SCP-756
notation: +3+x

Objet # : SCP-756

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : La cellule de 10 m x 10 m contenant SCP-756 ne doit être accessible que par sas. Les membres du personnel y entrant doivent porter des combinaisons spatiales EVA (dotées d'un MMU si nécessaire) et faire attention à ne pas trop s'approcher des planétoïdes en orbite. Aucune lumière ne doit être pointée au dessus ou en direction des planétoïdes, et tout ce qui pourrait être décrit comme une source de chaleur doit en être gardée la plus éloignée possible.

Les développement à la surface de chaque planète doivent être examinés deux fois par jour par une sonde équipée d'un microscope à électron et d'un [DONNÉES SUPPRIMÉES], bien que les images capturées doivent être visionnées en slow motion pour être ne serait-ce que vaguement compréhensibles.

Dans l'éventualité où les habitants de Planète IV tenteraient de construire une autre arme satellitaire (voir le Rapport d'Incident SCP-756 A), les membres du personnel assignés à sa destruction doivent rester conscients que, bien que les missiles tirés depuis la surface de IV ne peuvent pénétrer des combinaisons spatiales standards, les casques ou les visières, les plate-formes armées tireront certainement plus vite qu'un être humain moyen ne peut esquiver.

Description : SCP-756 est un système solaire miniature consistant en un soleil jaune et six planètes en orbites autour de lui, chacune dotée de diverses lunes et satellites. Ce système est conservé au sein d'une grande cellule conçue à l'origine pour SCP-███. La cellule elle-même est aujourd'hui dépourvue de gravité et d'atmosphère, un état supposément causé par la “naissance” de SCP-756. 

Le soleil du système mesure environ 68-70 centimètres de circonférence, et est supposé être à la moitié de sa durée de vie par comparaison avec des images d'archive. Les planètes en orbite autour de lui ont une circonférence allant de 7 cm à 28 cm.

SCP-756 a été découvert pour la première fois sur le cadavre du Chercheur █████ ████ après qu'il se soit écroulé sans raison au cours d'une inspection de cellule mineure le ██/██/████. Plusieurs heures avant ça, M. ████ se plaignait de plusieurs furoncles douloureux dans son dos. Suite à sa perte de conscience, un examen attentif a permis de démontrer que ces “furoncles” étaient en fait de minuscules fragments de roche sortant de sa chair.

Cependant, un furoncle situé au bas du cou de M. ████ s'avéra émettre une chaleur intense, sans doute la raison de son évanouissement : d'après les instruments situés au sein de la cellule, la température du furoncle était grimpée de 70°C à plus de 550°C. D'ici là, tous les témoins avaient évacué la cellule et scellé le sas derrière eux, laissant la mort incendiaire de M. ████ être enregistrée par les caméras de sécurité.

Lorsqu'il fut avéré que la chaleur émanant du furoncle à son cou s'était stabilisée et ne se projetait pas au-delà de deux mètres, les membres du personnel furent autorisés à retourner dans la cellule et découvrirent que son intérieur n'était plus que du vide confiné par du béton renforcé. Le furoncle du cou était devenu une étoile naissante, alors que les petites protrusions rocheuses avaient commencé à former des planètes simples. Depuis lors, SCP-756 est resté sous observation, avec une attention toute particulière portée sur l'évolution de la vie dans le système.

Cependant, il a été observé que les corps astronomiques tout comme les formes de vie évoluant dessus subissaient le temps à un rythme accéléré : au cours d'une année de formation de SCP-756, les surfaces volcaniques de plusieurs planètes ont cédé place à des océans, un procédé qui aurait normalement pris des millions d'années.

Plusieurs années plus tard, les chercheurs observant Planète III ont noté la formation et l'écroulement d'un empire sur une durée de dix heures, estimé avoir perduré au moins un siècle selon la durée de vie de SCP-756.

Les planètes elles-même, selon les derniers bilans, sont :

  • Planète I : volcanique, et bien trop proche du soleil pour accueillir la vie.
  • Planète II : globalement montagneuse, avec une large population apparemment non-intelligente.
  • Planète III : un océan ponctué d'îles de biomes divers, actuellement habitées par une espèce intelligente de reptiliens nomades, dont la religion est basée sur les courants marins et la vision inattendue du visage casqué du Docteur ████████ dans le ciel nocturne.
  • Planète IV : initialement composée de [DONNÉES SUPPRIMÉES] seulement interrompu par des silos à missiles et des installations militaires supposées couvrir des cités souterraines.
  • Planète V : densément peuplée, avec diverses grandes colonies établies sur des terrains très variés. Contrairement à IV, ses habitants n'ont pas découvert le voyage spatial et, par voie de conséquence, sont actuellement pacifiques.
  • Planète VI : également accueillante jusqu'aux événement du ██/██/████ (voir le Rapport d'Incident SCP-756 A) et est depuis revenue à l'état de terres désertes inhabitables. 

Addendum : Tout membre du personnel surpris à coller des étoiles phosphorescentes aux murs de la cellule seront réassignés à un travail de bureau.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License