SCP-777
notation: +3+x
777-1.jpg

Photo de SCP-777 prise par un drone robotisé.

Objet # : SCP-777

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : La zone connue sous la dénomination SCP-777 doit être confinée derrière une clôture électrique de deux (2) mètres de haut. Des tourelles à détecteurs de mouvement doivent être placées dans la zone de manière à empêcher toute instance de SCP-777-1 de s'échapper de la zone de confinement. Aucun liquide n'est autorisé dans la zone connue sous la dénomination SCP-777.

Tout civil approchant SCP-777 doit être interrogé et par la suite se voir administrer des amnésiques de Classe A. Par soucis de discrétion, SCP-777 doit être représenté comme une zone de bombardement militaire sur toutes les cartes du lieu, et toute image satellite doit être falsifiée par les membres du personnel dédiés à cette tâche pour représenter la zone comme telle.

Tout membre du personnel entrant dans SCP-777 doit porter des combinaisons étanches, ventilées et pressurisées pour éviter que des liquides entrent en contact avec SCP-777. Ces combinaisons doivent être inspectées pour déceler d'éventuelles déchirures avant d'entrer dans SCP-777. Toute instance de SCP-777-1 en dehors de SCP-777 doit être détruite à la première opportunité possible.

Dans l'éventualité où SCP-777 connaîtrait des précipitations, les membres du personnel sur place doivent autoriser un raid aérien pour neutraliser la menace.

Description : SCP-777 est un terrain de cinq kilomètres carrés localisé dans le désert du ██████, appelé "Le Royaume du Sable" par la population locale. Des interférences radio non-identifiées sont présentes dans SCP-777, dont la source est actuellement inconnue.

SCP-777 fait preuve d'une propriété anormale supplémentaire quand du sable à l'intérieur de la zone entre en contact avec tout type de liquide. Le sable humidifié va s'animer, en prenant habituellement la forme d'un animal dont la taille est proportionnelle à la quantité de sable humidifié. Ces entités seront ci-après désignés SCP-777-1.

771-2.jpg

Instance de SCP-777-1 échappée.

Les instances de SCP-777-1 se comporteront de manière agressive envers toute forme de vie qui entre dans SCP-777 et attaqueront à vue. SCP-777-1 chassera ses proies avec détermination et a à plusieurs reprises poursuivi des intrus hors de SCP-777 ainsi que dans les villes aux alentours.

Les instances de SCP-777-1 ne semblent pas s'attaquer entre elles et se comportent plutôt comme une conscience collective, utilisant des manœuvres de contournement par le flanc pour distraire et tuer leurs victimes. Généralement, SCP-777-1 s'affaisse et devient inanimé s'il n'est pas hydraté après vingt-quatre (24) heures, bien que cette échéance semble être plus longue pour les plus petites instances.

Le sable récupéré de SCP-777 semble conserver ses caractéristiques anormales jusqu'à ce qu'il soit éloigné de six (6) kilomètres de SCP-777. Tirant parti de cela, un avant-poste de recherche a été établi à deux (2) kilomètres de SCP-777, et des recherches concernant le sable anormal sont actuellement en cours.

Une analyse des interférences radio et des preuves récupérées lors de l'Interview 777-1 indiquent que la source des manifestions anormales est le centre de SCP-777. Cependant, toutes les tentatives pour l'atteindre ont échoué.

Historique : SCP-777 fut découvert par la Fondation durant une opération routinière de vérification de mythes effectuée par la Force d'Intervention Mobile Zeta-17 "les Brutes des Plages". Le contact fut perdu avec la Force d'intervention Zeta-17 une (1) heure après le début de la mission.

La Force d'Intervention Mobile Phi-22 "Qui Vous Veut du Bien" commença ensuite une opération de secours et réussit à récupérer ██████ █████, le commandant de la FIM Zeta-17 et seul survivant de l'incident, à la périphérie de SCP-777, qui informa les membres du personnel de recherche de la nature de SCP-777.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License