SCP-783
notation: +2+x

Objet # : SCP-783

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-783 doit rester enfermé dans un sarcophage de béton d'au moins 25,4 cm (10 pouces) d'épaisseur et monitoré par au moins trois membres du personnel dotés d'accréditations de niveau 3 et deux membres du personnel de Classe D. Aucune forme de vie ne doit être autorisée à entrer dans SCP-783 sans une autorisation spéciale. Le sas entre l'extérieur du sarcophage et SCP-783 doit être stérile en permanence.

Description : SCP-783 est un petit cottage situé en Sibérie, à ████ kilomètres de ████. SCP-783 mesure 7 m x 6 m x 3,5 m et semble consister en une pièce pleine de fourrures, un rocking chair et une cheminée. Il s'y trouve une porte en bois, qui sert d'entrée et de sortie, et aucune fenêtre. SCP-783 semble être vieux de deux cents (200) à deux cent cinquante (250) ans et est bâti presque exclusivement à partir de pierre locale.

SCP-783 semble provoquer de violentes mutations sur toute forme de vie qui y pénètre. Ces mutations ne sont pas toujours bénéfiques et de multiples expériences impliquant une espèce spécifique ont révélé que SCP-783 n'altère pas chaque spécimen exactement de la même manière que le précédent. Les formes de vie microscopiques sont également mutés, et par conséquent, chaque spécimen doit être examiné avant d'être placé pour expérience à l'intérieur de SCP-783, pour éviter qu'une situation comme l'Incident 783-1 ne se produise à nouveau. Si le spécimen muté meurt à cause de sa mutation, SCP-783 arrête de faire effet. Les organismes monocellulaires ne sont pas affectés par SCP-783.

Tous les sujets exposés à SCP-783 et qui montrent des signes de [DONNÉES EXPURGÉES] devraient être incinérés après liquidation.

Une recherche intensive sur SCP-783 est prévue et organisée pour les prochains 6 à 8 ans.

Addendum :

Rapport d'Incident n°783-1 : Un spécimen sélectionné (un rat albinos) a été lâché à l'intérieur de sCP-783. La structure osseuse du spécimen a commencé à s'étendre à travers sa peau pour former un exosquelette autour du spécimen. La croissance s'est soudainement arrêtée après seulement deux minutes et vingt-quatre secondes. Alors que l'équipe d'expérimentateurs s'apprêtait à envoyer un drone à l'intérieur pour récupérer le cadavre du spécimen, les plaques de l'exosquelette gonflèrent de l'intérieur. Les expérimentateurs supposèrent que la mutation du spécimen se poursuivait, jusqu'à ce qu'un avant-bras tranchant perce l'armure externe du spécimen. Une grande forme de vie insectoïde sortit en rampant du cadavre du spécimen et alla jusqu'à la porte de SCP-783. Le personnel à l'intérieur du sas a été attaqué par cette forme de vie, jusqu'à ce que le Dr. ████ parvienne à la tuer en la battant à mort avec un extincteur. Un examen plus poussé de la forme de vie et du spécimen original a permis de découvrir que la forme de vie avait été un parasite vivant à l'intérieur du colon du spécimen et avait rapidement muté à l'intérieur du spécimen, jusqu'à ce que son grossissement ait pour conséquence la mort de son hôte. Les protocoles d'expérimentation ont été modifiés pour éviter qu'un incident similaire se reproduise.

Rapport d'Expériences 783

Entretien 783-1

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License