où les Agents arrivèrent sur les lieux, SCP-804 avait été actif par intermittence pendant près de huit (8) heures et, par conséquent, la ville et tout ce qui se trouvait dans un rayon de [DONNEES SUPPRIMEES] avait été nettoyé de toute trace de civilisation humaine. Au moment de l'atterrissage, un avion fut immédiatement affecté ; heureusement, les membres de l'équipage parvinrent à effectuer un atterrissage d'urgence avant que la structure physique de l'avion ne s'effondre autour d'eux. Malheureusement, leur équipement et leurs vêtements furent également rapidement désintégrés, les exposant au froid extrême du nord de l'Alaska. En raison de cet incident, six (6) Agents durent être traités pour hypothermie, mais purent tous réintégrer leurs fonctions par la suite sans conséquence durable.

Après avoir récupéré l'équipage de l'avion écrasé, les Agents établirent un périmètre de sécurité et purent observer l'épicentre de l'effet de SCP-804. La population encore vivante de █████ █████ s'était rassemblée autour de ce qui restait de l'objet. Tous les sujets observés étaient gravement émaciés et souffraient d'une grave hypothermie. Leur exposition au froid n'avait fait qu'aggraver l'effet de SCP-804 et plusieurs sujets avaient perdu des doigts, des orteils, voire des membres entiers. Les survivants s'approchaient de l'objet à tour de rôle par équipes de deux (2) ou trois (3) pour faire tourner manuellement le dernier globe restant de SCP-804 afin de perpétuer son effet. Lorsque chaque sujet finissait par mourir et s'effondrer, un autre sortait de la foule et prenait sa place. Les survivants acclamaient et encourageaient ceux qui maintenaient la rotation de l'objet jusqu'à ce que leur tour vienne et qu'ils poussent le globe gelé pour le faire tourner, bien que cette méthode manuelle ne semble pas suffisante pour maintenir le rayon d'action que l'objet avait atteint avant de s'endommager lui-même.

Les Agents furent autorisés par l'O5-█ à ouvrir le feu sur la foule. Bien que les balles s'avérèrent être également affectées par l'effet de l'objet, la vélocité de celles-ci s'avéra suffisante pour infliger des blessures mortelles avant que les projectiles ne se décomposent et disparaissent. Lorsque le globe restant de SCP-804 cessa de tourner, son effet s'arrêta et les Agents purent s'approcher afin de sécuriser l'objet. Les survivants tentèrent de s'opposer aux Agents mais n'avaient plus suffisamment de force pour affronter des hommes armés et commencèrent à se comporter de façon désorientée après avoir été éloignés de SCP-804. Comme il ne restait plus de bâtiments leur permettant de s'abriter, plusieurs survivants décidèrent de s'allonger dans la neige afin d'y mourir, tandis que d'autres tentèrent de provoquer les Agents afin que ceux-ci les abattent. Les membres de la foule capturés refusèrent de répondre à toute question et négligèrent suffisamment les soins qui leur ont été apportés pour ne pas être en capacité de survivre à leur dégradation physique.

Compte tenu du fait que l'exposition au climat extrême du nord de l'Alaska semble confiner efficacement SCP-804 en gelant en place ce qui reste de son mécanisme, il a été décidé de laisser l'objet sur les lieux de sa découverte sous protection de membres de la sécurité et d'un [DONNEES SUPPRIMEES] dans l'éventualité où une faction hostile tenterait de s'emparer de l'objet.

Addendum : SCP-804 ne doit être confiné à l'intérieur d'aucune structure appartenant à la Fondation tant qu'il n'est pas certain que nous soyons en mesure d'empêcher quiconque d'être poussé à activer ou à maintenir la rotation du globe. Quelques minutes d'exposition à l'effet de SCP-804 pourraient suffire à détruire son propre confinement et compromettre sérieusement toute autre structure de confinement à proximité.

Contingence 804-X [DONNEES SUPPRIMEES]

Rapport de Recherche Mémétique, révision de Juillet 2011 par le Dr. Johannes Sorts

Ceci est la troisième étude en un an des supposés éléments mémétiques "surnaturels" de SCP-804, et nous n'avons toujours pas obtenu de résultat significatif. Il est temps de mettre un terme à la controverse portant sur les propriétés mémétiques de SCP-804 une bonne fois pour toutes.

Oui, SCP-804 possède des propriétés mémétiques, et oui, ces propriétés sont ce qui a poussé les survivants de son évènement d'activation à se sacrifier pour que la machine continue à fonctionner.

Mais il n'y a rien de particulièrement virulent ou dangereux dans les propriétés mémétiques de SCP-804. Seules quelques personnalités typiques, signalées dans le rapport ci-joint, éprouvent d'envie de réactiver la machine. Les plus notables sont les Classe D sociopathes qui montrent un amusement similaire lorsqu'on leur montre un gros bouton rouge sur lequel il est écrit "tout détruire".

Nous n'avons pas cherché du bon côté ; il n'y a aucune compulsion magique qui pourrait pousser autant de personnes à se détruire elles-mêmes. Celle-ci n'a pas besoin d'exister. Tout ce que nous avons observé lors de la récupération peut être expliqué par de la dynamique de groupe basique et par la nature humaine.

La machine venait d'effacer toute trace du travail et des vies d'une communauté artistique et activiste. Les bâtiments ont été réduits en poussière si rapidement que les personnes qui se trouvaient à l'intérieur n'ont même pas été blessées dans l'effondrement. Et au centre du phénomène, "Le Monde Sans l'Homme" continuait de tourner encore et encore sur sa plateforme, offrant une vision sinistre qui leur avait été présentée comme un idéal. Un antidote au virus qu'est l'humanité.

Alors pourquoi un groupe d'activistes s'est jeté avec tous ses voisins dans les rouages mortels d'une machine qu'ils croyaient capable d'effacer l'ensemble de l'humanité de la surface de notre mère la Terre ?

Parce qu'ils en avaient simplement envie.

Auteur original: SortsSorts
Source Originale: The SCP Foundation
Date: 29/07/2011
Lien: SCP-804

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License