SCP-802
notation: +2+x

Objet # : SCP-802

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Un périmètre de sécurité d'un rayon de 15 kilomètres doit être maintenu autour du territoire de SCP-802. Dû au large espace nécessitant d'être surveillé ainsi que la particularité du territoire de SCP 802, des panneaux d'avertissement, des barrières, un système de surveillance automatique et des patrouilles régulières devrait être suffisants pour prévenir une intrusion non autorisée. En toutes circonstances, il ne doit pas avoir moins de trois lignes de confinement dans le périmètre du territoire, ces lignes devant être organisées de la manière suivante :

Périmètre extérieur : Des barrières classiques entourées de tranchées ainsi que des obstacles en béton et en acier, des patrouilles équipées d'un armement anti-tank sont effectuées régulièrement.

Périmètre intermédiaire : Ce périmètre bénéficie de tranchées supplémentaires ainsi que d'une ligne de mines anti-tank ininterrompue.

Périmètre intérieur : Ce périmètre doit être sécurisé avec une ligne ininterrompue d'obstacles anti-tanks du type Dents de dragons construits en béton armé ainsi que des mines anti-tanks supplémentaires.

L'accès par la route au territoire de SCP-802 est interdit. Les seuls moyens de transport autorisés dans les périmètres sont la marche ou la voie des airs. Les périmètres établis ne doivent en aucun cas être levés afin de permettre le passage d'un véhicule terrestre. Seul le personnel de niveau 3 ou plus est autorisé à pénétrer le périmètre. Tout accès non autorisé au périmètre résultera en une élimination.

Description : SCP-802 est un char moyen du type B1 construit par Renault datant de la Seconde Guerre mondiale. Cependant, contrairement aux chars normaux, SCP-802 peut fonctionner tout seul. On ignore si SCP-802 est conscient ou même s'il possède une quelconque intelligence, mais il a été confirmé que le char n'est pas manié par un équipage, grâce à des scanners infrarouges longue portée et à la surveillance constante de SCP-802. Bien que les membres du personnel n'aient pas pu s'approcher de SCP-802 pour l'examiner il a été remarqué, lors de ses manœuvres, que le char est gravement endommagé : la tourelle est manquante, l'arme en casemate ne fonctionne plus, les chenilles s'enlèvent presque, la coque est usée et endommagée par le temps et les combats. Malgré son état, il est capable de dépasser les performances d'un Renault B1 normal, atteignant 40 km/h au lieu des 28 km/h normaux. Les scanners infrarouges ont révélé des traces de chaleur à l'emplacement des moteurs qui ne correspondent pas avec les traces de chaleur normales ; le système de propulsion principal de SCP-802 reste donc inconnu. SCP-802 est extrêmement résistant aux dégâts. Toutes les tentatives visant à le détruire se sont soldées par un échec, SCP-802 pouvant encaisser des tirs répétés d'armes anti-chars et rester opérationnel. Cependant, bien que les dégâts ne semblent que superficiels, ils peuvent mettre hors circuit SCP-802.

SCP-802 "patrouille" dans une zone d'environ 6 kilomètres carré dans la campagne française près de [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Le territoire est principalement composé des ruines qui restent de la ville de [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Les archives montrent que la ville a été fondée au début du 16e siècle et abandonnée au début du 20e pour une raison inconnue. Lorsque quelqu'un pénètre dans la zone d'action de SCP-802 il se verra traqué par celui-ci et attaqué constamment de toutes les manières possibles. On ignore si SCP-802 a déjà quitté les limites des ruines. Cependant, SCP-802 ne semble montrer aucune envie de s'échapper et est toujours resté dans les limites du périmètre.

L'aspect le plus étrange de SCP-802 est la musique provenant de l'intérieur de sa coque. Cette même musique peut être entendue occasionnellement à travers toute la zone de confinement pendant la nuit. D'après les témoins oculaires et les archives, nous savons que SCP-802 a tendance à jouer de la musique issue de la fin du XIXe jusqu'au début du XXe siècle. La musique émise est de mauvaise qualité et a des sautes pouvant s'apparenter à un ancien enregistrement sur un vinyle de mauvaise qualité. Plus de 19 musiques ont été répertoriées, bien qu'il reste des musiques que les analystes n'ont pas pu identifier. On ignore ce qui cause ce phénomène, mais une hypothèse a été émise selon laquelle la musique est une stratégie de guerre psychologique cherchant à déconcerter et rendre l'ennemi confus. Ceci reste à confirmer.

Addendum : Après 47 victimes depuis le confinement initial, toutes les équipes de reconnaissance devront être uniquement composées de Classes D ayant une expérience militaire.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License