SCP-797
notation: +1+x
797-1.jpg

SCP-797 sur une caméra de sécurité avant son Confinement.

Objet # : SCP-797

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-797 doit être contenu dans une pièce de six (6) mètres de long et six (6) mètres de large. Les murs (ainsi que le sol et le plafond) doivent être épais de 10 cm. La pièce doit être hermétique et munie d'un système de filtration afin de nettoyer l'air de toute bactérie. Tous les sept (7) jours, un cadavre humain doit être déposé dans la pièce contenant SCP-797, peu importe son âge, son état, son sexe ou sa race. Après une période de vingt-quatre (24) heures, le corps doit être enlevé. En aucun cas, un membre du personnel ne doit interagir avec SCP-797. Dans le cas où SCP-797 entrerait dans un état de rage, SCP-797-01 devrait être éliminé par incinération et un nouveau cadavre replacé, entraînant une réinitialisation de la procédure.

Description : SCP-797 est un objet ovale attiré par n'importe quel humain agonisant ou récemment décédé. SCP-797 est presque toujours en compagnie de SCP-797-01, un amas de chair humaine provenant de cadavres divers. Quand il est accompagné par SCP-797-01, SCP-797 tentera d'interagir avec tout être humain entrant dans sa zone de confinement.

Une analyse effectuée sur SCP-797 révèle qu'il ne réagit pas aux corps non-humains, bien qu'il soit constitué d'organes pris 'par erreur', censés être humains mais appartenant à d'autres animaux, pour autant que l'organe soit de taille et de forme comparables à celles d'un organe humain. L'objet apparaît comme ayant un intérêt pour l'anatomie humaine et interagira, avec plus ou moins de succès, avec tout membre du personnel qui entre dans sa pièce de confinement. En cas d'échec, SCP-797 entrera dans un état de rage et commencera à démanteler SCP-797-01 en projetant des morceaux de chair à une vitesse minimale de 70 m/s vers celui avec qui il avait tenté d'interagir précédemment. Le contact avec les bouts de chair ne cause aucun préjudice, hormis la conséquence normale due à une exposition à de la chair humaine putréfiée. L'impact est connu pour causer des fractures, des côtes fêlées, des organes déchirés et des hémorragies internes.

Si aucun cadavre n'est déposé, SCP-797 tentera de s'échapper de sa cellule de confinement. Grâce à sa petite taille (environ cinq (5) cm de diamètre), il tentera également de se cacher sous les vêtements de n'importe quel humain vivant y entrant.
Il essaiera aussi de se cacher dans l'ombre, apparemment pour duper les employés pensant que l'objet s'est échappé. Lorsqu'il est recouvert par SCP-797-01, SCP-797 ne montre aucun désir d'évasion ; à la place, il se concentre pour essayer d'interagir avec tout individu qui entre dans sa cellule. Aucun contact avec ceux-ci pendant les Procédures de Confinement ne doit être entrepris sans l'autorisation d'un membre de niveau 4 ou plus.

797-2.jpg

SCP-797 après sa capture initiale.

SCP-797-01 est mis en mouvement par l'objet par un moyen encore inconnu. Cette 'marionnette' est assemblée autour de SCP-797, avec l'objet en son centre. Quand il est séparé du coordinateur de ses mouvements, SCP-797-01 perd sa cohésion. Les parties du corps doivent être périodiquement remplacées à cause de la décomposition naturelle. Des tests réalisés sur des échantillons de l'objet ne montrent aucune anomalie significative. En de rares cas, l'entité tentera d'utiliser SCP-797-01 pour parler, en émettant un son de [DONNÉES SUPPRIMÉES] accompagné d'une libération de bactéries dans l'air. Si la situation se présente, pas plus de trois (3) agents doivent appliquer la Procédure 797-A.

SCP-797 a été découvert dans l'hôpital local de █████ dans le Nunavut, au Canada. Lors de sa découverte, l'objet était en train de collecter des parties de corps sur des patients de l'hôpital. SCP-797-01 était composé du torse de trente (30) centimètres d'une femme âgée atteinte d'un cancer du pancréas, des deux poumons d'un phoque annelé, de trois (3) reins (d'un phoque, d'un humain et l'organe d'un donneur), et de la partie thoracique supérieure d'un garçon de treize (13) ans mourant de [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Tous les citoyens impliqués et évacués de l'hôpital se sont vu administrer des Amnésiques de Classe B.

Addendum : Note du Dr K███ M██ : Demande de permission pour stopper le contact avec SCP-797 au-delà de [DONNÉES SUPPRIMÉES] mois. Je suis persuadé qu'au travers d'analyses détaillées des actions du sujet, nous pouvons déterminer s'il est conscient, ainsi que son niveau d'intelligence pour commencer à communiquer au lieu de simplement l'enfermer.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License