SCP-783
notation: +9+x
blank.png

arm3.jpg

Bras droit d'une victime de SCP-783.

Objet # : SCP-783 Classifié
Classe : Keter Niveau 3/783

Procédures de Confinement Spéciales : Le personnel doit surveiller la ville de Temby, et continuer à étudier le profil de l'entité. Ses victimes doivent être retrouvées, incinérées, et cataloguées dans ce dossier.

Mise à jour : En raison des événements récents, il a été jugé qu'une présence plus importante de la Fondation était nécessaire au confinement de SCP-783 et des phénomènes qui y sont liés. Un bâtiment auxiliaire proche de l'hôpital local ainsi que deux domiciles ont été réquisitionnés par la Fondation aux autorités locales.

L'intégralité de cette propriété a été provisoirement désignée Site-5.

Description : SCP-783 est une entité hostile s'attaquant actuellement aux habitants de Temby, un hameau rural situé dans l'Oxfordshire, en Angleterre. Sa période d'activité s'étend sur environ soixante-dix jours durant les mois d'automne et d'hiver, et se réitère tous les douze ans. SCP-783 attaque exclusivement les personnes se trouvant seules et en intérieur après le coucher du soleil.

Le bâtiment où se trouve la cible de SCP-783 verra son intégrité structurelle se dégrader rapidement. En apparence, ce phénomène se manifestera par l'apparition de pliures et de cassures sur la surface externe des structures affectées qui leur donneront une apparence anguleuse ou tordue. Cette anomalie s'étend à tout objet se trouvant à l'intérieur du bâtiment affecté, causant une déformation immédiate et sévère qui s'avérera invariablement fatale pour les êtres vivants.

À ce jour, le personnel de la Fondation n'a pas encore trouvé de moyen d'anticiper une attaque ou de porter secours aux cibles de SCP-783. En raison de cette incapacité, ainsi que des effets de SCP-783 sur les appareils d'enregistrement, peu d'informations sont connues concernant l'apparence exacte de SCP-783 et la nature de ses attributs anormaux.

Les victimes de SCP-783 souffrent toutes d'une déformation grossière de leur structure corporelle causée par des dizaines de fractures de leurs os longs ainsi que de graves déplacements de leurs vertèbres. Ces fractures sont soignées par une génération rapide et excessive de cartilage et de tissus osseux. Les victimes manifestent toutes des signes d'hyperélasticité épidermique et musculaire leur permettant de s’adapter à ces tissus osseux supplémentaires. Ainsi, l'avant-bras d'un sujet a été mesuré faire 2,4 mètres de long, et un autre atteindre une taille record de 12,5 mètres.

Ces malformations et ces élongations donnent aux sujets une apparence visuellement décrite comme "crénelée" ou "noueuse".

Malgré la nature de ces blessures, la plupart des victimes sont toujours en vie à la suite d'une attaque de SCP-783, bien qu'elles souffrent souvent d'une paralysie généralisée ou restent dans un état végétatif. Vingt-sept spécimens vivants ont été récupérés et placés sous assistance vitale — ils sont conservés dans une aile de l'hôpital local réquisitionnée par la Fondation.

Les habitants de Temby sont conscients de l'existence de SCP-783, bien qu'il soit considéré comme tabou d'en parler publiquement. Les chercheurs ont documenté une comptine partagée par les enfants locaux à propos de l'anomalie :

Ici y'avait type tordu, qui avait fait un drôle de pacte

Avec un casier tordu, où il gardait ses prises intactes

Il a trouvé un gosse tordu, l'a choppé par la peau du cou

Et ce petit garçon tordu, il l'a brisé sur la roue

Observation :

(Journal des Incidents)

Un mois avant le début de la période d'activité de SCP-783, D-209 fut sélectionné parmi un groupe de volontaires pour vivre dans la propriété de la Fondation à Temby. Un équipement de surveillance audio et vidéo fut installé à travers la maison afin de permettre son observation.

Ce qui suit a été enregistré durant le quarante-troisième jour de son séjour.

ENREGISTREMENT VIDEO


22:34

Chambre 1E : [ D-209 est allongé sur le lit, lisant un roman. ]

Salon RDC : [ Les transmissions vidéos capturent en direct une distorsion verticale irrégulière. Cette distorsion commence à gauche de l'image, près de la porte d'entrée, et traverse la pièce de gauche à droite en direction du couloir. Cette déformation dure approximativement trente-trois secondes. ]

22:35

Couloir RDC : [ La lumière des projecteurs passant par la fenêtre hors caméra est obscurcie par quelque chose entrant dans le couloir. Une distorsion similaire se produit au centre de l'image, masquant l'objet en question. La qualité de l'image se dégrade davantage et la transmission cesse. ]

crooked.jpg

Couloir RDC - La distorsion peut être observée à gauche de l'image, lorsque SCP-783 entre dans la chambre à coucher.

Chambre 1E : [ D-209 se redresse, alerte. Il déclare entendre un bruit de grattement insistant venant du rez-de-chaussée. Il sort du lit. ]


Note : [ Manifestation de SCP-783 confirmée. La distorsion visuelle est considérée comme étant un indicateur de la position physique de SCP-783 dans la maison. ]

22:36

Escalier 1E : [ L'image ondule et se distord. Du mouvement peut être observé, bien que l'interférence soit telle qu'aucun détail ne peut être identifié. ]

Chambre 1E : [ Des bruits de pas lents et délibérés peuvent être entendus en train de monter les escaliers. D-209 tente d'ouvrir la fenêtre pour s'échapper mais n'y parvient pas. ]

22:37

Chambre 1E : [ D-209 se saisit d'une lampe de chevet et tente de briser la vitre de la fenêtre. ]

Couloir 1E : [ Le flux vidéo est soudainement corrompu tandis que SCP-783 passe directement devant la caméra ; l'image redevient stable au bout de quarante-trois secondes, alors qu'il se déplace plus loin au bout du couloir. La seule zone affectée de l'enregistrement est désormais celle située directement devant la chambre. ]

Chambre 1E : [ D-209 s'immobilise. On toque à la porte. ]

22:38

Chambre 1E : [ D-209 s'approche de la porte, brandissant la lampe comme une arme. Il demande à l'individu de l'autre côté de la porte de s'identifier, sans réponse. Il demande alors à l'équipe de surveillance si des agents peuvent intervenir. Le personnel d'observation maintient le silence radio. D-209 se ressaisit et agrippe la poignée de la porte de sa main libre. D-209 ouvre la porte. ]

Note : [ Un bruit de craquement est entendu à travers la maison. Toutes les ampoules électriques dans le bâtiment éclatent simultanément, y compris les projecteurs pointés sur la propriété. ]

22:40

Salle de bain 1E : [ Une fois la caméra ajustée à la faible luminosité, SCP-783 devient visible. Il se situe près de la porte ouverte sur le couloir, immobile. ]

Chambre 1E : [ D-209 hurle en s'agrippant le bras droit. Il a été fracturé juste sous l'épaule et se balance librement. Il est observé se durcir progressivement, supposément en raison d'une pousse osseuse accélérée. D-209 crie son intention d'en ressortir vivant et se jette hors de la pièce. ]

22:41

Couloir 1E : [ Au moment où D-209 passe devant la salle de bain, un bruit de craquement est entendu. D-209 tombe au sol et appelle à l'aide en hurlant. Il rapporte que sa jambe est cassée. ]

Note [ La corruption vidéo s'arrête dans la salle de bain et commence à affecter la cuisine au moment où le bruit de craquement est entendu. ]

22:45

Couloir 1E : [ D-209 parvient à se relever. Il montre son bras droit à la caméra, qui a été cassé sous le coude. Il est incliné dans la position opposée à celle de la fracture précédente. D-209 insulte les membres de l'équipe d'observation, mais rapporte que sa douleur s'est en grande partie calmée. Il boîte en direction des escaliers. ]

Escalier 1E : [ Tandis qu'il tente de descendre les escaliers, D-209 glisse et tombe. Douze bruits de craquements sont entendus en succession rapide. Lorsqu'il termine à terre, D-209 affiche plusieurs autres fractures en divers endroits sur chacun de ses membres. Il hurle lorsque ses os se brisent, et est pris de spasmes une fois à terre. ]

23:14

Escalier 1E : [ D-209 parvient à se déplacer. Il rampe, difficilement, et finit par sortir du cadre. ]

23:26

Salon RDC : [ D-209 peut être vu en train de ramper à travers la pièce. Il se déplace avec une grande difficulté en raison de l'encombrement de ses membres. Ses deux bras sont estimés mesurer plus de deux mètres de long, et sont tordus dans plusieurs angles inflexibles les empêchant de contourner des obstacles. ]

Cuisine RDC : [ SCP-783 disparaît. Le flux vidéo redevient clair. ]

23:31

Salon RDC : [ D-209 occupe la majorité du salon. Le bas de ses jambes se prolonge hors cadre dans le couloir. Il a une main posée sur la poignée de la porte d'entrée, mais la longueur de ses doigts ne lui donne pas la dextérité nécessaire pour la faire tourner. Un bruit de grattement peut être entendu dans le couloir. D-209 commence à paniquer juste avant d'être tiré de force en arrière, hors caméra. Il commence à hurler. ]


Note : [ SCP-783 et D-209 restent dans le couloir pour la durée de la nuit. Des craquements sont entendus par intermittence. D-209 cesse de hurler à 04:27.

À 05:01, un bruit de succion humide est entendu, suivi d'un bruit de coup sourd. ]

Incident 783.1

Au même moment où ces bruits furent entendus à 05:01 après l'attaque de D-209, les vingt-sept victimes vivantes soignées par la Fondation furent prises de convulsions.

En dépit du fait que la majorité d'entre elles étaient en état de mort cérébrale ou paralytiques, les convulsions durèrent plusieurs minutes. Deux des chercheurs présents furent blessés durant l'incident. Les systèmes d'assistance vitale de plusieurs des patients furent endommagés, ce qui provoqua la mort de cinq d'entre eux.

Au même moment, une importante portion de terre fut perturbée en périphérie de la ville.

Mise à jour :

Le personnel chargé d'enquêter sur la récente secousse sismique a rencontré la résistance des habitants de Temby, qui se sont rassemblés autour d'un champ au sud de la ville. Après un bref échange, l'Agent Collins a brandit son arme à feu et a tiré en l'air. La foule s'est dispersée.

Plusieurs orteils allongés étaient visibles sortant du sol fraîchement retourné.

Une équipe de fouille fut assemblée et mit au jour au cours de l'après-midi une fosse commune d'environ cinq mètres d'envergure, contenant plusieurs dizaines de victimes nues de SCP-783. Les corps étaient bien conservés, quoique desséchés. Leur nombre n'a pas pu être établi avec certitude étant donné qu'ils avaient été entassés les uns sur les autres. Ils avaient été orientés la tête en bas, leurs bras s'étendant plus profondément dans la fosse. En outre, la plupart des membres des victimes s'étaient entremêlés, voire avaient formé des nœuds entre eux, rendant impossible de les exhumer sans l'aide d'instruments de découpe.

Le Chercheur Singer fut choisi pour prélever un échantillon de tissu. Durant ce prélèvement, le sol sous ses pieds s'affaissa et il tomba dans la fosse, où les corps s'écartèrent sous son poids. Alors qu'il peinait à retrouver pied, l'enchevêtrement de membres se desserra et il s'enfonça jusqu'à disparaître de la vue des agents restés en surface.

L'Agent Collins exigea immédiatement qu'on lui fournisse une corde, qu'elle s'attacha autour de la taille. Elle ordonna à tous les membres du personnel de la tirer vers la surface lorsqu'elle leur en donnerait le signal, et entra dans la fosse. Approximativement vingt mètres de corde furent déroulés tandis que l'Agent Collins descendait parmi les corps.

Après quelques minutes, l'Agent Collins donna le signal d'extraction en tirant sur la corde et fut récupérée avec succès. En débriefing, l'agent assura avoir constaté l'existence d'un lieu anormal — dont l'entrée se situait sous les corps des victimes.

L'Agent Collins fut autorisée à prendre un congé temporaire.

Rapports d'Intervention :

SCP-783-L1 - Exploration initiale menée par un Classe-D à des fins d'observation, avec pour objectif secondaire de retrouver les personnes portées disparues.

SCP-783-L2 - Agents spéciaux envoyés afin de mieux cerner la nature de SCP-783. En attente de déclassification.

SCP-783-L3 - Force d'Intervention Mobile déployée pour confiner SCP-783. En attente de déclassification.

SCP-783-L4 - [DONNÉES SUPPRIMÉES]

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License