SCP-798
notation: 0+x
blank.png

Objet # : SCP-798

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-798 est actuellement hébergé dans une cage de 80 x 60 cm sur une table en bois. Aucun membre du personnel ne doit approcher SCP-798 seul. La cage de SCP-798 doit être conservée dans une cellule à faible niveau de sûreté.

Description : SCP-798 ressemble à un rat adulte en bonne santé et au poil gris/beige. Cependant, il fait preuve de comportements généralement associés aux corvidés et aux mammifères plus développés, tels que la conscience de soi, la résolution de problèmes et l'usage limité d'outils, qui suggèrent un haut degré d'intelligence. Le régime alimentaire, le cycle du sommeil et le métabolisme de SCP-798 correspondent à ceux d'un Rattus norvegicus normal, et des tests sanguins ont confirmé qu'il appartenait à cette espèce.

SCP-798 possède la capacité d'influencer d'autres animaux à distance et même de les contrôler lorsqu'un contact physique est établi avec eux. Les capacités du sujet se sont révélés être bien moins efficaces sur les cétacés, les corvidés et les primates ; le sujet semble incapable d'établir un lien physique avec de telles créatures. Des tests récents impliquent que SCP-798 semble être complètement incapable d'influencer des membres de son espèce. Des tests récents impliquent que SCP-798 adopte des comportements différents lorsqu'il interagit avec des membres de son espèce.

Addendum : Des analyses aux rayons-X, au scanner et aux [DONNÉES SUPPRIMÉES] indiquent que SCP-798 est un rat normal, et aucune activité électrique, chimique ou neurologique anormale n'a été observée chez SCP-798 ou chez une de ses cibles.

Expérience 798-1 :
Nécessite l'accès au Rapport d'Incident ███ pour plus d'informations.

Expérience 798-2 :
Chercheurs : Agents ██████ et ████
Procédure : Observation de routine de SCP-798.
Détails : SCP-798 s'est nettoyé, a réarrangé son nid, et a commencé à manger. Il s'est arrêté au milieu de son repas et a commencé à fixer avec insistance l'Agent ██████. L'Agent ██████ s'est lentement redressé pour se diriger vers la cage, annonçant sa volonté de "laisser le petit gars se balader un peu". L'Agent ████ l'a arrêté en lui agrippant le bras et en s'adressant directement à lui.

Addendum 798-2.1 : L'expérience de l'Agent ██████ implique que SCP-798 peut influencer psychologiquement les individus à proximité de lui. Plusieurs répétitions de cette expérience indiquent que cet effet peut être facilement contourné par la volonté et/ou la conscience du sujet qu'il est en train d'être manipulé. Les émissions subconscientes de SCP-798 semblent se concentrer sur des demandes de libération et de nourriture, bien qu'il s'avère également capable de faire ressentir aux chercheurs une culpabilité intense lors de procédures telles que des prises de sang ou des thérapies par électrochocs.

Expérience 798-3:
Chercheurs : Agents ██████ et ████
Procédure : SCP-798 est laissé seul avec un chat domestique appartenant à l'Agent ████.
Détails : Le chat est immédiatement monté sur la table de SCP-798 et a commencé à pousser sa cage, avant de la faire tomber sur le sol, ce qui ouvrit son loquet. Une fois SCP-798 relâché, le chat s'est prostré et a laissé SCP-798 [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Expérience 798-4:
Chercheurs : Docteur ████████ et Agent ████
Procédure : SCP-798 et trois sujets canins (C1, C2, C3) ont été relâchés dans une cellule de 4 x 4 m, leurs cages étant ouvertes à distance. Les chiens avaient auparavant été libérés de laboratoires pharmaceutiques où ils servaient de cobayes ; leurs races et leurs âges sont indéterminés mais ils sont supposés avoir entre quatre et dix ans.
Détails : Les chiens se sont immédiatement dirigés vers SCP-798 dès que les portes de leurs cages ne leur obstruaient plus la vue. C3 fut le premier à atteindre le sujet de test et a laissé SCP-798 monter à l'arrière de sa tête. Souffrant d'une détresse apparente, il aboya en direction des autres sujets, qui lui répondirent par un comportement territorial qui escalada en un affrontement entre les trois chiens. C3 en sortir victorieux, après avoir tué C1 et C2 en dépit du fait qu'il ait été le plus petit chien du trio et qu'il ait reçu plusieurs blessures sévères à la jugulaire. Après le combat, le chien est retourné dans sa cage et s'est allongé. SCP-798 est retourné dans son nid, s'est nettoyé de ses traces de sang, et s'est endormi. C3 ne s'est pas réveillé et fut retrouvé mort d'un anévrisme fatal.

Journal 798-5 :
Chercheurs : Docteur ████████ et Agent ████
Procédure : SCP-798 et un autre spécimen de Rattus norvegicus (R1) sont placés dans une cage de 80 x 60 cm, séparés par une cloison transparente.
Détails : Lorsque la cloison a été retirée, R1 a immédiatement attaqué SCP-798. Les deux chercheurs ont rapportés ressentir une sensation soudaine d'inconfort ; d'après l'Agent ████ : "C'était comme si j'étouffais. Comme avoir une migraine pendant que quelque chose vous remonte dans la gorge et rempli vos tripes d'eau chaude. J'ai jamais rien ressenti de ce genre." Sur les instructions du Docteur ████████, l'Agent ████ s'est approché de la cage, a séparé les deux animaux et a remis la cloison en place. SCP-798 souffrait de diverses traces de morsures tandis que l'autre rat semblait les avoir évitées.

Addendum 798-5.1 : Il semble que SCP-798 soit incapable d'influencer d'autres rats, et leur inspire plutôt une rage meurtrière par sa simple présence.

Addendum 798-5.2 : Une heure après la procédure 798-5, le garde de service rapporta que R1 avait commencé à émettre un couinement de détresse. SCP-798 se tenait derrière la cloison, fixant intensément l'autre rat. R1 commença à saigner par la bouche et à déféquer dans sa cage, avant de souffrir de sévère lésions. Il fut retrouvé mort d'un infarctus du myocarde.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License